Équipe de France de football à la Coupe du monde 1930

Équipe de France de football à la Coupe du monde 1930

Cet article relate le parcours de l'équipe de France de football lors de la Coupe du monde de football de 1930 organisée en Uruguay du 13 juillet au 30 juillet 1930.

Sommaire

Situation du football français avant la Coupe du Monde 1930

Les conflits opposant les différentes fédérations du football français (USFSA, CFI) ayant été résolus de 1919 à 1921, l'Equipe de France y gagne en homogénéité et en performance durant les années 1920, les meilleurs joueurs étant sélectionnés (bien que la sélection reste en majorité parisienne, les provinces étant à l'époque trop éloignées et les moyens de transport limités par rapport à aujourd'hui) et se montre capable du meilleur comme du pire, parvenant par exemple à battre pour la première fois les Anglais en 1921, mais aussi encaisser une cinglante défaite en Hongrie (13-1 en 1927) En amical, les Bleus parviennent à battre régulièrement des équipes comme la Suisse ou la Belgique, mais sont dépassés par les Britanniques, les équipes d'Europe Centrale (Hongrie, Autriche, Tchécoslovaquie...) ou encore l'Espagne. Au niveau des instances, la France est aussi en retard, conservant l'amateurisme au sein du football (le championnat n'existait pas encore) alors que d'autres nations avaient déjà accédé au professionnalisme.

Parallèlement à ces résultats en dents de scie, Jules Rimet, alors président de la FFF et de la FIFA œuvre pour la création d'une nouvelle compétition de football récompensant l'équipe victorieuse du titre de champion du monde de football. Le projet de la Coupe du monde est adopté le 26 mai 1928, et l'organisation de la première édition confiée à l'Uruguay, double champion olympique en 1924 et 1928, le 18 mai 1929. En raison du long voyage et des coûts engendrés, la plupart des équipes européennes déclareront forfait, et la France restera longtemps indécise avant de confirmer sa participation à la compétition. Ignorant totalement le niveau des équipes engagées, puisque les adversaires étaient sud-américains et que la télévision n'existait pas à l'époque, c'est sans peur ni ambition particulière que l'Equipe de France aborde cette première Coupe du Monde.

Effectif

Nom Équipe actuelle Date de naissance J. Buts Yellow card.svg Yellow card.svgRed card.svg Red card.svg
Gardiens de but
André Tassin Drapeau : France RC France 23 février 1902 0 0 0 0 0
Alexis Thépot Drapeau : France Red Star 30 juillet 1906 3 0 0 0 0
Défenseurs
Numa Andoire Drapeau : France OGC Nice 19 mars 1908 0 0 0 0 0
Marcel Capelle Drapeau : France RC France 11 décembre 1905 3 0 0 0 0
Augustin Chantrel Drapeau : France CASG Paris 11 novembre 1906 3 0 0 0 0
Étienne Mattler Drapeau : France FC Sochaux 25 décembre 1905 3 0 0 0 0
Alexandre Villaplane Drapeau : France RC France 12 septembre 1905 3 0 0 0 0
Jean Laurent Drapeau : France FC Sochaux 30 décembre 1906 0 0 0 0 0
Milieux de terrain
Edmond Delfour Drapeau : France RC France 1er novembre 1907 3 0 0 0 0
Célestin Delmer Drapeau : France Amiens Athlétic Club 15 février 1907 1 0 0 0 0
Lucien Laurent Drapeau : France FC Sochaux 10 décembre 1907 2 1 0 0 0
Marcel Pinel Drapeau : France Red Star 8 juillet 1908 3 0 0 0 0
Attaquants
Marcel Langiller Drapeau : France Excelsior Athlétic Club de Roubaix 2 juin 1908 3 1 0 0 0
Ernest Liberati Drapeau : France Amiens Athlétic Club 22 mars 1906 3 0 0 0 0
André Maschinot Drapeau : France FC Sochaux 28 juin 1903 2 2 0 0 0
Émile Veinante Drapeau : France RC France 12 juin 1907 1 0 0 0 0
Entraîneur
  Drapeau : France Raoul Caudron
Soigneur
  M. Panosetti

À noter que Gaston Barreau, ne pouvant se libérer de ses obligations à l'Académie de musique en juillet 1930, il ne peut pas accompagner l'équipe de France lors de la première édition de la Coupe du monde. Les autres membres du comité de sélection sont Jean Rigal et Maurice Delanche.

Bien que sélectionné Numa Andoire n'a jamais porté le maillot de l'équipe de France.

