1960 au Québec

1960 au Québec
Éphémérides
Chronologie du Québec :
1957 1958 1959  1960  1961 1962 1963
Décennies au Québec :
1930 1940 1950  1960  1970 1980 1990
Chronologie dans le monde :
1957 1958 1959  1960  1961 1962 1963
Décennies :
1930 1940 1950  1960  1970 1980 1990
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Chronologies thématiques :

Aéronautique Architecture Automobile • Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Disney Droit Économie • Football Jeu • Jeu vidéo • Littérature Musique Musique classique Parcs de loisirs Photographie Santé et médecine • Science Sociologie • Sport Télévision Théâtre

Cet article traite des événements qui se sont produits durant l'année 1960 au Québec.

Sommaire


Événements

Janvier

  • 13 janvier - L'unioniste Fernand Lizotte abandonne son siège de député de L'Islet, se plaignant du fait que Barrette ait été choisi sans l'approbation de tout le caucus[3].

Février

  • 9 février - Un projet de loi sur l'instruction publique est déposé, permettant le pouvoir d'imposition aux commissions scolaires[5].

Mars

  • 18 mars - La session est prorogée.

Avril

  • 20-21 avril - Le général de Gaulle revient au Québec pour la première fois depuis la guerre. À Montréal, il déclare: "Vous pouvez compter sur la France comme elle compte sur vous"[9].

Mai

Juin

Juillet

  • 6 juillet - Le gouvernement donne au ministère de la Jeunesse la responsabilité exclusive de l'instruction publique. Elle appartenait auparavant au secrétariat de la province[13].
  • 13 juillet - Lesage annonce que les fonctionnaires seront désormais choisis par voie de concours.

Août

  • 18 août - René Lévesque, nouveau ministre des Travaux publics, annonce que l'octroi de contrats pour travaux publics se fera désormais avec soumissions publiques sans considération des partis[15].

Septembre

  • Septembre - Sous le nom de frère Untel, Jean-Paul Desbiens publie les Insolences du frère Untel, qui critique entre autres le système d'enseignement québécois[16].
  • 16 septembre - Yves Prévost devient chef par interim de l'UN.
  • 20 septembre - Ouverture de la première session de la 26e législature, une courte session de deux jours qui ne vise qu'à réformer le système électoral de Montréal[12].
  • 27 septembre - Lors de son congrès annuel, la CTCC abandonne toute référence à l'Église et prend le nom de Confédération des Syndicats Nationaux (CSN)[20].

Octobre

  • 26 octobre - Conférence fiscale fédérale-provinciale. Lesage veut obtenir 25% de l'impôt sur le revenu des sociétés, 25% de l'impôt sur le revenu des particuliers et 100% de l'impôt sur les successions. L'offre du fédéral (14-9-50) est refusée[22].

Novembre

  • 10 novembre - Ouverture de la deuxième session de la 26e législature. Le Discours du Trône annonce la création des ministères des Affaires culturelles, des Affaires fédérales-provinciales, des Richesses naturelles et de la famille et du Bien-Être. Un Office de la langue et un Conseil provincial des arts seront également mis sur pied. Dans les jours suivants, le gouvernement Lesage annonce que les services hospitaliers seront bientôt gratuits pour tous, et que la gratuité scolaire sera accordée jusqu'à la fin du secondaire[23].

Décembre

  • 29 décembre - Paul Gérin-Lajoie annonce une enquête sur le système d'éducation en 1961. Elle aura pour but de faire l'inventaire des besoins et d'établir un plan d'action pour régler les problèmes.

Naissances

Décès

Liens internes

Sources et références

  1. Louis La Rochelle. En flagrant délit de pouvoir. Boréal. 1982. p. 17
  2. Idem, p. 18
  3. Idem, p. 19
  4. Bilan du Siècle
  5. Idem, p. 20
  6. Bilan du Siècle
  7. Bilan du Siècle
  8. Bilan du Siècle
  9. Dale. C. Thompson. De Gaulle et le Québec. Éditions du Trécarré. 1990. p. 104
  10. Bilan du Siècle
  11. Voir l'article Élection générale québécoise de 1960
  12. a et b Chronologie parlementaire 1960-1961. Consulté le 11 mars 2009
  13. Bilan du Siècle
  14. Bilan du Siècle
  15. Pierre Laporte, « M. René Lévesque établit la politique des travaux publics: Soumissions publiques sans considération de partis. Autrement le système ne vaut rien, dit-il. », dans Le Devoir, 19 août 1960, p. 1 
  16. Bilan du Siècle
  17. Jean-François Nadeau. Bourgault. Lux. 2007. p. 89
  18. Bilan du Siècle
  19. Bilan du Siècle
  20. Bilan du Siècle
  21. En flagrant délit de pouvoir',, p. 33
  22. Idem, p. 33
  23. Idem, p. 34

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 1960 au Québec de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Quebec French — Français québécois Spoken in Quebec (mainly), Ontario, Western Canada, New England Native speakers (mother tongue) 6 million in Quebec, 700,000 elsewhere in Canada[ …   Wikipedia

  • Quebec nationalism — is a contemporary nationalist movement in Canada similar to what is found in other multi ethnic and multi lingual regions of the world. This article aims at presenting a historical overview of the evolution of Quebec nationalism from its origins… …   Wikipedia

  • Quebec Aces — City Quebec City, Quebec League American Hockey League …   Wikipedia

  • 1960 election — may refer to:In Canada*British Columbia general election, 1960 *New Brunswick general election, 1960 *Northwest Territories general election, 1960 *Quebec general election, 1960 *Saskatchewan general election, 1960In Denmark*Danish parliamentary… …   Wikipedia

  • Quebec Senior Football League — operated in the 1950 s and 1960 s and ceased operations after the 1966 season. It was a league for players that were both junior and a bit older than juniors, and included the Verdun Shamcats and the Chateauguay Ramblers. It was followed by the… …   Wikipedia

  • Quebec — This article is about the Canadian province. For the province s capital city, see Quebec City. For other uses, see Quebec (disambiguation). Coordinates …   Wikipedia

  • Quebec Liberal Party — Infobox Canada Political Party party name = Parti libéral du Québec party wikicolourid = Liberal status = active class = prov party leader = Jean Charest president = Jean D Amour foundation = July 1, 1867 dissolution = ideology = Liberalism,… …   Wikipedia

  • Quebec general election, 1960 — The Quebec general election of 1960 was held on June 22, 1960 to elect members of the Legislative Assembly of the Province of Quebec, Canada. It was one of the most significant elections in Quebec history, rivalled perhaps only by the 1976… …   Wikipedia

  • 1960 in Canada — See also: 1959 in Canada, other events of 1960, 1961 in Canada and the Timeline of Canadian history. Incumbents * Monarch: Queen Elizabeth II * Governor General: Georges Vanier * Prime Minister: John Diefenbaker * Premier of Alberta: Ernest… …   Wikipedia

  • Quebec sovereignty movement — The Quebec sovereignty movement ( fr. Mouvement souverainiste du Québec) is a political movement aimed at either attaining independent statehood (sovereignty) or some degree of greater political autonomy [… …   Wikipedia

  • Quebec referendum, 1995 — Map of the 1995 referendum by provincial riding. Red colours indicate No votes, blues indicate Yes votes, with darker hues indicating higher percentages. The 1995 Quebec referendum was the second referendum to ask voters in the Canadian province… …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”