Martial Solal

Martial Solal
Martial Solal
Martial Solal en 2006, en concert à la Maison de Radio France avec son Newdecaband

Naissance 23 août 1927
Pays d’origine Drapeau de France France
Genre musical Jazz
Instruments piano

Martial Solal est un pianiste de jazz, compositeur, arrangeur et chef d'orchestre français, né à Alger le 23 août 1927.

Sommaire

Biographie

Durant la Seconde Guerre mondiale, au Maroc pendant son service militaire, il commence par jouer dans les mess des soldats américains. Devenu professionnel en 1945, il s'installe à Paris le 1er janvier 1950. Il joue avec de nombreux musiciens de jazz d'alors : Aimé Barelli, Chiboust, Benny Bennett, et participe à de nombreux enregistrements, parfois sous le pseudo de Jo Jaguar, pour le label Vogue. Il prend sa liberté en 1953 et joue en clubs, accompagnant les grands jazzmen de passage.

Il crée un quartet, avec Roger Guérin à la trompette, Paul Rovère à la contrebasse et Daniel Humair à la batterie. Il enregistre quelques succès alimentaires et compose pour la télévision et le cinéma: À bout de souffle, Léon Morin prêtre, Échappement libre. Un jour, Guy Lafitte lui demande de trouver un accord pour le pont d'un twist et une idée d'arrangement, depuis on le croit seul compositeur de "Twist à Saint-Tropez "...

En 1957, au Club Saint-Germain, avec Roger Guérin, il compose une œuvre maîtresse Suite en ré bémol pour quartette, puis viendra en 1960, Suite pour une Frise, autre chef-d'œuvre. 1960 est l'année de la création de son trio avec Guy Pedersen à la contrebasse et Daniel Humair à la batterie, trio qui reste célèbre. Ils libèrent le jeu triangulaire du trio classique : la contrebasse change radicalement devenant plus mélodique et l'esthète Daniel Humair apporte des trouvailles techniques ébouriffantes.

Pilier du Blue Note, il accompagne le guitariste Jimmy Gourley durant plusieurs mois, jouant un répertoire différent tous les soirs, ce qui lui permet de maîtriser parfaitement les thèmes et harmonies de nombres de standards.

Sideman très prisé des grands noms du jazz, Martial Solal a eu d’emblée du succès dès la parution de son premier enregistrement en 1953. Le producteur américain George Wein le découvre en France et le présente en 1963 en vedette aux festivals de Newport (Teddy Kotick à la contrebasse et Paul Motian à la batterie avec lesquels il enregistra le 11 juillet 1963 l'album ("At Newport 63") et Monterey, à San Francisco, New York et Montréal. C’est le départ d’une carrière remarquable pour un musicien français qui le conduira de Carnegie Hall à la Maison des Compositeurs de Moscou, de la Fenice de Venise à la Philharmonie de Berlin. Cependant, jeune marié et père d'un fils à Paris, il renonce à une carrière américaine. Ce sera malgré tout en leader de son propre trio et de ses grands orchestres qu’il l’aborde, avec un accent mis sur la composition. Cela lui vaudra que de nombreux metteurs en scènes, de Jean-Luc Godard pour le mythique À bout de souffle à Orson Welles pour Le procès, lui confient la bande originale de leurs films.

Martial Solal (1988) par Erling Mandelmann.

Puis il se lance dans un grand orchestre, récidive en 1982 et en 2006 avec son Dodecaband puis son Newdecaband. Eric Le Lann est le seul trompettiste à y figurer depuis le début. Solal lui écrit des arrangements de chansons de Piaf et de Trenet.

Martial Solal est connu pour son talent de commentateur, de présentateur et son humour : ses compositions se nomment Nos smokings - Averty c'est moi - Leloir m'est cher - Gavotte à Gaveau - L'allée Thiers et le poteau laid - Basie Like -

Il joue régulièrement en solo, ainsi qu'en duo, avec diverses personnalités: Toots Thielemans, Lee Konitz, Jimmy Raney, Michel Portal, Didier Lockwood... Il a également joué avec, entre autres : Dizzy Gillespie, Chet Baker, Stan Getz, Stéphane Grappelli, Phil Woods, Carmen McRae, etc.

À partir de 1995, il renoue avec les rythmiques américaines[1] Marc Johnson/Peter Erskine, Gary Peacock/Paul Motian, Marc Johnson/Paul Motian.

En 1997, faisant suite à l'album "Just Friends", il tourne en trio avec Gary Peacock à la contrebasse et Paul Motian à la batterie. Puis il crée son trio actuel avec les jumeaux François (contrebasse) et Louis (batterie) Moutin.

Sa maîtrise hors-pair de l'instrument accompagne un talent d'improvisateur inépuisable. Son talent l'a fait reconnaître bien au-delà de l'Europe. Duke Ellington lui-même a dit de Solal qu’il possédait « en abondance les éléments essentiels à un musicien : sensibilité, fraîcheur, créativité et une technique extraordinaire ».

En 1999, il a reçu à Copenhague le Jazzpar Prize, considéré comme le Nobel du Jazz, qui parachève l’édifice impressionnant de distinctions qu’il a reçues : Prix des festivals de Montreux, La Haye, Milan, Prix de l'Académie Charles Cros, Prix du Président de la République, Victoire de la Musique, Prix Stan Kenton, Prix Django Reinhardt, Prix Boris Vian, 2 Djangos d’Or, Prix de la SACEM et en 1993 le Grand Prix National de la Musique...

