La Garde Blanche

La Garde Blanche

La Garde blanche

La Garde blanche (en russe: Белая гвардия) est un roman de l'écrivain russe Mikhaïl Boulgakov, célèbre pour son autre roman Le Maître et Marguerite.

Sommaire

Histoire

La Garde blanche paraît d'abord sous une forme périodique dans une revue littéraire de la période soviétique, Rossia, en 1926. Le volume devait constituer la première partie d'une trilogie, mais sa publication a été interrompue par l'arrêt de la revue sur décision du gouvernement soviétique. Ne pouvant obtenir la publication en volume de son roman avant la mort de Staline, Boulgakov adapte pour le Théâtre d'art de Moscou La Garde blanche, qui devient Les Jours des Tourbine. Un temps interdite, la pièce est finalement autorisée sur l'intervention de Staline et devient l'un des plus grands succès théâtraux de Boulgakov.

Une version largement censurée de La Garde blanche a été publiée, grâce aux efforts de la veuve de Boulgakov, dans la revue littéraire Moskva en 1966. La version intégrale est parue en volume en 1973.

Le roman : organisation, thèmes et style narratif

Situé en Ukraine, à la fin de 1918, le roman raconte la destinée de la famille Tourbine — variation ironique de la « famille heureuse » des Rostov dans Guerre et Paix[1] —, installée à Kiev, vers la fin de la Première Guerre mondiale, pendant la guerre civile russe, au moment où l'hetman Pavlo Skoropadski s'enfuit avec les troupes d'occupation allemandes, devant la menace des forces nationalistes ukrainiennes de Simon Petlioura, qui s'emparent de la ville. L'intrigue mêle donc éléments intimes fictifs et éléments historiques.

Éléments autobiographiques

Le roman contient de nombreux éléments autobiographiques. La famille Tourbine est modelée d'après la propre famille des Boulgakov — Tourbine est d'ailleurs le nom de la grand-mère maternelle de l'auteur. Comme Boulgakov, l'aîné est médecin. De même, la description de la maison des Tourbine correspond exactement à la maison de la famille Boulgakov à Kiev, 13 descente Saint-André, qui est devenue le Musée Mikhaïl Boulgakov[2].

De même, un passage décrit l'assassinat d'un juif par un soldat nationaliste auquel Boulgakov a réellement assisté, et qu'il a également décrit dans une nouvelle comme La Nuit du 2 au 3.

Notes et références

  1. Georges Michel Nivat, Russie-Europe: la fin du schisme : études littéraires et politiques, L'Âge d'home, 1993, 810 pages p. 610 (ISBN 2825103640).
  2. Dominique Auzias, Jean-Paul Labourdette, Le Petit Futé Ukraine, Petit Futé, 2009, 288 pages, p. 67 (ISBN 2746925389).

Lien externe

Ce document provient de « La Garde blanche ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article La Garde Blanche de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Garde Blanche (Slovénie) — La Garde blanche (Bela Garda) était une milice slovène créée en 1941 et qui coopéra avec les forces d occupation italiennes contre les Partisans communistes durant la campagne de Yougoslavie[1]. Sommaire 1 Histoire 2 Note …   Wikipédia en Français

  • Garde blanche — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Garde blanche peut faire référence à : Politique L Armée blanche ou Garde blanche, une armée formée durant la Guerre civile russe. La Garde Blanche,… …   Wikipédia en Français

  • Garde blanche (Finlande) — Les gardes blancs de Nummi[1] La Garde blanche (en finnois : Suojeluskunta), (en suédois : Skyddskår) fut une milice victorieuse f …   Wikipédia en Français

  • Garde blanche (Slovénie) — Le nom de Garde blanche (Bela Garda) était donné en Slovénie par les Partisans yougoslaves, dans le contexte de la campagne de Yougoslavie[1] à un ensemble de mouvements anticommunistes, dont certains collaborèrent avec les forces d occupation… …   Wikipédia en Français

  • La garde blanche — (en russe: Белая гвардия) est un roman de l écrivain russe Mikhaïl Boulgakov, célèbre pour son autre roman Le Maître et Marguerite. Sommaire 1 Histoire 2 Le roman : organisation, thèmes et style narratif 3 …   Wikipédia en Français

  • La Garde blanche — (en russe: Белая гвардия) est un roman de l écrivain russe Mikhaïl Boulgakov, célèbre pour son autre roman Le Maître et Marguerite. Sommaire 1 Histoire 2 Le roman : organisation, thèmes et style narratif 3 …   Wikipédia en Français

  • Blanche Garde — p1 Blanche Garde Alternativname(n): Alba Specula Entstehungszeit: vor 1142 Burgentyp: Hügelburg Erhaltungszustand …   Deutsch Wikipedia

  • Garde Côtière Canadienne — Pour les articles homonymes, voir GCC. Drapeau de la Garde côtière canadienne …   Wikipédia en Français

  • Garde cotiere canadienne — Garde côtière canadienne Pour les articles homonymes, voir GCC. Drapeau de la Garde côtière canadienne …   Wikipédia en Français

  • Blanche-Neige et les 7 nains — Blanche Neige et les Sept Nains Blanche Neige et les Sept Nains Titre original Snow White and the Seven Dwarfs Réalisation David Hand …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”