Robert W. Chambers

Robert W. Chambers
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chambers.
Robert W. Chambers
Photo RWC.jpg
Activités Novelliste
Naissance 26 mai 1865
Brooklyn, New York
Décès 16 décembre 1933
Broadalbin, New York
Langue d'écriture anglais
Genres Fantastique, horreur, science-fiction
Œuvres principales

Robert Williams Chambers est un écrivain américain né en 1865 à Broadalbin (État de New York) et mort en 1933 à New York. Célèbre à son époque comme auteur de romans-feuilletons et de best-sellers, il n'est plus connu aujourd'hui que comme un des grands noms de la nouvelle fantastique, notamment pour son recueil Le Roi en jaune.

Sommaire

Biographie

Robert William Chambers naît à Brooklyn le 26 mai 1865, dans une riche famille de l'État de New York (père médecin, frère avocat). Après des études artistiques à l'Arts Students League de New York puis, de 1886 à 1892, à l'Académie Julian à Paris, il travaille comme illustrateur pour quelques grands hebdomadaires (Life et Vogue, entre autres) et commence à écrire. En 1894 il publie un premier roman sur la « vie de bohème », In the Quarter. L'année suivante, son recueil de nouvelles fantastiques Le Roi en jaune rencontre un succès non négligeable. L'ouvrage, qui montre l'influence de Poe, de Maeterlinck et des décadents parisiens, est étiqueté « morbide », « malsain » et « extravagant » par les critiques conservateurs, cependant que les revues littéraires plus sérieuses remarquent le talent de l'auteur[non neutre] et lui prédisent une belle carrière.

Devenu écrivain professionnel, Chambers commence à publier nouvelles et romans (sous forme de feuilletons) dans les grands magazines de l'époque, du Harper's au Cosmopolitan en passant par le Saturday Evening Post, avec la collaboration d'illustrateurs parfois aussi célèbres que son ami Charles Dana Gibson. Ses textes sont ensuite rassemblés en volume avant de faire l'objet de réimpressions populaires à bon marché, l'équivalent de nos livres de poche. Ce succès commercial (certains romans comme The Fighting Chance figurent dans la liste des best-sellers de leur décennie) se double d'une ascension sociale impressionnante, symbolisée par une entrée dans le Who's Who et au National Institute of Arts and Letters.

En 1933, alors qu'il a publié plus de 90 livres, il décède au cours d'une opération chirurgicale. Le New York Times et le New York Herald Tribune lui accordent une notice nécrologique. Il est enterré à Broadalbin, petite ville de l'État de New York où se trouve son manoir familial, que l'on peut encore visiter aujourd'hui.

Influence

Aux États-Unis, Chambers a attiré l'attention de critiques importants et d'écrivains parmi lesquels on peut notamment citer James Blish, Marion Zimmer Bradley et surtout H. P. Lovecraft, qui encense Le Roi en jaune dans son étude Epouvante et surnaturel en littérature (1927). À la suite de son maître, le courant lovecraftien a adopté certaines des composantes de l'univers mythique de Chambers.

Le succès mondial du jeu de rôles L'Appel de Cthulhu à partir des années 1980, a également contribué à entraîner un renouveau d'intérêt pour un certain nombre d'auteurs parmi lesquels Chambers figure en bonne place aux côtés d'Arthur Machen, Algernon Blackwood ou lord Dunsany.

Dans notre pays, Chambers demeure peu connu, à la différence d'autres écrivains pourtant proches de lui sur plus d'un point, comme Ambrose Bierce ou Arthur Machen. Cependant la fin des années 1990 a vu les premiers signes d'un véritable décollage : parution chez Chaosium de l'intégrale des récits fantastiques (The Yellow Sign (Chaosium), édité par l'érudit lovecraftien S. T. Joshi); présence de nouvelles de Chambers dans plusieurs publications françaises (revues, anthologies) ; sites Web consacrés à l'auteur ; sortie d'un recueil d'études, En compagnie du Roi en jaune...

L'œuvre fantastique

Dans les nouvelles fantastiques de R. W. Chambers se mêlent fantastique, horreur et poésie ; la sensibilité décadente y est particulièrement visible.

D'autres histoires adoptent un ton nettement plus léger, un humour fantaisiste qui vient pimenter des intrigues à base scientifique.

Œuvres

Romans et nouvelles fantastiques

Ouvrage de Chambers le plus connu aux États-Unis, ce recueil est un chef d'œuvre du fantastique décadent. En France il n'a fait l'objet que d'une édition tronquée (Le Roi de jaune vêtu, Marabout, 1976), handicapée par une traduction défectueuse et une introduction partiale où Chambers est présenté comme un précurseur de Lovecraft et rien de plus. Les nouvelles "The King in Yellow" et "The repairer of reputations" ont été retraduites pour l'ouvrage Le Cycle de Hastur chez Nocturnes.

  • The Maker of Moons (1896)

Cet épais recueil contient un certain nombre de nouvelles non-fantastiques qui, elles, sont tout à fait oubliables. Le reste consiste en trois textes fantastiques de très bonne qualité, mélange d'horreur et de poésie, parmi lesquels la nouvelle-titre, très belle.

