Carmentis

Carmentis

Carmenta

Carmenta ou Carmentis est divinité romaine, et également prophétesse d'Arcadie. Elle eut de Mercure un fils, Évandre avec lequel elle passa en Italie, où Faunus, roi du Latium, les accueillit favorablement.

Tradition romaine

C'est à Rome qu'elle reçut le nom de Carmenta. Auparavant, elle s'appelait Nicostraté, Thémis ou Tissandra. Par ce nouveau nom, issu de Carmen (chant magique), Rome reconnaissait ses dons prophétiques. Ce fut elle qui prédit à Hercule son glorieux destin.

Elle fut peut-être une déesse des Eaux, et il est certain qu'elle fut une déesse protectrice des femmes en couches; les femmes romaines lui rendaient un culte.

Carmenta était accompagnée de deux Camènes : Antevorta (ou Anteverta, ou Prorsa, ou Porrima), la "fée du passé", et Postvorta (ou Postverta, ou Postuorta, ou Postuerta, et on trouve aussi s au lieu de t), la "fée de l'avenir".

Après sa mort à l'âge de 110 ans, elle fut admise parmi les dieux Indigètes de Rome.

On la représente sous les traits d'une jeune fille dont les cheveux, qui frisent naturellement, retombent par anneaux sur les épaules ; elle porte une couronne de fèves, et près d'elle se trouve une harpe, symbole de son caractère prophétique. Un flamine mineur lui était attaché, et sa fête, les Carmentalia, avait lieu les 11 et 15 janvier.

Cette fête aurait été instituée par le Sénat, au IIIe siècle av. J.-C., pour commémorer la lutte victorieuse des femmes romaines qui refusèrent d'avoir des enfants tant que le Sénat n'aurait pas instauré leur droit de voyager en voiture, droit qu'on leur avait récemment retiré.

Elle donna son nom à l'une des portes de Rome, la porte Carmentale, près du Capitole.

Bibliographie

  • Pierre Commelin, Mythologie grecque et romaine [détail des éditions] [lire en ligne].
  • L. Tels de Jong, Sur quelques divinités romaines de la naissance et de la prophétie, Delft, 1959.
  • Robert Harari et Gilles Lambert, Dictionnaire de la mythologie grecque et latine, Grand livre du mois, 2000.
  • Pierre Grimal, Dictionnaire de la mythologie grecque et romaine, 15e éd., tirage de 2005, Paris, P.U.F., art. Carmenta, pp. 79-80.
  • Portail de la Rome antique Portail de la Rome antique
Ce document provient de « Carmenta ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Carmentis de Wikipédia en français (auteurs)

Поможем написать курсовую

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Carmentis — {{Carmentis}} Oder Carmenta; römische Göttin, die besonders von Gebärenden angerufen wurde. Eine Beziehung zur Dichtung und Weissagung wurde wohl erst sekundär aus dem Namen hergeleitet, ähnlich wie bei den Camenen* …   Who's who in der antiken Mythologie

  • CARMENTA et CARMENTIS — CARMENTA, et CARMENTIS vates Arcadica, Euandri mater, cum quo, ex Arcadia, in Italiam appulsa, benigne a Fauno Rege, 60. ann. ante captam Troiam, A. M. 2810. excepta est. Dicta a carminibus, quibus dabat responsa, cum proprie Nicostrata vocaretur …   Hofmann J. Lexicon universale

  • Carmenta — Nicostrata (Fantasieporträt aus Promptuarii Iconum Insigniorum, 1553) Carmenta (auch Carmentis) war bei den Römern die Göttin der Weissagung und der Geburt. Carmenta war auch unter dem Namen Nicostrata (griechisch Νικοστράτε Nikostrate)… …   Deutsch Wikipedia

  • Camenes — Camènes Camènes est le nom donné aux nymphes des sources et des bois dans la religion romaine archaïque. On les assimile par la suite aux Muses grecques. Égérie et Carmenta sont des Camènes. Voici l article CAMENAE du Dictionnaire des Antiquités… …   Wikipédia en Français

  • Camène — Camènes Camènes est le nom donné aux nymphes des sources et des bois dans la religion romaine archaïque. On les assimile par la suite aux Muses grecques. Égérie et Carmenta sont des Camènes. Voici l article CAMENAE du Dictionnaire des Antiquités… …   Wikipédia en Français

  • Camènes — Les Camènes sont les nymphes des sources et des bois dans la religion romaine archaïque. On les assimile par la suite aux Muses grecques. Égérie et Carmenta sont des Camènes. Les Camènes[1] font partie de ce groupe nombreux de divinités… …   Wikipédia en Français

  • PORTA Carmentalis — a Carmenta, quam Romani uti Deam templô illi exstructô coluêre, nominata est, ad radices montis Capitolini, versus Tiberim, nunc non exstat. Virg. Aen. l. 8. v. 338. Monstrat et aram, Et Carmentalem Romanô nomine portam. Quae et Carmentis ab Ovid …   Hofmann J. Lexicon universale

  • Janus — For other uses, see Janus (disambiguation). Bifrons redirects here. For other uses, see Bifrons (disambiguation). A statue representing Janus Bifrons in the Vatican Museums In ancient Roman religion and mythology, Janus is the god of beginnings… …   Wikipedia

  • Nymph — This article is about the creatures of Greek mythology. For other uses, see Nymph (disambiguation). A fourth century Roman depiction of Hylas and the Nymphs, from the basilica of Junius Bassus A nymph in Greek mythology is a female minor nature… …   Wikipedia

  • Camenae — Topics in Roman mythology Important Gods: Jupiter Mars Quirinus Vesta Juno Fortuna Minerva Mercury Vulcan Ceres Venus Lares Roman Kingdom Re …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”