Calcination

Calcination

La perte au feu ou LOI (loss on ignition en anglais) est la perte de masse qui résulte de l'échauffement d'un matériau.

Cette perte au feu se constate lorsque l'élaboration d'objets manufacturés nécessite une forte chaleur, par exemple en métallurgie. De fait, le produit final n'a plus la même composition chimique que le produit initial puisque de la matière est partie (ce qui explique la variation de masse).

La calcination est une technique de préparation d'échantillon utilisée en chimie analytique qui permet de prendre en compte ce phénomène. Elle consiste à chauffer l'échantillon à haute température (typiquement 500 à 1 000 °C) sous air ou sous atmosphère neutre pour provoquer des réactions physiques et chimiques et mettre ainsi l'échantillon dans un état de référence.

En effet, un certain nombre de propriétés des matériaux dépendent de la température et de l'historique de l'échantillon comme par exemple de l'humidité. La calcination permet de l'abstraire de ces effets et donc d'avoir des mesures reproductibles, de pouvoir comparer différents échantillons. En revanche, il faut être conscient que l'échantillon analysé n'est pas l'échantillon prélevé. La méthode est similaire à l'analyse des extraits secs mais utilise une température plus élevée.

Sommaire

Historique

Au début du XVIIIe siècle, le chimiste allemand Georg Ernst Stahl attribuait cette perte au feu à un fluide qui sortait du corps lors de la combustion, le phlogistique. Cette théorie ne permettait pas d'interpréter une perte au feu négative, et a été balayée par la découverte de l'oxygène par Lavoisier.

Réactions chimiques et physiques

Lors du chauffage, il se produit diverses réactions qui modifient l'échantillon :

Les conditions de chauffage sont capitales :

  • chauffage à la flamme : une flamme peut comporter des zones oxydantes et des zones réductrices, selon les conditions de combustion ;
  • chauffage en four ou par induction : on peut travailler sous air (environnement oxydant) ou sous atmosphère neutre.

Perte au feu

Si de telles réactions prennent place, on peut avoir :

  • une perte de masse du fait du départ des espèces volatiles : c'est la perte au feu ;
  • un gain de masse dû à l'incorporation d'atomes d'oxygène (oxydation), on parle alors de « perte au feu négative » ou parfois de « gain au feu » (gain on ignition, GOI).

La perte au feu est donc simplement la différence de masse :

perte au feu = (masse avant calcination) - (masse après calcination)

on l'exprime parfois en pourcentage :

perte au feu (%) = 100×[(masse avant calcination) - (masse après calcination)]/(masse avant calcination)

Un cas typique est celui de l'analyse des roches. La perte au feu provoque une transformation du calcaire évoquée ci-dessus, mais si l'on n'est pas sous atmosphère neutre, cela provoque aussi l'oxydation de l'oxyde de fer : FeO → Fe3O4 → Fe2O3. Dans ce cas-là, il faut titrer le fer II sur l'échantillon frais d'une autre manière, par exemple par voie humide, afin d'appliquer une correction exacte[1].

Notes

  1. P. J. Lechler et M. O. Desilets, « A review of the use of loss on ignition as a measurement of total volatiles in whole-rock analysis », dans Chemical Geology, vol. 63, 1987, p. 341-344 

Voir aussi


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Calcination de Wikipédia en français (auteurs)

Поможем сделать НИР

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Calcination — (also referred to as calcining) is a thermal treatment process applied to ores and other solid materials in order to bring about a thermal decomposition, phase transition, or removal of a volatile fraction. The calcination process normally takes… …   Wikipedia

  • calcination — [ kalsinasjɔ̃ ] n. f. • 1516; de calciner ♦ Opération par laquelle on modifie la structure d un corps en le soumettant à une haute température. ⇒ combustion. ● calcination nom féminin (latin médiéval calcinatio) Action de calciner, fait de se… …   Encyclopédie Universelle

  • Calcination — Cal ci*na tion (k[a^]l s[i^]*n[=a] sh[u^]n), n. [F. calcination.] [1913 Webster] 1. (Chem.) The act or process of disintegrating a substance, or rendering it friable by the action of heat, esp. by the expulsion of some volatile matter, as when… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • calcination — CALCINATION. s. f. Opération de Chimie, par laquelle une terre, une pierre ou un métal sont réduits dans l état de chaux par la vrolence du feu. Calcination du vitriol, du plomb, de l or, etc …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • calcination — Calcination. s. f. Reduction en poudre par le feu selon l art des Chimistes. Calcination du vitriol, du plomb, de l or &c …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Calcination — Calcination. См. Прокаливание. (Источник: «Металлы и сплавы. Справочник.» Под редакцией Ю.П. Солнцева; НПО Профессионал , НПО Мир и семья ; Санкт Петербург, 2003 г.) …   Словарь металлургических терминов

  • Calcination — (v. lat.), Verkalkung; 1) das Verfahren, durch welches feste, feuerbeständige Körper durch Glühen eine solche Veränderung erleiden, daß sie in einem losern, leicht zerreiblichen Zusammenhang od. als Pulver zurückbleiben, welches vollkommen frei… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • calcination —  Calcination  Кальцинация   Прокаливание или обжиг веществ, обычно при доступе воздуха, проводимые с целью удаления летучих примесей, разложения или окисления и придания хрупкости (для облегчения их измельчения). Например, обезвоживание А12(ОН)3… …   Толковый англо-русский словарь по нанотехнологии. - М.

  • calcination — (kal si na sion) s. f. 1°   Autrefois réduction des pierres calcaires en chaux par l action d un feu violent. 2°   Aujourd hui, opération dans laquelle on soumet à une chaleur très élevée une substance infusible, mais sensiblement altérable.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • CALCINATION — s. f. Action de calciner, ou Le résultat de cette action. Il se dit surtout en termes de Chimie. Calcination du vitriol, du plomb. Calcination complète …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”