Oxyde de nickel II

Oxyde de nickel II

Oxyde de nickel II

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Oxyde de nickel.
Oxyde de nickel II
Général
Synonymes monoxyde de nickel
No CAS 1313-99-1
No EINECS 215-215-7
Apparence poudre cristalline, verte à noire[1].
Propriétés chimiques
Formule brute NiO  [Isomères]
Masse molaire 74,6928 gmol-1
Ni 78,58 %, O 21,42 %,
Propriétés physiques
T° fusion 1 984 °C[1]
Solubilité dans l'eau : nulle[1]
Masse volumique 6.7 g/cm³[1]
Cristallographie
Système cristallin structure-type NaCl
Précautions
Directive 67/548/EEC
Toxique
T
Phrases R : 43, 49, 53,
Phrases S : 45, 53, 61,
SIMDUT[2]
D2A : Matière très toxique ayant d'autres effets toxiques
D2A,
SGH[3]
SGH08 : Sensibilisant, mutagène, cancérogène, reprotoxique
Danger
H317, H350i, H413,
Inhalation Toux
Peau Rougeur douleur
Yeux Rougeur
Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

L'oxyde de nickel II est un composé chimique de formule NiO. Il cristallise dans la structure-type NaCl, les ions Ni(II) et O(-II) occupant des sites octaèdriques. Il est obtenu par la pyrolyse de composés du nickel divalent comme par exemple Ni(OH)2, Ni(NO3)2 ou NiCO3. Comme c'est le cas pour de nombreux oxydes de métaux divalents, NiO est très fréquemment non-stoechiométrique (le rapport Ni/O est légèrement différent de 1)

Source

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu d’une traduction de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Nickel(II) oxide ».

Liens externes

Références

  1. a , b , c  et d OXYDE DE NICKEL(II), fiche de sécurité du Programme International sur la Sécurité des Substances Chimiques, consultée le 9 mai 2009
  2. « Monoxyde de nickel » dans la base de données de produits chimiques Reptox de la CSST (organisme canadien responsable de la sécurité et de la santé au travail), consulté le 24 avril 2009
  3. Numéro index 028-003-00-2 dans le tableau 3.1 de l'annexe VI du règlement CE N° 1272/2008 (16 décembre 2008)
  • Portail de la chimie Portail de la chimie
Ce document provient de « Oxyde de nickel II ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Oxyde de nickel II de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Oxyde de nickel ii — Pour les articles homonymes, voir Oxyde de nickel. Oxyde de nickel II Général Synonymes monoxyde de nickel …   Wikipédia en Français

  • Oxyde de nickel(II) — Pour les articles homonymes, voir Oxyde de nickel. Oxyde de nickel(II) …   Wikipédia en Français

  • Oxyde de nickel — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Le terme oxyde de nickel peut renvoyer à : Oxyde de nickel(II) (NiO) ; Oxyde de nickel(III) (Ni2O3). Catégorie : Homonymie …   Wikipédia en Français

  • NICKEL — Élément métallique de numéro atomique 28 (symbole Ni), le nickel est abondant dans les météorites et à l’intérieur du globe terrestre (manteau et noyau), où il se classerait au cinquième rang par ordre d’abondance. Il arrive au vingt troisième ou …   Encyclopédie Universelle

  • NICKEL CARBONYLE — Formule brute: Ni(CO)4 Masse moléculaire: 170,73 g Masse spécifique: 1,32 g/cm3 Point de fusion: 25 0C Point d’ébullition: 43 0C Liquide incolore, volatil et inflammable, le nickel carbonyle est peu soluble dans l’eau, très soluble dans l’éthanol …   Encyclopédie Universelle

  • Nickel De Raney — Le nickel de Raney est un catalyseur solide utilisé dans de nombreux procédés industriels. Constitué d une fine poudre grise d un alliage de nickel et d aluminium, il a été développé en 1926 par l ingénieur américain Murray Raney[1] comme… …   Wikipédia en Français

  • Nickel de raney — Le nickel de Raney est un catalyseur solide utilisé dans de nombreux procédés industriels. Constitué d une fine poudre grise d un alliage de nickel et d aluminium, il a été développé en 1926 par l ingénieur américain Murray Raney[1] comme… …   Wikipédia en Français

  • Nickel de Raney — Le nickel de Raney est un catalyseur solide utilisé dans de nombreux procédés industriels. Constitué d une fine poudre grise d un alliage de nickel et d aluminium, il a été développé en 1926 par l ingénieur américain Murray Raney[1] comme… …   Wikipédia en Français

  • Nickel de Sabatier — Le nickel de Sabatier appelé aussi nickel de Sabatier Senderens est un composé chimique servant de catalyseur. C est le plus ancien catalyseur le plus anciennement utilisé, découvert et utilisé par les chimistes Paul Sabatier et Jean Baptiste… …   Wikipédia en Français

  • NICKEL DE SABATIER-SENDERENS — Catalyseur le plus anciennement utilisé depuis Sabatier et Senderens dans de nombreuses réactions, en particulier dans les réactions d’hydrogénation. On l’obtient en réduisant l’oxyde ou l’hydroxyde de nickel pur par l’action de l’hydrogène à… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”