Il a enregistré plus de 50 disques sous son nom. Enfin, un très prestigieux concours international de piano jazz organisé tous les quatre ans porte son nom. Il est le père de la chanteuse de jazz Claudia Solal, qui participe à son orchestre Newdecaband.

Xavier Prévost de Radio France a publié en mars 2006 la transcription d'un long entretien biographique, accompagnée d'un DVD exhaustif (8h54'). (Martial Solal Compositeur de l'Instant INA/Michel de Maule)

Dernièrement, la revue Gruppen a publié dans son numéro de janvier 2011 une exceptionnelle « Entrevue » d'une quinzaine de pages dans laquelle Martial Solal revient sur son travail d'éternel « chercheur en jazz ».

Compositions

Il a composé pour Elisabeth Chojnacka, Marcel Azzola, les Percussions de Strasbourg, Pierre Charial, Ensemble Concert Arban et bien d'autres.

  • Concerto pour piano de jazz et orchestre (1981), Fantaisie pour 2 orchestres (1984), suite en ré bémol pour quartette de jazz (1959)…

Musiques de films

Discographie

  • 1959/85 : Live THE BEST OF (1986 : Grand prix de l'Académie du disque Français- Oscar de l'Académie du Jazz)
  • 1958 :Jazz sur la Croisette (compilation avec Martial Solal lors du Jazz festival de Cannes) - (INA Mémoire vive / Abeille Musique)
  • 1962 : Jazz à Gaveau, en trio enregistré en mai (Liberty Records, pressage U.S.A)
  • 1963 : At Newport 63 (BMG)
  • 1965 : Zoller Koller Solal, avec Hans Koller et Attila Zoller (Universal)
  • 1970 : Sans tambour ni trompette (RCA/BMG)
  • 1978 : Suite for Trio, Solal series (Mps)
  • 1980 : Happy Reunion, avec Stéphane Grappelli
  • 1983/1984 : Martial solal big band (Dreyfus)
  • 1990 : Le cinéma muet (Gorgone Productions)
  • 1993 : Solal/Lockwood, avec Didier Lockwood (JMS)
  • 1994 : Martial Solal improvise pour France-Musique
  • 1995 : Triangle, avec Marc Johnson et Peter Erskine (JMS)
  • 1997 : Just Friends, avec Gary Peacock et Paul Motian (Dreyfus Jazz)
  • 1998 : Jazz 'n (e)motion
  • 1999 : Balade du 10 mars, avec Marc Johnson et Paul Motian (Soul Note Records)
  • 2000 : Martial Solal Dodecaband Plays Ellington
  • 2001 : Martial Solal NY-1, Live at the Village Vanguard, avec François Moutin et Bill Stewart
  • 2006 : Exposition sans Tableau, Martial Solal Newdecaband (Nocturne)
  • 2006 : Portrait in Black and White, avec Eric Le Lann
  • 2007 : Solitude
  • 2008 : Longitude, avec François Moutin et Louis Moutin
  • 2008 : Live at the Village Vanguard

Lien externe

Notes et références

  1. Jazz Magazine N°591 Avril 2008

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Martial Solal de Wikipédia en français (auteurs)

Нужно сделать НИР?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Martial solal — Naissance 23 août 1927 Pays d’origine …   Wikipédia en Français

  • Martial Solal — in 2006, with his Newdecaband Martial Solal (born August 23, 1927, Algiers, French Algeria) is a French jazz pianist and composer, who is probably most widely known for the music he wrote for Jean Luc Godard s debut feature film À bout de souffle …   Wikipedia

  • Martial Solal — (2006) Martial Solal (* 23. August 1927 in Algier) ist ein französischer Pianist und Komponist des Modern Jazz. Er gilt seit den 1950er Jahren als führender Jazz Pianist Frankreichs. Ursprünglich ist er stark von Bud Powell beeinflusst, bezieht… …   Deutsch Wikipedia

  • Martial Solal — con su Newdecaband (2006). Martial Solal nació el 23 de agosto de 1927 en Argel, Argelia. Es un compositor y pianista francés de jazz. Sobre todo es conocido por la música que escribió para la banda sonora de la película de Jean Luc Godard, À… …   Wikipedia Español

  • Martial Solal Dodecaband Plays Ellington — Plays Ellington Album par Martial Solal Dodecaband Sortie 2000 Genre Jazz Label CamJazz Albums de Martial Solal Dodecaband …   Wikipédia en Français

  • Solal — Martial Solal (2006) Martial Solal (* 23. August 1927 in Algier) ist ein französischer moderner Jazz Pianist und Komponist. Leben und Werk Martial Solal spielte schon siebenjährig Klavier, hatte mit 13 Verbindung zum Jazz und kam Ende der 1940er… …   Deutsch Wikipedia

  • SOLAL (M.) — Martial SOLAL (1927 ) La première séance d’enregistrement à laquelle participa Martial Solal, le 8 avril 1953, fut aussi la dernière que dirigea Django Reinhardt. On ne peut s’empêcher de prêter à cette coïncidence la signification d’un passage… …   Encyclopédie Universelle

  • Martial (Begriffsklärung) — Martial bezeichnet den Namen der folgenden Personen: Martial (Marcus Valerius Martialis), römischer Epigrammatiker Quintus Gargilius Martialis, kurz: Martial, römischer Autor im Bereich Gartenbau um 250 n. Chr. Martial von Limoges, Heiliger,… …   Deutsch Wikipedia

  • Solal (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sommaire 1 Sens et origine du nom 2 Littérature …   Wikipédia en Français

  • Martial — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Pour les articles homonymes, voir Saint Martial. Martial est un nom propre théophore ou plus rarement un adjectif d origine latine …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”