Roy Edwards

Roy Edwards
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Edwards.

Allan Roy Edwards

Nationalité Drapeau du Canada Canada
Né le 12 mars 1937,
Seneca Township (Canada)
Mort le 16 août 1999
Taille 1,73 m (5 8)
Poids 75 kg (165 lb)
Joueur décédé
Position Gardien de but
Attrapait de la droite
A joué pour Komets de Fort Wayne (LIH)
Stampeders de Calgary (WHL)
Bisons de Buffalo (LAH)
Thunderbirds de Sault-Ste-Marie (EPHL)
Hornets de Pittsburgh (LAH)
Buckaroos de Portland (WHL)
Comets de Spokane (WHL)
Braves de Saint-Louis (LCPH)
Red Wings de Détroit (LNH)
Wings de Fort Worth (LCPH)
Penguins de Pittsburgh (LNH)
Carrière pro. 19581973

Allan Roy Edwards (né le 12 mars 1937 à Seneca Township, dans la province de l'Ontario au Canada - décédé le 16 août 1999) est un joueur canadien de hockey sur glace professionnel qui évoluait en position de gardien de but.

En 1958, il remporte le championnat du monde avec le Canada. Il joue ensuite pendant près de dix ans dans les ligues mineures avant de faire ses débuts en Ligue nationale de hockey à l'âge de 30 ans, jouant pour les Red Wings de Détroit puis pour les Penguins de Pittsburgh.

Il est l'oncle de Don Edwards, également gardien de but en LNH.

Sommaire

Carrière en club

Roy Edwards débute son hockey junior en 1955 avec les Teepees de Saint Catharines. Il y côtoie notamment Bobby Hull et Stan Mikita, futures membres du Temple de la renommée du hockey. Au début de la saison 1957-58, il rejoint les Dunlops de Whitby, une équipe amateure tenante de la coupe Allan. En qualité de meilleure équipe amateure du Canada, les Dunlops représentent leur pays au championnat du monde 1958. Avec une équipe qui compte entre autres Harry Sinden comme capitaine et Sid Smith comme entraîneur-joueur, ils remportent la médaille d'or. Edwards y réalise une excellente prestation avec une fiche de 7-0-0, trois blanchissages et une moyenne de buts encaissés de 0,86 par match. Durant cette même saison, il fait ces débuts professionnels avec les Komets de Fort Wayne de la Ligue internationale de hockey.

Par la suite, il signe pour les Black Hawks de Chicago mais passe les neuf années suivantes au sein des ligues mineures. Lors de la saison 1958-59, il joue pour les Stampeders de Calgary de la Western Hockey League. À l'issue de la saison, il reçoit le trophée du débutant et est nommé dans la première équipe d'étoiles de la division Prairie. Il joue ensuite pour six autres franchises dans quatre ligues différentes. En 1961, les Black Hawks remportent la coupe Stanley et, bien qu'Edwards n'ait joué aucune partie en LNH cette saison-là, son nom est gravé sur la coupe[1].

Lors du repêchage d'expansion 1967, il est choisi par l'une des nouvelle équipes de la Ligue nationale de hockey, les Penguins de Pittsburgh. Cependant il est échangé aux Red Wings de Détroit avant le début de la saison, en retour de Hank Bassen. Il est alors assigné aux Wings de Fort Worth de la Ligue centrale professionnelle de hockey. Mais, après avoir enregistré huit victoires et un nul et quatre blanchissages en neuf parties jouées, il est promu au sein de l'effectif des Red Wings en tant que doublure de Roger Crozier. Ce dernier étant régulièrement malade ou bléssé, Edwards devient le gardien numéro un, statut qu'il conserve pendant trois saisons au cours desquelles il réalise des fiches positives. Le 6 décembre 1970, lors d'une défaite face aux Blues de Saint-Louis, il est bousculé par Craig Cameron et cogne sa tête contre l'un des poteaux de la cage de but, résultant en une fracture de fatigue du crâne. En raison de mals de tête et d'étourdissements, il décide de se retirer à l'issue de la saison[2]. Ses droits en LNH sont cependant réclamé au ballotage par les Penguins et Edwards prend part au camp d'entraînement. Bien qu'il en soit le meilleur gardien, il confirme qu'il se retire. Cependant il rejoint les Penguins en cours de saison et joue quinze rencontres. De retour avec les Red Wings juste avant le début de la saison 1972-73, il réalise sa meilleure saison en LNH avec 27 victoires et 6 blanchissages. Après trois défaites en début de saison suivante, il se retire définitivement[3].

