HOPE-X

HOPE-X

HOPE est un projet japonais d'avion spatial expérimental conçu dans le cadre d'un partenariat entre la NASDA et le NAL (qui font tous deux maintenant partie de la JAXA). Le projet, lancé dans les années 1980, a été considéré durant une grande partie de son existence, comme une des deux principales contributions japonaise à la station spatiale internationale, l'autre étant le Japanese Experiment Module. Il a été finalement annulé en 2003 après des vols d'essai réussis d'une maquette à échelle réduite.

Sommaire

Historique

Le projet HOPE initial prévoyait la construction d'un prototype orbital plus petit connu sous le nom HOPE-X, pour H-2 Orbiting Plane, Experimental. Celui-ci serait utilisé pour les essais en vol et la validation des systèmes, avant de passer au plus grand HOPE, qui réutiliserait plusieurs parties et la conception générale dans une conception 4 hommes/22 tonnes (49,000 lb). Comme son nom l'indique, les deux seraient lancés avec le nouveau Lanceur japonais H-II, le HOPE nécessitant d'importantes améliorations dans la performance. À l'époque, le Japon était une puissance va-et-vient industrielle, et son programme spatial allait de succès en succès. Il y avait peu de doute, cet HOPE serait couronné de succès.

Dans l'ensemble du programme spatial japonais, les essais des technologies qui auraient été utilisées sur HOPE et d'autres projets étaient bien avancés. En février 1994, le premier vol d'essai de la nouvelle fusée H-II permit de lancer le véhicule de rentrée balistique OREX, qui a testé différents systèmes de communications, de profils de chauffage et des composants de protection thermique. Un autre projet, Hyflex, suivit en février 1996. Hyflex était destiné à tester les tuiles de protection thermique en carbone-carbone qui devaient être utilisées sur HOPE, et avait ainsi la même forme que celui-ci afin de recueillir des données sur la sustentation hypersonique. Hyflex a réussi, mais a coulé dans le Pacifique après l'amerrissage avant qu'il ne puisse être récupéré.

En 1997, pendant l'étude, il a été décidé que HOPE-X devrait être modifié en un vaisseau cargo sans pilote avec l'ajout de systèmes d'approche et d'amarrage automatiques, et une soute avec des portes semblables à celle sur la navette spatiale américaine. On pensait obtenir un système d'approvisionnement pour la station spatiale internationale, qui souffrait de retards constants en raison de problèmes avec le programme de la navette spatiale. Il a été estimé qu'une telle conversion pouvait être effectuée avec un supplément de 292 millions de dollars, moins coûteux que la conception d'un nouveau vaisseau cargo balistique pour le lanceur H-II, et beaucoup moins coûteux que les estimations de 2,9 milliards de dollars nécessaires pour compléter le HOPE complet. Même les petits HOPE-X lancés avec des fusées H-IIA non modifiées livreraient 3 tonnes de charge utile (6 600 lb) à la station spatiale internationale, soit environ la même capacité que le vaisseau Progress, soit 2 500 kg (5 500 livres). HOPE-X mesurait environ 12 mètres (39 ft) de longueur avec 9 mètres (30 ft) d'envergure, et ressemblait un peu comme le X-20 Dyna-Soar américain.

En 1998, le lanceur H-II a souffert d'une série d'échecs. Une ré-évaluation du programme spatial tout entier suivit et les contraintes budgétaires ont forcé une réduction, dans le financement global, de 690 millions des 4,22 milliards de dollars pour la période de dépenses sur cinq ans entre 1998 et 2002. Cela entraînerait un retard dans le calendrier de HOPE-X, avec son premier vol prévu en 2003. À cette époque, la NASDA n'avait dépensé que 305 millions de dollars depuis que le projet avait été approuvé en 1988, reflétant l'état d'un projet de recherche. L'année suivante, le projet H-II a été purement et simplement annulé, ne restait alors que la procédure simplifiée et plus légère H-IIA seule. Hughes Aircraft s'est retiré du projet H-IIA à cette époque, ils avaient d'abord acheté dix lancement sur ce système, ce qui a été considéré un succès international majeur pour la NASDA.

