Phare de la Plate

Phare de la Plate

Tourelle de la Plate

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Plate.
Tourelle de la Plate
La Plate devant le phare de la Vielle
La Plate devant le phare de la Vielle

Position 48°2′21″N 4°45′35″O / 48.03917, -4.7597248°2′21″N 4°45′35″O / 48.03917, -4.75972
Localisation Raz de Sein, Finistère, France
Construction 1893 à 1896
Élévation 9,5 m
Portée 8 milles[1]
Feux 9 scintillements.
Gardienné non
Visiteurs non

La tourelle de la Plate, la plus connue en France (un certain nombre de tourelles portent ce nom sur le littoral : cap de la Hague, baie de Saint-Malo, etc.), est celle du raz de Sein, encore appelée « Petite Vieille » (Groac’h Bihan en breton), elle accompagne le phare de la Vieille dans le raz de Sein, face à la pointe du Raz (Finistère, Bretagne, France).

Sommaire

Histoire

La commission des phares décide lors de sa séance du 5 juin 1886 de la construction d'une tourelle à proximité du phare de la Vieille, qui était alors en construction.

Le chantier débute en 1887, mais doit rapidement être interrompu, car le vapeur nécessaire à sa construction, La Confiance, est utilisé ailleurs.

Les travaux pourront reprendre en 1893 et seront achevés en 1896. La tourelle octogonale prend appui sur une base cylindrique, ces deux parties étant en béton armé. Le tout s'élève à environ 9,50 mètres au-dessus des mers les plus hautes.

Le 4 décembre 1896, soit quelques mois après que la construction a été terminée, une violente tempête se déchaîne sur la tourelle : elle sera décapitée. Des travaux de reconstruction seront donc entrepris durant l'été suivant, mais ils ne seront terminés qu'en 1909 suite à de nombreuses difficultés. Les premiers essais ont lieu en 1910. Le 31 août 1911, un feu fixe vert permanent alimenté au gaz d'huile est installé.

Rôle actuel

Actuellement, la tourelle a rôle de cardinale ouest, indiquant de laisser la tourelle à l'est. feu 9 scintillements.

Chausseedesein.gif

Notes et références

  1. Carte marine SHOM 7066

Liens externes

  • Portail du Finistère Portail du Finistère
  • Portail de la Bretagne Portail de la Bretagne
  • Portail du monde maritime Portail du monde maritime
Ce document provient de « Tourelle de la Plate ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Phare de la Plate de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • phare — [ far ] n. m. • 1546; lat. pharus, gr. Pharos, île voisine d Alexandrie, où fut édifié, au IIIe s. av. J. C., un phare classé parmi les sept merveilles du monde 1 ♦ Haute tour élevée sur une côte ou un îlot, munie à son sommet d un fanal qui… …   Encyclopédie Universelle

  • Phare Amédée — Phare de l Îlot Amédée. Coordonnées …   Wikipédia en Français

  • Phare de Bel-Air — Vue du phare de Bel Air Coordonnées …   Wikipédia en Français

  • Phare de Galantry — Coordonnées 46° 45′ 54″ N 56° 09′&# …   Wikipédia en Français

  • Phare de Makemo — Coordonnées …   Wikipédia en Français

  • Phare de l'Îlet du Gosier — Coordonnées …   Wikipédia en Français

  • Phare de la Pointe Doublé — Coordonnées …   Wikipédia en Français

  • Phare de la Pointe Vénus — Coordonnées …   Wikipédia en Français

  • Phare de la Pointe du Vieux-Fort — Phare du Vieux Fort, à l extrémité méridionale de la Guadeloupe Coordonnées …   Wikipédia en Français

  • Phare du Port des Saintes — Phare de Terre de Haut. Coordonnées …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”