Colporteur

Colporteur
Le marchand de jouets - David Henry Friston fin XIXe.

Le colporteur (parfois appelé en Afrique sauveteur) est un vendeur ambulant transportant avec lui ses marchandises de maison en maison. Cette profession a quasiment disparu dans les pays riches, mais reste très présente dans les pays pauvres.

Il présente un large éventail dont des livres, des bulletins, des journaux, des toiles, de la mercerie, autrefois des images d'Épinal.

L'apparition des bibliothèques de gare copiée par Louis Hachette sur les Anglais, marque progressivement la fin des colporteurs[1].

Sommaire

Étymologie

Le mot colporteur vient du latin comportare « transporter » qui est à rapprocher de coltiner (porter un lourd fardeau sur le cou, les épaules, la tête étant protégée par un coltin (coiffure prolongée d’une pièce de cuir protégeant le col et les épaules).

Les colporteurs étaient des marchands ambulants qui transportaient leurs marchandises dans des "balles" en bois d’où l'autre terme de porteballe.

L'Alphabet des enfants sages présente le marchand d'images.

Le terme s'impose dans la seconde moitié du XVIIIe siècle remplaçant la forme ancienne contreporteur et les variantes de mercier (petit mercier, marchand mercier) ainsi que marchand forain[2]

Histoire

Le colporteur même connu par ses visites successives était un étranger. Cette particularité permettait de lui attribuer faute de mieux la responsabilité de certains méfaits. Ainsi la déclaration de grossesse hors mariage était souvent comme auteur de l'enfant [3]

Occurrences

  • Dans le film La Trace, Joseph est un colporteur qui doit traverser les Alpes dans le seul but de vendre ses articles de mercerie.
  • Pierre Arnaud, héros du roman historique Les Barcelonnettes d'Anne Vallaeys et Alain Dugrand, est colporteur avant de s'embarquer pour le Mexique.
  • Dans le feuilleton télévisée français pour enfants Bonne nuit les petits des années 1960, le bon « nounours » qui met les jeunes enfants sur le chemin du sommeil est associé au marchand de sable passant de maison en maison, et jetant, entre deux airs de flûte, une pluie de sable doré figurant la nuit qui tombe ou le sommeil qui s'impose.

Voir aussi

Bibliographie

  • Axel Graisely, Le Colporteur, la querelle des cloches, Éditions Un Autre Regard, Besse-sur-Issole, 2007 (ISBN 978-2-9530640-0-1).

Le colporteur la malediction d'avril par Axel Graisely aux éditions Un Autre Regard Prestance (format 15X21 - 474 pages) un recit qui se déroule en 1907 dans le village de Chateauneuf les moustiers (thème : tradition, supertition, bref historique et sorcellerie) ISBN 979-10-90296-1 / EAN 9791090296091

Notes et références

  1. Histoire de la librairie française - Collectif sous la direction de Patricia Sorel et Frédérique Leblanc, Editions du Cercle de la Librairie
  2. Laurence Fontaine, Histoire du colportage, XVe-XIXe siècles, Albin Michel, Paris, 1993, p. 59.
  3. Christophe Beauducel, L'imagerie populaire en Bretagne aux XVIIe XVIII siècles, Presses universitaires de Rennes, Rennes, 2009, p. 35.

Lien externe

  • Portail du travail et des métiers Portail du travail et des métiers

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Colporteur de Wikipédia en français (auteurs)

Поможем решить контрольную работу

Regardez d'autres dictionnaires:

  • colporteur — colporteur, euse [ kɔlpɔrtɶr, øz ] n. • 1533; adj. 1388 ; de colporter 1 ♦ Marchand ambulant qui vend ses marchandises de porte en porte. ⇒ camelot. Colporteur d articles de mercerie, de toiles, de livres. L accès de cet immeuble est interdit à… …   Encyclopédie Universelle

  • Colporteur — Col por teur (?; 277), n. [F. colporteur one who carries on his neck, fr. colporter to carry on one s neck; col (L. collum) neck + porter (L. portare) to carry.] A hawker; specifically, one who travels about selling and distributing religious… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Colporteur — (fr., spr. Kolportöhr), 1) Hausirer, Tabuletträger; 2) Person, welche Bücher u. andere Sachen zum Verkauf herumträgt u. für Buchhändler u. Antiquare Subscribenten sammelt; vgl. Buchhandel; 3) der für öffentliche Kassen die Steuerbeiträge bei den… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Colporteur — (frz. Kolbortöhr), Hausirer, namentlich mit Büchern, Kupferstichen, Zeitblättern u. dgl.; davon das Verb colportiren …   Herders Conversations-Lexikon

  • colporteur — index dealer Burton s Legal Thesaurus. William C. Burton. 2006 …   Law dictionary

  • colporteur — COLPORTEUR. s. m. On appelle ainsi certains petits Merciers qui portent sur leur dos où devant eux, de petites marchandises dans des mannes et dans des malles pendues à leur cou. On donne ce nom plus ordinairement à ceux qui crient et qui vendent …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • colporteur — Colporteur. s. m. On appelle ainsi certains petits Merciers qui portent de petites marchandises dans des manes, & dans des males pendües à leur col. Et on donne ce nom plus ordinairement à ceux qui crient & vendent dans les ruës les gazettes, les …   Dictionnaire de l'Académie française

  • colporteur — [käl′pôrt΄ər] n. [Fr, peddler; altered by assoc. with col, neck < OFr comporter: see COMPORT] a traveling distributor or seller of Bibles, religious tracts, etc. colportage [käl′pôrt΄ij] n …   English World dictionary

  • COLPORTEUR — n. m. Petit marchand ambulant qui porte ses marchandises sur son dos ou dans des mannes, dans des caisses, etc. Ce colporteur va de ville en ville. Un colporteur de toiles, de livres, etc. Fig., Un colporteur de nouvelles, Celui qui va par la… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • COLPORTEUR — s. m. Il se dit de Petits marchands ambulants qui portent leurs marchandises sur leur dos ou devant eux, dans des mannes, dans des caisses, etc. Ce colporteur va de ville en ville. Un colporteur de toiles, de livres, etc.   Il se dit également de …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”