Qualification

La première Coupe du Monde fut la seule qui ne prévoyait pas de phase qualificative, les équipes étant « invitées » à se disputer le nouveau trophée.

Séjour et hébergement

Pour se rendre en Uruguay les français prennent le train Paris-Villefranche le vendredi 20 juin 1930 à 19h30. Le 21 juin 1930 à Villefranche-sur-Mer, l'équipe de France prend place à bord de la vedette Emile-Paris qui emmene les joueurs à bord du Conte Verde, bateau italien de la Blue Star Line. Le navire, long de 170 mètres et large de 22 mètres, est parti de Gênes avec l'équipe de Roumanie pour rallier la France. Il fait ensuite escale à Barcelone où l'équipe de Belgique monte à bord. Il rejoint ensuite Rio de Janeiro puis Santos pour embarquer l'équipe du Brésil et les journalistes brésiliens. Le Conte Verde arrive à Montevideo le 4 juillet après quatorze jours de traversée. Pendant la traversée, les joueurs effectuent des séances physiques et d'échauffements afin de garder la forme. Les français sont ensuite logés au Club House du Rowing de Montevideo[1]. Ils disposent d'une chambre pour trois joueurs avec douches et salles de bain. Le Club possède une salle d'escrime, un fronton de pelote basque, une salle de culture physique, un terrain de basket, des courts de tennis et un terrain de football. Pour le retour, l'équipe de France voyage à bord du transatlantique Duillo avec l'équipe de Belgique. Le bateau fait escale à Rio, Santos, Barcelone puis Villefranche-sur-mer[2].

La Coupe du Monde

Article détaillé : Coupe du monde de football de 1930.

Premier tour

La France est placée dans le groupe A avec le Mexique, l'Argentine et le Chili.

France-Mexique

Equipes France - Mexique
Score 4 - 1
Date 13 juillet 1930
Stade Estadio Pocitos, Montevideo
4 000 spectateurs
Arbitre M. Domingo Lombardi (Uruguay)
Buts L. Laurent 19', Langiller 40', Maschinot 43' et 87' ; Carreño 70'
France Alexis Thépot - Étienne Mattler, Marcel Capelle, Augustin Chantrel, Alexandre Villaplane - Marcel Pinel, Edmond Delfour, Lucien Laurent - Ernest Liberati, André Maschinot, Marcel Langiller
Entraîneur : Jacques Caudron.
Mexique Oscar Bonfiglio - Rafael Garza, Manuel Rosas, Efrain Amezcua - Alfredo Sanchez, Felipe Rosas - Hilario Lopez, José Ruiz, Dionisio Mejia, Juan Carreño, Luis Perez
Entraîneur : Juan Luque de Serrallonga.

Il s'agit du tout premier match de l'histoire de la Coupe du monde de football. La France s'aligne en 4-3-3 avec Chantrel et Villaplane comme défenseurs latéraux, Delfour, Pinel et Lucien Laurent au milieu, et Maschinot comme avant de pointe. À la 19e minute suite à un centre de Liberati, Lucien Laurent ouvre le score et inscrit le premier but de l'histoire de la Coupe du monde. À la 26e minute, Thépot doit quitter le terrain suite à un choc avec un mexicain, et comme les remplacements n'étaient pas permis à l'époque, c'est Augustin Chantrel qui prend sa place dans les buts.

Malgré ce coup du sort qui place l'équipe de France en infériorité numérique durant plus d'une heure, et avec un (bon) gardien de fortune, les mexicains ne parviendront pas à renverser la tendance. Au contraire, Langiller et Maschinot aggraveront la marque avant la mi-temps. Finalement, la France s'impose 4-1 et remporte le premier match de la Coupe du monde.

France-Argentine

Equipes France - Argentine
Score 0 - 1
Date 15 juillet 1930
Stade Estadio Gran Parque Central, Montevideo
38 000 spectateurs
Arbitre M. Gilberto de Almeida Rêgo (Brésil)
Buts Monti 81'
France Alexis Thépot - Étienne Mattler, Marcel Capelle, Augustin Chantrel, Alexandre Villaplane - Marcel Pinel, Edmond Delfour, Lucien Laurent - Ernest Liberati, André Maschinot, Marcel Langiller
Entraîneur : Jacques Caudron.
Argentine Ángel Bossio - José Della Torre, Ramón Muttis, Juan Evaristo - Luis Monti, Pedro Suárez - Natalio Perinetti, Francisco Varallo, Manuel Ferreira, Roberto Cherro, Mario Evaristo
Entraîneur : Francisco Olazar.

