Brigantia

Brigantia

Brigit

La mythologie celtique présente la particularité de n’avoir qu’un unique principe divin féminin. Connue sous les noms de Brigit, Brigantia, elle est, schématiquement, à la fois la mère, l’épouse, la sœur et la fille des autres dieux. Son nom se trouve sous différentes graphies, et elle se manifeste sous la forme d’innombrables avatars.

Sommaire

La Grande déesse

Brigit / Brigantia est souvent comparée à la Minerve des Romains, avec qui elle partage un certain nombre de fonctions. Elle est la déesse-mère, elle règne sur les arts, la guerre, la magie et la médecine. Elle est la patronne des druides, des bardes (poètes), des vates (divination et médecine) et des forgerons.

En Irlande, Brigit est la fille du Dagda. Elle est aussi la mère, l’épouse et la sœur de Lug, Dagda, Ogme, Nuada, Diancecht et Mac Oc, les dieux des Tuatha Dé Danann. Elle est associée à la fête d’Imbolc, la purification du 1er février, censée protéger les troupeaux et favoriser la fécondité. L’importance de son culte chez les Celtes a conduit les évangélisateurs chrétiens à lui substituer une sainte homonyme, sainte Brigitte.

Brigantia se retrouve notamment dans le nom des peuples des Brigantes (actuels territoires du Yorkshire et du Northumberland) et des Brigantii (près du lac de Constance), dont la capitale Brigantion (Bregenz) est de même origine ; idem pour Briançon. En Gaule, son avatar Épona lui confère un rôle psychopompe évident.

Étymologie

Les théonymes Brigit et Brigantia dérivent de l’ancien celtique (certains disent proto-celtique) « brigantija » ou « brigantis » dont le sens est « très haute », « très élevée ». L’origine est le mot « Briga » (hauteur, forteresse) qui, utilisé comme préfixe, a donné de nombreux toponymes tant dans l’espace insulaire, qu’en Gaule et dans la péninsule ibérique. Il est aussi présent dans la composition du nom de certains peuples (Brigantes, par exemple).

Cette signification confirme le rôle primordial de cette déesse.

Les différentes graphies

(Liste non exhaustive)

Principaux avatars

Dans la littérature mythique et dans la toponymie, différentes déités importantes en sont les émanations :

Bibliographie

  • Paul-Marie Duval, Les Dieux de la Gaule, éditions Payot, Paris, février 1993, 169 p. (ISBN 2-228-88621-1).
    Réédition augmentée d'un ouvrage paru initialement en 1957 aux PUF. Paul-Marie Duval distingue la mythologie gauloise celtique du syncrétisme dû à la civilisation gallo-romaine.
     
  • Albert Grenier, Les Gaulois, Petite bibliothèque Payot, Paris, août 1994, 365 p. (ISBN 2-228-88838-9).
    Réédition augmentée d'un ouvrage paru initialement en 1970. Albert Grenier précise l’origine indo-européenne, décrit leur organisation sociale, leur culture et leur religion en faisant le lien avec les Celtes insulaires.
     
  • Christian-J. Guyonvarc'h, Magie, médecine et divination chez les Celtes, Bibliothèque scientifique Payot, Paris, 1997, (ISBN 2-228-89112-6).
  • Christian-J. Guyonvarc'h et Françoise Le Roux, Les Druides, Ouest-France Université, coll. « De mémoire d’homme : l’histoire », Rennes, 1986, (ISBN 2-85882-920-9).
  • Christian-J. Guyonvarc'h et Françoise Le Roux, La Civilisation celtique, Ouest-France Université, coll. « De mémoire d’homme : l’histoire », Rennes, 1990, (ISBN 2-7373-0297-8).
  • Christian-J. Guyonvarc'h et Françoise Le Roux, Les Fêtes celtiques, Ouest-France Université, coll. « De mémoire d’homme : l’histoire », Rennes, 1995, (ISBN 2-7373-1198-7).
  • Philippe Jouët, Aux sources de la mythologie celtique, Yoran embanner, Fouesnant, 2007, (ISBN 978-2-914855-37-0)
  • Venceslas Kruta, Les Celtes, Histoire et Dictionnaire, Éditions Robert Laffont, coll. « Bouquins » , Paris, 2000, (ISBN 2-7028-6261-6).

Consulter aussi la Bibliographie de la mythologie celtique et la Bibliographie sur les Celtes.

  • Portail du monde celtique Portail du monde celtique
Ce document provient de « Brigit ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Brigantia de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Brigantia — Brigantia, seltener auch Brigindo, Bricta oder Brixia, ist eine weibliche keltische Gottheit. Der Name Brigantia bedeutet „die Leuchtende“ oder „die Erhabene“. Keltische Göttin im Bretagne Museum von Rennes, vermutlich Brigantia/Minerva… …   Deutsch Wikipedia

  • Brigantia — Saltar a navegación, búsqueda Brigantia es una ciudad mítica construida por el rey Breogán. Según la tradición celta, Breogán construyó Brigantia con su alta torre, desde la cual se podían divisar las costas de Irlanda, distantes a más de 900… …   Wikipedia Español

  • BRIGANTIA — Le théonyme celtique Brigantia est attesté par un petit nombre d’inscriptions latines de Grande Bretagne, mais on le retrouve dans le datif gaulois Brigindone (au nominatif Brigindu ) de l’inscription de Volnay (au musée de Beaune). Il est… …   Encyclopédie Universelle

  • BRIGANTIA — urbs Lusitaniae Ducali titulô insignis, vulgô Braganza. Intra montes, in confinio Regni Legionensis. Hnius Dux hodie est Rex Portugalliae, ab A. C. 1640 …   Hofmann J. Lexicon universale

  • Brigantia — The name Brigantia can signify:* Brigantia (goddess), a goddess in Celtic mythology * the land of the Brigantes of ancient Britain * the ancient Latin name of several cities and regions: ** Bragança (Portugal) ** Bregenz, Austria ** Brianza,… …   Wikipedia

  • Brigantia — Brigạntia,   inselkeltische Mythologie: Siegesgöttin, Patronin der Dichter, Ärzte und Schmiede …   Universal-Lexikon

  • Brigantia —    Goddess of the Brigantes; she was a northern Celtic variant of Brigit …   Who’s Who in non-classical mythology

  • Brigantia —    From Celtic mythology, she is the daughter of the Dagd« , and the patron of poets. She sometimes forms a triad with her two sisters, the goddesses of smiths and laws. The Christians turned her into St. Brigid …   The writer's dictionary of science fiction, fantasy, horror and mythology

  • Brigantia (goddess) — For other uses, see Brigantia. Brigantia was a goddess in Celtic (Gallo Roman and Romano British) religion of Late Antiquity.In the interpretatio Romana , she was equated with Victoria . The characters of Brigid and Saint Brigid in Irish… …   Wikipedia

  • Brigantes — Als Briganten, lateinisch und im Bretonischen Brigantes, wird ein loser Zusammenschluss keltischer Volksstämme bzw. wohl eher Volksgruppen im nordöstlichen Britannien bezeichnet. Sie siedelten in der Nähe von Eboracum (heute York), grob… …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”