HOPE a continué à persévérer. En 2000, un accord a été signé pour faire atterrir le véhicule, à son retour, sur la piste d'atterrissage d'Aeon à l'île Christmas. Alors que l'échéance de 2003 approchait, un certain nombre de débats ont éclaté sur le profil du lanceur, de nombreuse personnes affirmant que le H-IIA devrait être remplacé par un avion-cargo à réaction pour un lancement en vol. Le premier vol a été repoussé à la suite de 2004. Avant que cette étape soit franchie, une réorganisation majeure de la NASDA a eu lieu afin de répondre à ses sur-engagements évidents, surtout qu'il y avait maintenant eu des demandes pour un programme d'urgence afin de développer des satellites-espions afin de suivre les efforts nucléaires de la Corée du Nord. La JAXA a été formée, et HOPE a été annulé au cours de ce processus.

Les travaux se poursuivent sur le développement d'un avion spatial, toutefois, sous le projet High Speed Flight Demonstration (HSFD), bien que la conception HSFD possède peu de ressemblance avec la navette HOPE.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article HOPE-X de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Hope — steht für: HOPE (Ausschuss), Vereinigung der europäischen Krankenhäuser Hope (Familienname), ein Familienname Hope (Film), ein US amerikanischer Film Hope (Kelly Family), ein Charity Album der Kelly Family Hope (Programmiersprache), eine… …   Deutsch Wikipedia

  • Hope — • The desire of something together with the expectation of obtaining it Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006. Hope     Hope     † …   Catholic encyclopedia

  • Hope & Co. — Hope Co. is the name of a famous Dutch bank that spanned two and a half centuries. Though the founders were Scotsmen, the bank was located in Amsterdam, and at the close of the 18th century it had offices in London as well.Early daysSix of eight… …   Wikipedia

  • HOPE VI — is a major HUD plan meant to revitalize the absolute worst public housing projects into mixed income developments.cite web |url= http://www.newurbannews.com/hopeVI.html|title= Hope VI funds new urban neighborhoods|accessdate=2007 07 26 |publisher …   Wikipedia

  • Hope — Hope, AK U.S. Census Designated Place in Alaska Population (2000): 137 Housing Units (2000): 175 Land area (2000): 51.703701 sq. miles (133.911964 sq. km) Water area (2000): 0.081422 sq. miles (0.210883 sq. km) Total area (2000): 51.785123 sq.… …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • Hope UK — is a national Christian charity located at 25(f) Copperfield Street, London, England which is dedicated to educating children and young people about the perils of drug and alcohol abuse.It began as the Band of Hope in 1847 in Leeds, to teach and… …   Wikipedia

  • HOPE — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Hope est un mot voulant dire espoir en anglais. Il peut aussi être utilisé comme prénom féminin. Sommaire 1 Patronyme 2 Toponymes …   Wikipédia en Français

  • Hope — Hope, n. [AS., akin to D. hoop, hope, Sw. hopp, Dan. haab, MHG. hoffe. Hope in forlorn hope is different word. See Forlorn hope, under {Forlorn}.] 1. A desire of some good, accompanied with an expectation of obtaining it, or a belief that it is… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Hope X — ist ein ehemaliges Raumgleiterprojekt der ehemaligen japanischen Raumfahrtagentur NASDA (National Space Development Agency) in Zusammenarbeit mit National Aerospace Laboratory of Japan (NAL). Inzwischen wurden beide Organisationen in der Japan… …   Deutsch Wikipedia

  • hope — [hōp] n. [ME < OE hopa, akin to Du hoop; see the v.] 1. a feeling that what is wanted is likely to happen; desire accompanied by expectation 2. the thing that one has a hope for 3. a reason for hope 4. a person or thing on which one may base… …   English World dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”