Après leur brillante victoire face au Mexique, l'équipe de France rencontre l'Argentine, favorite du groupe et finaliste des JO de 1924 et 1928 face à l'Uruguay. D'ailleurs, le public uruguayen, ne voulant pas retrouver leurs éternels rivaux en finale, soutiendront les joueurs français durant toute la rencontre. Malgré la différence de niveau existant entre français et argentins, ces derniers se révèleront être plus techniques mais bousculés par des joueurs plus physiques, l'équipe de France opposera une résistance héroïque, compte-tenu du scénario du match qui leur aura été défavorable.

Dès la deuxième minute, Lucien Laurent est sévèrement taclé par le rugueux Luis Monti et s'il restera sur le terrain, il ne pourra peser sur la défense adverse. Bien que diminué par sa blessure, Alex Thépot se montrera impérial durant toute la partie et la défense française tiendra bon jusqu'à la 81ème minute. Sur un coup franc frappé à 30 mètres des buts, le mur français se place mal et Luis Monti ouvre le score d'un tir en force. Peu après, c'est l'arbitre, Mr Gilberto de Almeida Rêgo, qui scelle le destin des français : il siffle la fin du match à 6 minutes de la fin alors que Marcel Langiller était sur le point d'égaliser. Suite aux protestations des français, le match est relancé mais plus aucun but n'est marqué, malgré un tir sur le poteau d'Edmond Delfour. Cette erreur d'arbitrage est ainsi lourde de conséquences pour l'équipe de France qui rate ainsi sa qualification pour la phase suivante.

France-Chili

Equipes France - Chili
Score 0 - 1
Date 19 juillet 1930
Stade Stade Centenario, Montevideo
48 000 spectateurs
Arbitre M. Anibal Tejada (Uruguay)
Buts Subiabre 64'
France Alexis Thépot - Étienne Mattler, Marcel Capelle, Augustin Chantrel, Alexandre Villaplane - Célestin Delmer, Edmond Delfour, Marcel Pinel - Ernest Liberati, Émile Veinante, Marcel Langiller
Entraîneur : Jacques Caudron.
Chili Roberto Cortes - Ernesto Chaparro, Arturo Riveros, Arturo Torres - Guillermo Saavreda, Casemiro Torres - Carlos Schneberger, Guillermo Subiabre, Eberardo Villalobos, Carlos Vidal, Tomas Ojeda
Entraîneur : Gyorgi Orth.

Les chances de qualification s'étant envolées, Jacques Caudron décide de faire tourner une partie de son effectif en alignant quelques remplaçants. Le match sera équilibré, et Alex Thépot devient le premier gardien de l'histoire de la Coupe du Monde à stopper un pénalty. En revanche, il sera battu par Guillermo Subiabre à l'heure de jeu.

Classement

Place Équipe Points Joués V N D Buts + Buts - Diff.
1er Drapeau d'Argentine Argentine 6 3 3 0 0 10 4 +6
2e Drapeau : Chili Chili 4 3 2 0 1 5 3 +2
3e Drapeau de France France 2 3 1 0 2 4 3 +1
4e Drapeau du Mexique Mexique 0 3 0 0 3 4 13 -9

Bilan

Si l'équipe de France n'a pas réussi à passer les poules, elle aura montré face à l'Argentine qu'elle était capable de tenir tête à une formation qui lui était bien supérieur techniquement et tactiquement. D'ailleurs, ce scénario se reproduira quelques jours plus tard, lors d'un match amical (non homologué) face au Brésil où la France mènera 0-2 grâce à un doublé d'Edmond Delfour avant de craquer en seconde mi-temps.

D'un point de vue individuel, Alex Thépot est élu meilleur gardien du tournoi et est le seul européen à figurer dans l'équipe-type. N'étant titulaire que depuis peu, il sera désormais reconnu comme le meilleur gardien français du début des années 1930 puisqu'il comptera 31 sélections.

Références

  1. M. Beilis, « Avec les tricolores à Montévidéo  » in Football (hebdomadaire), jeudi 24 juillet 1930, n°34, pages 4-5.
  2. Pierre Valdonne, « Le retour de l'équipe de France » in Football (hebdomadaire), jeudi 21 août 1930, n°38, pages 4-5.

Source

  • Thierry Hubac, 1904-2004. Un siècle en Bleu, Mango Sport, 2004.



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Équipe de France de football à la Coupe du monde 1930 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”