Statistiques

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques en club
Saison Équipe Ligue   Saison Régulière   Séries éliminatoires[4]
 PJ  V   D   N  Min  BC  BL MOY %ARR  PJ  V   D  Min  BC  BL MOY %ARR
1955-56 Teepees de Saint Catharines AHO 41 26 12 3 2 460 160 1 3,90   6     360 26 0 4,33  
1956-57 Teepees de Saint Catharines AHO 49 24 23 2 2 940 179 3 3,65   14     840 55 1 3,93  
1957-58 Dunlops de Whitby EOHL 7       420 20 0 3,00                  
1957-58 Komets de Fort Wayne LIH 25       1 500 84 0 3,36                  
1958-59 Stampeders de Calgary WHL 63 42 20 1 3 780 192 2 3,05   8 4 4 480 27 0 3,37  
1959-60 Bisons de Buffalo LAH 72 33 35 4 4 360 267 4 3,67                  
1960-61 Bisons de Buffalo LAH 30 12 16 1 1 800 128 1 4,27                  
1960-61 Thunderbirds de Sault-Ste-Marie EPHL 37 16 15 6 2 220 119 3 3,22   12 7 5 739 34 0 2,76  
1961-62 Thunderbirds de Sault-Ste-Marie EPHL 36 4 26 6 2 160 157 1 4,36                  
1961-62 Hornets de Pittsburgh LAH 10 1 8 1 600 52 0 5,20                  
1961-62 Buckaroos de Portland WHL 8 3 5 0 480 32 0 4,00                  
1962-63 Stampeders de Calgary WHL 70 23 44 2 4 140 274 0 3,97                  
1962-63 Comets de Spokane WHL 1 0 1 0 60 3 0 3,00                  
1963-64 Bisons de Buffalo LAH 47 14 27 6 2 820 155 2 3,30                  
1963-64 Braves de Saint-Louis LCPH 3 1 1 1 180 8 0 2,66                  
1964-65 Braves de Saint-Louis LCPH 65 12 47 6 3 900 302 1 4,65                  
1965-66 Bisons de Buffalo LAH 40 15 22 2 2 389 140 3 3,52                  
1966-67 Bisons de Buffalo LAH 39 9 24 5 2 235 189 0 5,07                  
1967-68 Red Wings de Détroit LNH 41 15 15 8 2 177 127 0 3,50                  
1967-68 Wings de Fort Worth LCPH 9 8 0 1 540 12 4 1,33                  
1968-69 Red Wings de Détroit LNH 40 18 11 6 2 099 89 4 2,54                  
1968-69 Wings de Fort Worth LCH 10 4 2 3 560 28 0 3,00                  
1969-70 Red Wings de Détroit LNH 47 24 15 6 2 683 116 2 2,59   4 0 3 206 11 0 3,20  
1970-71 Red Wings de Détroit LNH 37 11 19 7 2 104 119 0 3,39                  
1971-72 Penguins de Pittsburgh LNH 15 2 8 4 847 36 0 2,55                  
1972-73 Red Wings de Détroit LNH 52 27 17 7 3 012 132 6 2,63                  
1973-74 Red Wings de Détroit LNH 4 0 3 0 187 18 0 5,78                  
Totaux LNH 236 97 88 38 13 109 637 12 2,92   4 0 3 206 11 0 3,20  

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques en équipe nationale
Année Compétition  PJ  V   D   N  Min  BC  BL MOY %ARR Classement[5]
1958 Championnat du monde 7 7 0 0 420 6 3 0,86   médaille d'or Champion du monde

Transactions en carrière

Titres et honneurs personnels

Références

  1. (en) Stanley Cup Journal - 1961 sur www.hhof.com. Consulté le 16 février 2011
  2. (en) Wings of Legend - Roy Edwards sur redwings.nhl.com. Consulté le 16 février 2011
  3. (en) Legends of hockey - NHL Players - Roy Edwards sur /www.legendsofhockey.net. Consulté le 16 février 2011
  4. (en) Roy Edwards hockey statistics & profile sur The Internet Hockey Database.
  5. (en) Roy Edwards - Stats sur le site officiel de la Ligue nationale de hockey.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Roy Edwards de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Roy Edwards — Infobox Ice Hockey Player name = Roy Edwards position = Goaltender catches = Right height ft = 5 height in = 8 weight lb = 165 played for = NHL Detroit Red Wings Pittsburgh Penguins AHL Buffalo Bisons Pittsburgh Hornets CHL Fort Worth Wings… …   Wikipedia

  • Edwards — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Patronyme Le nom d’Edwards est celui de plusieurs personnalités (par ordre alphabétique) : Aeron Edwards (1988 ), footballeur gallois. Alfred Edwards …   Wikipédia en Français

  • Roy 'Chubby' Brown — Birth name Royston Vasey Born 3 February 1945 (1945 02 03) (age 66)[1] Grangetown, North …   Wikipedia

  • Roy Dunbard Bridges — Roy Bridges Land (Organisation): USA (NASA) Datum der Auswahl: 19. Mai 1980 (9. NASA Gruppe) Anzahl der Raumflüge: 1 Start erster Raumflug …   Deutsch Wikipedia

  • Roy Porter (Musiker) — Roy Porter (* 30. Juli 1923 in Walsenberg, Colorado; † 25. Januar 1998 in Los Angeles[1]) war ein US amerikanischer Jazz Schlagzeuger und Bandleader, der vor allem durch seine Kalifornien Session mit Charlie Parker 1946 in Erinnerung bleibt.… …   Deutsch Wikipedia

  • Roy Roberts (blues artist) — Roy Roberts (born February 22 1943) is an American blues artist, music producer, and singer songwriter. Roy Roberts grew up in a small town in Livingston, Tennessee, listening to blues and R B on radio stations. At the age of 14 Roy worked on a… …   Wikipedia

  • Roy Thomson Hall — General information Address 60 Simcoe Street, Toronto, Ontario, Canada Coordinates …   Wikipedia

  • Roy E. Ayers — Roy Elmer Ayers (* 9. November 1882 bei Lewistown, Fergus County, Montana; † 23. Mai 1955 in Lewistown, Montana) war ein US amerikanischer Politiker und von 1937 bis 1941 der elfte Gouverneur des Bundesstaates Montana …   Deutsch Wikipedia

  • Roy Wood — (né le 8 novembre 1946 à Birmingham) est un guitariste britannique. Sommaire 1 Biographie 2 Discographie 2.1 Avec The Move …   Wikipédia en Français

  • Roy Ayers — Saltar a navegación, búsqueda Roy Ayers (Los Ángeles, 10 de septiembre de 1940) es un vibrafonista estadounidense de jazz, R B y acid jazz. La música de Ayers tiene sus raíces estilísticas en el hard bop. Contenido 1 Biografía 2 D …   Wikipedia Español

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”