Nagura

Nagura

Nagour Mira

Nagour Mira est une divinité masculine du culte hindou honorée par les communautés d'origine tamoule que l'on trouve dans les Mascareignes, aux Antilles au Suriname et en Guyana. Produit du syncrétisme religieux autrefois à l'œuvre dans les colonies sucrières qui ont eu recours à l'engagisme pour se procurer de la main-d'œuvre agricole, elle n'est que rarement représentée sous des traits anthropomorphes, conformément à la tradition musulmane de laquelle elle est issue. Dans la cour des temples, elle est symbolisée par un mât surmonté d'une main ouverte et au bout duquel bat un pavillon aux couleurs vives durant les cérémonies religieuses.

Sommaire

Terminologie

L'extension géographique du culte dont fait l'objet Nagour Mira lui vaut d'autres noms que ce dernier, qui est celui d'un saint en Inde. Si l'on en croit Gerry L'Étang, il est question de Nagoumila en Martinique, de Nagoumira en Guadeloupe et de Nagura au Suriname et au Guyana, toutes ces formes dérivant de l'appellation originelle[1]. À La Réunion, où l'on constate quelques occurrences de Nagoura Mira, on utilise plutôt Nargoulan, voire Nargoulam, orthographié avec un M — Jean-François Sam-Long a utilisée cette dernière graphie en 1984[2].

Symbolique

Dans les lieux de culte tamouls, Nagour Mira est représenté par un mât à qui on a donné son nom. Planté au sol dans la cour, il porte à son sommet une main ouverte vers le ciel. D'après Michel Beniamino, l'auteur d'un dictionnaire sur le français de La Réunion, cette dernière est le symbole de la main d'Allah, le prophète[2]. De fait, les cinq doigts écartés renvoient aux cinq piliers de l'islam que sont la chahada, la salat, la zakât, le saoum et le hajj.

Liturgie

En certaines occasions particulières, Nagour Mira est honoré au moyen d'un oriflamme appelé « cody »[3], le mot tamoul « kodi » signifiant « pavillon » d'après Robert Chaudenson[4]. De fait, « pavillon » est un autre terme utilisé pour désigner l'étendard en question[5].

Celui-ci est hissé au sommet du mât de Nagour Mira durant certaines cérémonies telles que celle qui marque le début du carême[2]. Ainsi, il flotte pendant dix-huit jours suite à la marche sur le feu pour Draupadi[5]. On ne l'enlève qu'au terme d'une nouvelle procédure rituelle elle-même appelée « descente du pavillon »[6].

Références

  1. « Nagour Mira : une figure islamique dans l'hindouisme tamoul de la Caraïbe », Gerry L'Étang, Potomitan.
  2. a , b  et c « Nargoulam », Michel Beniamino, Le français de La Réunion. Inventaire des particularités lexicales, EDICELF-AUPELF, 1996 (ISBN 2841292401).
  3. « Cody », Michel Beniamino, Le français de La Réunion. Inventaire des particularités lexicales, EDICELF-AUPELF, 1996 (ISBN 2841292401).
  4. Robert Chaudenson, 1974.
  5. a  et b « Pavillon », Michel Beniamino, Le français de La Réunion. Inventaire des particularités lexicales, EDICELF-AUPELF, 1996 (ISBN 2841292401).
  6. « Descente du pavillon », Michel Beniamino, Le français de La Réunion. Inventaire des particularités lexicales, EDICELF-AUPELF, 1996 (ISBN 2841292401).

Voir aussi

Liens internes

Liens externes

Bibliographie

  • Nargoulan. Culture et rites malbar à La Réunion, Christian Barat, Éditions du Tramail, Saint-Denis, 1989 (ISBN 2908344017).
  • Portail de l'hindouisme Portail de l'hindouisme
  • Portail du monde indien Portail du monde indien
  • Portail de La Réunion Portail de La Réunion
Ce document provient de « Nagour Mira ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Nagura de Wikipédia en français (auteurs)

Поможем написать реферат

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Nagura Village — (Остров Исигаки,Япония) Категория отеля: 3 звездочный отель Адрес: 907 0021 Окинава, Остр …   Каталог отелей

  • Nagura Dam — Location Gifu Prefecture, Japan. Dam and spillways Impounds Hida River …   Wikipedia

  • Nagura Formation — The Nagura Formation is a palaeontological formation located in Japan. It dates to the Middle Miocene period. See also List of fossil sites References Vickers Rich, Patricia Rich, Thomas Hewett (1993); Wildlife of Gondwana. Reed. ISBN 0 7301 0315 …   Wikipedia

  • Neptune (owarai) — Neptune (ネプチューン, Nepuchūn?) is a three man Japanese conte group consisting of two boke, Taizo Harada (原田 泰造, Harada Taizō …   Wikipedia

  • Marina Watanabe — (渡辺 満里奈, Watanabe Marina?, born November 18, 1970) is a Japanese actress, singer, and TV personality. She was born in Ota, Tokyo, Japan, and is currently married to Jun Nagura of the comedy trio Neptune.[1] She is a former Japanese idol sing …   Wikipedia

  • Shitara, Aichi — Infobox City Japan Name= Shitara JapaneseName= 設楽町 Map Region= Chūbu Prefecture= Aichi District= Kitashitara Area km2= 273.96 PopDate= November 1, 2007 Population= 6,065 Density km2= 22.14 Coords= coord|35|6|N|137|34|E|region:JP type:city|display …   Wikipedia

  • 1987 World Championships in Athletics - Men's 4 x 100 metres relay — NOTOC The 4 x 100 metres relay at the 1987 World Championships in Athletics was held at the Stadio Olimpico on September 5 and September 6.MedalsResultsHeatsAll times shown are in seconds.Heat 1#flagcountry|United States (Lee McRae, Lee McNeill,… …   Wikipedia

  • Asahi Dam (Gifu) — Official name 朝日ダム Location Gifu Prefecture, Japan. Construction began 1946 …   Wikipedia

  • Parc national d'Iriomote — Ishigaki Parc national d Iriomote Ishigaki 西表石垣国立公園 Catégorie V de la CMAP (Paysage terrestre/marin protégé) [1] Nagura anparu à Ishigaki jima Emplacement …   Wikipédia en Français

  • Parc national d'iriomote-ishigaki — 西表石垣国立公園 Catégorie V de la CMAP (Paysage terrestre/marin protégé) [1] Nagura anparu à Ishigaki jima Emplacement …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”