Leonardo Boff

Leonardo Boff
Leonardo Boff

Leonardo Boff, (né le 14 décembre 1938 à Concórdia -Santa Catarina-) est l'un des chefs de file de la théologie de la libération au Brésil dans les années 1970-80. Il est récipiendaire du prix Nobel alternatif en 2001.

Sommaire

Biographie

Formation

Leonardo Boff, qui parle couramment l'allemand, est le petit-fils d'immigrants italiens de la région de Veneto, venus au Rio Grande do Sul, à la fin du dix-neuvième siècle. Après des études à Concórdia (Santa Catarina), Rio Negro (Parana), et Agudos (São Paulo), il étudie la philosophie à Curitiba (Parana), et la théologie à Petrópolis (Rio de Janeiro). Il rejoint l'ordre des frères mineurs franciscains en 1959 et reçoit son doctorat en philosophie et théologie de l'Université de Munich, en 1970. Sa thèse, L'Église comme sacrement dans l’expérience du monde, était dirigée par Karl Rahner, un jésuite fortement influencé par Heidegger[1].

Théologien de la libération

De 1970 à 1992, il est professeur de théologie systématique et œcuménique à l'Institut Théologique Franciscain de Petrópolis, et dans plusieurs universités brésiliennes. Il est aussi professeur associé aux universités de Lisbonne (Portugal), Salamanca (Espagne), Harvard (États-Unis), Bâle (Suisse) et Heidelberg (Allemagne).

De 1970 jusqu'à 1985 il participe au conseil de rédaction d'Editora Vozes et à la coordination, ainsi qu'à la publication de la collection : "Théologie et Libération". Il dirige l'édition des œuvres complètes de C. G. Jung. Il est le rédacteur en chef « de la Revue Eclesiástica Brasileira » de 1970 à 1984, « de la Revue de Cultura Vozes » de 1984 à 1992 et « de la Revue Internacional la Consultation » de 1970 à 1995.

Mise au silence[non neutre]

En 1984, la Congrégation pour la doctrine de la foi, présidée par le cardinal Ratzinger, convoque Leonardo Boff au Vatican, à Rome, en raison de ses thèses liées à la théologie de libération exposée dans son livre l'Église : charisme et pouvoir. En 1985, il est sanctionné par les autorités doctrinales du Vatican, en raison du lien organique entre théologie de la libération et marxisme; elles lui intiment « silence et obéissance »[réf. nécessaire]. Il est suspendu de ses devoirs religieux. Léonardo Boff est alors soutenu par deux papabiles, l'archevêque de Fortaleza, Aloisio Lorscheider, et celui de São Paulo, José Ivo Lorscheiter, président de la Conférence épiscopale brésilienne[2]. En raison de la pression internationale sur le Vatican[réf. nécessaire], la décision est abrogée en 1986, lui permettant de retourner à certaines de ses activités précédentes.

A la différence, toutefois, de la procédure « extraordinaire » enclenchée contre le théologien français Jacques Pohier, Léonardo Boff n'est soumis qu'à une procédure « ordinaire » [2]. Il peut ainsi rester prêtre, et reste actif au sein de l'Église au Brésil.

« Promu à l'état de laïc »[3].

En 1992, sous les menaces renouvelées d'une deuxième action par les autorités du Vatican, il quitte le sacerdoce franciscain et s'engage dans le Service d'organisation populaire d'aide aux mères et aux enfants des rues, à Petrópolis. "J'ai changé de tranchée pour continuer le même combat." Il continue comme théologien de libération, auteur, professeur, conférencier au Brésil parmi d'autres pays, aussi comme conseiller des mouvements sociaux tel le Mouvement des sans-terre et la Base des Communautés Ecclésiastiques (CEBs), entre autres.

En 1993, il est choisi comme professeur d'Éthique, de Philosophie de la Religion et d'Écologie à l'Université fédérale de Rio de Janeiro. En 2001, il participe au Forum social mondial à Porto Alegre.

L'écologie tient un rôle central dans les activités de Léonardo Boff comme en témoignent certains de ses écrits, tel le livre, « Cry of the Earth, Cry of the Poor », qui met l'accent sur l'Amazone menacée[3].

Il vit actuellement à Jardim Araras, un secteur de désert écologique sur la municipalité de Petrópolis, le Rio de Janeiro. Il partage sa vie avec la militante des Droits de l'homme, Marcia Maria Monteiro de Miranda[3]. Il est aussi devenu "le père par affinité" d'une fille et cinq fils, et le grand-père de Marina, Eduardo et Maira.

