Societe typographique de Neuchatel

Societe typographique de Neuchatel

Société typographique de Neuchâtel

La Société typographique de Neuchâtel (ou STN) est une maison d'édition active de 1769 à 1789.

La bibliothèque de Neuchâtel (BPUN) possède un fonds d’archives d’entreprise qui permet d’étudier l’histoire de cette société. Elle attire de nombreux chercheurs comme Darnton pour ses études sur le livre clandestin.

Sommaire

Historique

La STN est fondée en 1769 par Osterwald, banneret de Neuchâtel, Jean-Elie Bertrand, professeur, Berthoud, maître d’écriture et Samuel Fauche, libraire et éditeur.

La situation est très favorable puisque la consommation des livres (et surtout les livres en français) explose en Europe. De plus, la censure qui s’exerce en France incite les auteurs à rechercher des imprimeurs complaisants, situés, souvent, le long des frontières (Londres, Amsterdam, Bruxelles, Kehl, Genève, Lausanne, Neuchâtel…).

L’entreprise fonctionne essentiellement avec la contrefaçon, ce qui permet de réduire les coûts et d’offrir un prix intéressant. Les importations en France se font alors de manière clandestine.

À Neuchâtel, la censure n’est pas trop pesante. Ainsi, les autorités autorisent-elles la STN à imprimer certains ouvrages dangereux comme le Système de la nature D’Holbach, à condition toutefois que le nom de leur ville n’apparaisse pas et que les ouvrages soient réservés à l’exportation. Mais l’impression est éventée, au grand scandale de la Vénérable Classe[1] et Osterwald perd sa charge de banneret.

D’autres problèmes surgissent lorsque Fauche – à l’insu de ses associés – joint dans les commandes qu’il prépare pour la France, des exemplaires de la brochure interdite : le Gazetier cuirassé de Théveneau de Morande. Un libraire lyonnais se plaint de cet envoi qui lui a valu de nombreux ennuis.

Fauche se retire alors de la STN et fonde sa propre entreprise. Pour établir sa réputation, il édite quelques beaux ouvrages comme Voyages dans les Alpes de Saussure. Ce qui ne l’empêche pas de continuer le commerce de livres interdits. Il se procure ainsi le manuscrit explosif de Mirabeau Essai sur le despotisme.

Les livres imprimés

Parmi leurs contrefaçons de la STN figure la Description des Arts et Métiers, publiée à Paris par l’Académie royale des sciences. La version neuchâteloise est de format plus petit, avec quelques chapitres propres à la Suisse et à l’Allemagne, et vise une clientèle moins fortunée. Mais face à l’opposition des propriétaires de la version originale, elle ne peut s’imposer en France et est à l’origine des graves difficultés financières.

Parce que leur catalogue est peu varié, les éditeurs de la STN font des échanges avec certains confrères, ce qui leur permet de proposer à leurs clients plusieurs centaines de titres différents. « Selon Robert Darnton, la STN est alors, en Europe, un des plus gros libraires en gros. Ses ballots, qui circulent dans tous les pays, dans toutes les capitales, mais aussi dans les provinces les plus reculées, témoignent de la richesse de ses magasins où repose toute la littérature de l’époque. Les grands classiques (…), les ténors de la république des lettres (Voltaire, Rousseau, Diderot), les auteurs à la mode (Mercier, Mirabeau, Raynal) côtoient d’obscurs plumitifs dont les ouvrages ont pourtant marqué la pensée des Lumières : Luchet, Buffonidor, Baudoin de Guémadeuc ou Thévenau de Morande. »[2]

Sources

Liens externes

Notes et références

  1. Compagnie des pasteurs de Neuchâtel.
  2. La Société typographique de Neuchâtel, l’édition neuchâteloise au siècle des Lumières (1769-1789)", p. 99
  • Portail de l’édition Portail de l’édition
  • Portail des Lumières Portail des Lumières
  • Portail du canton de Neuchâtel Portail du canton de Neuchâtel
Ce document provient de « Soci%C3%A9t%C3%A9 typographique de Neuch%C3%A2tel ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Societe typographique de Neuchatel de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Société Typographique de Neuchâtel — La Société typographique de Neuchâtel (ou STN) est une maison d édition active de 1769 à 1789. La bibliothèque de Neuchâtel (BPUN) possède un fonds d’archives d’entreprise qui permet d’étudier l’histoire de cette société. Elle attire de nombreux… …   Wikipédia en Français

  • Société typographique de neuchâtel — La Société typographique de Neuchâtel (ou STN) est une maison d édition active de 1769 à 1789. La bibliothèque de Neuchâtel (BPUN) possède un fonds d’archives d’entreprise qui permet d’étudier l’histoire de cette société. Elle attire de nombreux… …   Wikipédia en Français

  • Société typographique de Neuchâtel — La Société typographique de Neuchâtel (ou STN) est une maison d édition active de 1769 à 1789. La bibliothèque de Neuchâtel (BPUN) possède un fonds d’archives d’entreprise qui permet d’étudier l’histoire de cette société. Elle attire de nombreux… …   Wikipédia en Français

  • Société Typographique Neuchâteloise — Société typographique de Neuchâtel La Société typographique de Neuchâtel (ou STN) est une maison d édition active de 1769 à 1789. La bibliothèque de Neuchâtel (BPUN) possède un fonds d’archives d’entreprise qui permet d’étudier l’histoire de… …   Wikipédia en Français

  • Neuchâtel (canton) — Canton de Neuchâtel Pour les articles homonymes, voir Neuchâtel (homonymie) et NE. République et Canton de Neuchâtel …   Wikipédia en Français

  • Société religieuse des Amis — « Quaker » redirige ici. Pour les autres significations, voir Quaker (homonymie). Sommaire 1 Appellations 2 Histoire …   Wikipédia en Français

  • Canton de Neuchâtel — 46° 59′ 00″ N 6° 47′ 00″ E / 46.9833, 6.78333 …   Wikipédia en Français

  • Bibliothèque publique et universitaire de Neuchâtel — Pour les articles homonymes, voir Bibliothèque publique et universitaire. La Bibliothèque publique et universitaire de Neuchâtel (BPUN) est une fondation de droit privé (selon les art. 80 et suivants du Code civil suisse) financée pour un tiers… …   Wikipédia en Français

  • Canton De Neuchâtel — Pour les articles homonymes, voir Neuchâtel (homonymie) et NE. République et Canton de Neuchâtel …   Wikipédia en Français

  • Canton de Neuchatel — Canton de Neuchâtel Pour les articles homonymes, voir Neuchâtel (homonymie) et NE. République et Canton de Neuchâtel …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”