  • The Mystery of Choice (1897)

Très beau recueil fantastique, qui se place juste derrière The King in Yellow pour sa qualité et son intérêt.

  • In Search of the Unknown (1904)

Il ne s'agit plus d'horreur, mais de nouvelles "cryptozoologiques" (un jeune scientifique parcourt le monde sur la trace d'animaux mystérieux) pleines d'humour.

  • The Tree of Heaven (1907)

Assemblage de nouvelles autour d'un prologue tout à fait artificiel, surajouté pour leur donner un semblant d'unité (un mystique formule devant ses amis une série de prophéties, dont les nouvelles montrent la réalisation). La plupart des histoires sont fantastiques ; celles qui ne le sont pas baignent cependant dans la même ambiance et sont aussi belles.

  • Police!!! (1915)

Même veine que In Search of the Unknown ; le narrateur-personnage principal qui sert de fil rouge a simplement un nom différent. L'humour est également présent.

  • The Slayer of Souls (1920)

Il s'agit d'un véritable roman (bien que publié à l'origine en feuilleton) mêlant horreur, action, espionnage et occultisme. Il fait penser à une sorte de version fantastique de Fu Manchu : d'une qualité plus que moyenne, mais distrayant, avec de nombreux rebondissements et quelques belles scènes.

Principaux livres dans d'autres genres

  • Cardigan (1901)

Roman historique se déroulant dans l'Amérique pré-révolutionnaire, aux environs de Broadalbin (demeure de la famille Chambers).

  • The Fighting Chance (1906)

"Roman social" sur le divorce dans la haute société. Un des plus gros succès de librairie de Chambers.

  • The Common Law (1910)

Un peintre est amoureux de son modèle, mais celle-ci désire une vie commune hors mariage... Un sujet "scandaleux" à l'époque, et de jolies illustrations de Charles Dana Gibson.

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Robert W. Chambers de Wikipédia en français (auteurs)

Нужно сделать НИР?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Robert W. Chambers — Robert William Chambers (* 26. Mai 1865 in Brooklyn, New York City; † 13. Dezember 1933 im Village of Broadalbin, New York) war ein US amerikanischer Maler und erfolgreicher Autor phantastischer Literatur. Robert W. Cham …   Deutsch Wikipedia

  • Robert William Chambers — Saltar a navegación, búsqueda Portada del libro The Search of the Unknown, por Robert William Chambers Robert William Chambers: escritor de literatura de terror y misterio. Nació en …   Wikipedia Español

  • Robert William Chambers — Robert William Chambers: escritor de literatura de terror y misterio. Nació en Brooklyn el 26 de mayo de 1865. Era hijo de un abogado, nieto de un médico y descendiente directo del fundador de Rhode Island. Su hermano Walter fue un famoso… …   Enciclopedia Universal

  • Robert W. Chambers — Infobox Writer name = Robert William Chambers quote = I have always liked to change, to experiment...... birthdate = birth date|1865|5|26|mf=y birthplace = Brooklyn, New York, United States deathdate = death date and age|1933|12|16|1865|5|26|mf=y …   Wikipedia

  • Robert Chambers (killer) — Robert E. Chambers, Jr. [cite web| date =October 23, 2007| title =‘Preppy Killer’ in Drug Arrest| work=New York Times| authors =Bruce Lambert and Al Baker| url =http://www.nytimes.com/2007/10/23/nyregion/23cnd chambers.html| accessdate =2007 11… …   Wikipedia

  • Robert Chambers (disambiguation) — Robert Chambers is the name of:* Sir Robert Chambers (judge) (1737 ndash;1803), English judge, professor of jurisprudence, Chief Justice of Bengal, collector of Sanskrit manuscripts * Robert Chambers (1802 ndash;1871), Scottish author and… …   Wikipedia

  • Chambers — ist der Name folgender Orte in den Vereinigten Staaten: Chambers (Alabama) Chambers (Arizona) Chambers (Kentucky) Chambers (Louisiana) Chambers (Nebraska) Chambers (New York) Chambers (Oklahoma) Chambers (Tennessee) Chambers (Washington) Chambers …   Deutsch Wikipedia

  • Chambers — El término Chambers puede referirse a: Contenido 1 Apellido 1.1 Autores de nombres botánicos 2 Personajes ficticios 3 Lugar geográfico …   Wikipedia Español

  • Chambers, Robert W[illiam] —    (1865–1933)    American author. HPL discovered his early fantastic writing The King in Yellow (1895), The Maker of Moons (1896), In Search of the Unknown (1904); also the later novel The Slayer of Souls (1920) in early 1927, and he hastily… …   An H.P.Lovecraft encyclopedia

  • Robert Chambers (homonymie) — Pour les articles homonymes, voir Chambers.  Cette page d’homonymie répertorie différentes personnes partageant un même nom. Robert Chambers (1802 1871), écrivain et naturaliste écossais; Robert W. Chambers (1865 1933), écrivain américain …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”