Parga

Parga

39° 17′ 00″ N 20° 24′ 00″ E / 39.283333, 20.4

Parga
(el) Πάργα
Parga-Greece.jpg
Administration
Pays Drapeau de Grèce Grèce
Périphérie Épire
Nome Prévéza
Code postal 480 60
Indicatif téléphonique 26840
Immatriculation PZ
Maire Spyridon Pigis
(2007-2010)
Géographie
Coordonnées 39° 17′ 00″ Nord
       20° 24′ 00″ Est
/ 39.283333, 20.4
Altitude 32 m
Démographie
Population 2 022 hab. (2001)
Localisation
Greece location map.svg
City locator 14.svg
Parga
Internet
Site de la ville http://www.parga.gr/

Parga (Πάργα, antiquité: Hypargos) est une localité de 2 022 habitants située en Épire, sur la côte ouest de la Grèce, au bord de la mer Ionienne. L'ensemble de la commune compte 3 846 habitants (recensement 2001).

Sommaire

Géographie

Île dans la baie de Parga

Parga se trouve à 49 km au sud de la ville d'Igoumenitsa et à 67 km au nord de la ville et de l'aéroport de Prévéza. Au large de la ville se trouvent les îles de Paxos et d'Antipaxos que l'on peut apercevoir par beau temps. De plus l'île de Leucade bien que lointaine, est parfois visible de la côte sud de la ville, qui occupe un site particulièrement séduisant au bord d'une crique fermée par des îlots rocheux et d'une vaste plage de sable.

Histoire

Une cognée néolithique, un tombeau voûté mycénien à l'extérieur de la ville, et les vestiges d’une muraille aux pieds de l’enceinte du château-fort vénitien, ainsi que le soubassement d’une jetée aujourd'hui disparue sur la partie occidentale de la baie de Valtos, constituent des indices incontestables de la présence humaine à cet endroit dès la plus haute Antiquité.

Parga est mentionnée en 1337 dans des textes de la littérature byzantine. Il est très probable qu’il s’agit de la localité située aujourd'hui à l'intérieur du château et non de la « Paléo-Parga », le Vieux Parga de l'époque vénitienne situé sur le mont Petzovolios.

Au XVe siècle, alors que l'Empire, puis le despotat d'Épire se sont affaiblis sous les attaques successives des Normands, des Croisés et des Ottomans, Parga devient durant six ans le repaire du brigand albano-serbe-bulgare (c’est le surnom qu'il se donnait) Bogoϊs. Après son départ, Parga demandera la protection de la République de Venise, qui sera présente sur ce territoire du XVe jusqu’à la fin du XVIIIe siècle. Cependant Parga, pendant toute cette période, aura un régime d’administration autonome sous protectorat vénitien.

Les incursions des pirates, les pillages ottomans par la mer ou par la terre continueront pourtant même sous le protectorat de Venise. Durant les guerres entre Venise et les Turcs, le corsaire ottoman Khizir Khayr Ad-Dîn surnommé Barberousse, ruine Parga.

La situation se stabilise à la fin du XVIe et jusqu’à la fin du XVIIIe siècle : Parga se développe et devient un centre commercial, mais aussi une base des premiers révolutionnaires pro-hellènes, influencés par l'esprit des Lumières. En 1797 la domination vénitienne est abolie par les Français, et après une courte période d’échanges (vainqueur de Venise, Napoléon cède Parga aux Autrichiens, qui la laissent aux Britanniques), le traité de 5 décembre 1815 livre Parga à l'Empire ottoman ; à ce moment, le maître de l'Épire est Ali Pacha de Janina. Le peuple de Parga refusant le fait accompli, décide Vendredi Saint le 15 avril 1819 de brûler les restes de ses ancêtres et d'émigrer en masse à Corfou, restée britannique, d'où ils revinrent sur le continent après un siècle, en février 1913, lors du rattachement de l’Épire à la Grèce.

Transports

La ville de Parga et son agglomération sont desservies par les autobus publics (KTEL) la reliant avec les villes d’Igoumenitsa, de Prévéza, d’Athènes et de Thessalonique. De plus, pendant l’été il y a une ligne directe reliant Parga avec la ville de Ioannina, la capitale de l’Épire. Il existe trois aéroports qui desservent la région. C’est l’aérodrome d’Aktion, à proximité de la ville de Prévéza72 km de Parga), celui d’Ioannina115 km de Parga), et celui de Corfou (des vols pour Athènes, Thessalonique et l’étranger). Dans la ville de Parga, il y a aussi des taxis desservant toutes les destinations.

Personnalités historiques

A voir

Communes voisines

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Agia à 7 km
  • Agia Kyriaki à 6 km
  • Anthousa à 3 km
  • Trikorfo à 5 km

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Parga de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • pârgă — PẤRGĂ s.f. 1. Fază de început a coacerii unor fructe, legume sau cereale, înainte de maturizare; starea fructelor, a legumelor şi a cerealelor în această fază. ♢ loc. adj. În pârgă = aproape copt. ♢ expr. A da în pârgă (sau în pârg) = a începe să …   Dicționar Român

  • Parga — Parga, by i Tyrkiet. Oprindelig lå Parga længere mod vest på samme sted som oldtidens Toryne, men efter tyrkernes indfald flyttedes den til sin nuværende plads, hvor den århundreder igennem hævdede sin uafhængighed. 1401 1797 stod Parga under… …   Danske encyklopædi

  • Parga — Parga, feste Stadt im türkischen Ejalet Yania (Janina), an der Meeresküste, hat doppelten Hafen, gehörte bis 1819 zur Ionischen Republik, wurde aber damals von der britischen Regierung den Türken eingeräumt, worauf die meisten griechischen… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Parga — Parga, Küstenplatz und Haltestelle der österreichischen Lloyddampfer, im türk. Wilajet Janina, am Adriatischen Meer, der Insel Paxos gegenüber, in herrlicher, an Fruchtbäumen reicher Gegend, hat eine Zitadelle und angeblich 5000 Einw. Die alte… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Parga — Parga, Stadt im türk. europ. Wilajet Jannina, am Ionischen Meere, 5000 E., mit zwei Häfen …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Parga — Parga, feste Seestadt in Albanien, Corfu gegenüber, ehemals mit 4000 griech. Einwohnern; sie war von 1401 bis 1797 mit Venedig im Bündnisse, hielt sich auch nachher gegen Ali Pascha von Janina, begab sich später unter frz. Schutz, vertauschte… …   Herders Conversations-Lexikon

  • parga — s. f. 1. Monte de palha e trigo, disposto de modo que o grão fique resguardado da chuva. 2.  [Portugal: Turquel] Pilha; rima …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • Parga — Infobox Greek Dimos name = Parga name local = Πάργα periph = Epirus prefec = Preveza province = population = 4033 population as of = 2001 population ref = [http://www.statistics.gr/gr tables/S1101 SAP 1 TB DC 01 03 Y.pdf source] pop dens = area …   Wikipedia

  • Parga — Gemeinde Parga Δήμος Πάργας (Πάργα) …   Deutsch Wikipedia

  • Párga — ▪ Greece  port of the nomós (department) of Préveza, on the Ionian Sea opposite the island of Paxos (Paxoí), Greece. In 1401 it welcomed the Venetians, who built (1572) the mole that forms the present harbour, over which stands a Venetian… …   Universalium

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”