Ecologie

Dans son allocution au troisième Forum mondial théologie et libération, à Belém en janvier 2009, Leonardo Boff se déclare partisan de l'hypothèse Gaïa du scientifique James Lovelock, qui soutient que la terre fonctionne comme un super-organisme auto-régulé . « L'écologie doit être comprise non pas comme un procédé technique de gestion des ressources, mais un art, un nouveau paradigme de la relation des êtres humains à la terre et la nature », déclare Léonardo Boff. « Sinon, la terre va continuer, mais sans nous, sans êtres humains. »

Reconnaissance

Leonardo Boff est récipiendaire du prix Nobel alternatif en 2001, « pour ses idées inspirantes et ses travaux pratiques pour aider les gens à comprendre les liens entre la spiritualité de l'homme, la justice sociale et la gestion de l'environnement. »
Leonardo Boff reçoit un doctorat honoris causa de la Faculté de théologie de Neuchatel le 7 novembre 2009[4]..

Citation

« La solidarité, la compassion, la communion et d'amour. Ces valeurs et les pouvoirs intérieurs peuvent jeter les bases d'un nouveau paradigme de la civilisation, la civilisation de l'humanité réunie dans la maison commune, sur la Planète Terre .... Notre mission est de célébrer la grandeur de la Création. »

— Leonardo Boff, Discours d'acceptation du prix Nobel alternatif 9 décembre 2001

.

Œuvres

Leonardo Boff est l'auteur de best-sellers ou co-auteur de plus de soixante livres publiés dans plus de vingt pays; une partie de ses écrits est traduite en français :

  • (en) Leonardo Boff et Mark Hathaway, The Tao of Liberation: Exploring the Ecology of Transformation, Orbis Book, 2009, 448 p. (ISBN 978-1570758416) 

Notes et références

Notes


Références

  • Autres sources

Annexes

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Bibliographie

  • Geseko von Lüpke et Peter Erlenwein, "Nobel" alternatif, 13 portraits de lauréats, Sète, La Plage, 2008, 213 p. (ISBN 978-2842211912), p. 173 à 183 

Autres sources

Sites en français

Sites étrangers

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Leonardo Boff de Wikipédia en français (auteurs)

Игры ⚽ Поможем решить контрольную работу

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Leonardo Boff — (2003 bei der Vorstellung seines Buchs Masculino e Feminino. Foto: Hermínio Oliveira/ABr) Leonardo Boff (* 14. Dezember 1938 in Concordia, Santa Catarina) ist ein brasilianischer katholischer Theologe. Er ist einer der Hauptvertreter der… …   Deutsch Wikipedia

  • Leonardo Boff — Nacimiento 14 de diciem …   Wikipedia Español

  • Leonardo Boff — was born 14 December 1938 in Concórdia, Santa Catarina state, Brazil. He is a theologian, philosopher and writer, known for his active support for the rights of the poor and excluded. He currently serves as Professor Emeritus of Ethics,… …   Wikipedia

  • Leonardo Boff — Leonard Boff (n. 1938) es un teólogo, filósofo y escritor nacido en Concórdia, Estado de Santa Catarina, Brasil, conocido por su apoyo activo a los derechos de los pobres y excluidos. Es uno de los fundadores de la Teología de la Liberación,… …   Enciclopedia Universal

  • Boff — may refer to:* Andrew Boff, a British Conservative politician * Leonardo Boff, a Brazilian theologian, philosopher, and writer * Allan Boff Whalley, a British musician in the band Chumbawamba * Sam on Boff s Island , a British educational… …   Wikipedia

  • Leonardo (Vorname) — Leonardo ist die italienische Variante des männlichen Vornamens Leonhard, mit dem Namenstag 30. März. Inhaltsverzeichnis 1 Bedeutung und Häufigkeit 2 Verwandte Vornamen 3 Bekannte Namensträger …   Deutsch Wikipedia

  • Leonardo (desambiguación) — Leonardo es el nombre propio de varios personajes: Leonardo Argüello Barreto, presidente de Nicaragua; Leonardo Boff, sacerdote brasileño y líder de la Teología de la Liberación; Leonardo Bruni, humanista italiano; Leonardo Caprile, animador de… …   Wikipedia Español

  • Boff — ist der Familienname folgender Personen: Clodovis Boff (* 1944), Mitglied des Servitenordens und brasilianischer Befreiungstheologe Leonardo Boff (* 1938), brasilianischer katholischer Theologe Diese Seite ist eine Begriffsklärung …   Deutsch Wikipedia

  • Boff, Leonardo — (b. 1938)    Theologian.    Boff is a native of Brazil. After studying with Karl rahner at the University of Munich, he was ordained and became Professor of Theology in Petropolis, Brazil where he was also an advisor to the Brazilian Conference… …   Who’s Who in Christianity

  • Boff — Bọff,   Leonardo, brasilianischer katholischer Theologe und Franziskaner (seit 1958), * Concórdia (Brasilien) 14. 12. 1938; 1970 91 Professor für systematische Theologie in Petrópolis. Boff gilt als einer der profiliertesten Vertreter der… …   Universal-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”