Réservoir de Bouzey

Réservoir de Bouzey
Réservoir de Bouzey
Le réservoir de Bouzey
Le réservoir de Bouzey
Administration
Pays France (Vosges)
Géographie
Latitude
Longitude
48° 09′ 52″ Nord
       6° 21′ 22″ Est
/ 48.164537, 6.356179
48° 09′ 52″ N 6° 21′ 22″ E / 48.164537, 6.356179 
Type Lac artificiel
Superficie 1,27 km2
Altitude 360 m
Profondeur 12 m
Hydrographie
Alimentation Moselle via une rigole d'alimentation originaire des environs de Remiremont
Émissaire(s) le canal de l'Est et l'Avière

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Réservoir de Bouzey

Le réservoir de Bouzey est un vaste plan d'eau de 127 hectares servant de réservoir au canal de l'Est qui lui est voisin un peu plus au nord. Situé en périphérie immédiate d'Epinal, il supporte aujourd'hui de multiples activités de plein air. Placé au cœur du département des Vosges, il s'étend sur le territoire des communes de Sanchey, Chaumousey, Girancourt et Renauvoid.

Sommaire

Caractéristiques

Le lac plein en avril 2008
  • Altitude : 360 m
  • Surface : 127 ha
  • Longueur maximale : m
  • Largeur maximale : m
  • Profondeur maximale : 12,5 m
  • Volume maxi : 7 millions de m³

Histoire

L'annexion de l'Alsace-Lorraine en 1871 supprima l'accès au Rhin et poussa la France à trouver une nouvelle liaison fluviale Nord-Sud dans l'Est du pays (Le canal de l’Est branche sud relie la vallée de la Moselle à la Saône ; la branche nord suit la vallée de la Meuse). Ce sera chose faite entre 1874 et 1887 avec le percement du canal de l'Est. Ce canal franchit la ligne de partage des eaux entre les bassins de la Saône et de la Moselle, nécessitant un réservoir pour son alimentation et le fonctionnement des écluses. Un barrage-poids fut établi sur la vallée de l'Avière, principalement sur les communes de Sanchey et Chaumousey. Le lieudit voisin, Bouzey, donnera son appellation au réservoir.

Les catastrophes

Catastrophe du réservoir de Bouzey en 1895

Le barrage, construit sur un grès poreux, céda à deux reprises. La première fois en 1884 alors qu'il n'était pas entièrement rempli. La seconde rupture, le 27 avril 1895, causa des dégâts jusqu'à Nomexy et fut une véritable catastrophe, causant la mort directe de 88 personnes, et de 200 personnes au total, notamment à cause de la pénurie d'eau potable au cours des semaines suivantes dans les villages alentour. Il s'agissait d'une rupture brusque, mais qui avait été précédée par l'apparition de fissures et de déformations importantes. Elle rasa totalement les bâtiments en aval. Lors de la catastrophe de 1895, le réservoir ne contenait qu'un tiers du volume actuel moyen.

De nos jours

La raison d'être initiale, demeurant encore la principale fonction actuelle du réservoir, est de constituer une réserve d'eau pour l'alimentation du canal de l'Est (appelé aujourd'hui Canal des Vosges). Cet usage explique les importantes variations de niveau (marnage) selon les cycles d'utilisation ou de remplissage, au long d'une année. Le réservoir est alimenté grâce à un petit canal d'alimentation qui prélève l'eau dans la Moselle, près de Remiremont, et la conduit jusqu'au réservoir après un périple d'environ 42 km, épousant les courbes de niveau du terrain et franchissant quatre vallées par des siphons de fonte.

En 2005, des sondages de sol ont permis d'installer des piézomètres pour suivre les évolutions de la nappe phréatique à proximité de la digue. Cette opération a contribué à accréditer l'idée selon laquelle une partie de la digue aurait bougé lors du tremblement de terre du 22 février 2003, idée due à ce qu'on remarque une différence de quelques centimètres entre deux blocs du masque d'étanchéité amont, à proximité de l'extrémité en rive droite de la digue. En réalité, personne n'a jamais pu établir le moment de la formation de cette particularité.On aperçoit notamment une différence de quelques centimètres entre deux blocs depuis ce tremblement de terre. Cela se voit à l'œil nu au milieu de la digue. Elle a seulement été décelée à cette époque par suite de la mise en application de consignes de surveillance nettement accrues. Il est à noter que ce séisme n'est ni le seul, ni le plus intense que la région ait connu au cours des trente dernières années...

la digue
Rives boisées et ombragées
Réservoir plein avril 2008
Évacuation du trop plein du réservoir
Réservoir-lac de Bouzey
Vue aérienne de la digue
Vue aérienne du réservoir

Activités

Sa situation en périphérie immédiate d'Épinal en fait un domaine très apprécié pour les promenades familiales de la population avoisinante, et pour les activités nautiques et de plein air. Une piste cyclable et pédestre, longue de 13,5 km relie le réservoir au port de la cité des images (Epinal), longeant en grande partie le canal de l'Est. Véritable base de loisirs à 10 kilomètres d'Epinal (préfecture des Vosges) : un camping, des restaurants. Lieu de promenade avec les 8 kilomètres de sentiers qui l'entourent, lieu de détente pour les activités nautiques : 2 plages, dont une surveillée en saison pour les plaisirs de la baignade, ainsi que l'école de voile pour l'apprentissage du nautisme.

Le réservoir de Bouzey est également un petit paradis pour les ornithologues. La faune y reste présente du fait de la grande superficie de ce plan d'eau dont la moitié des berges est boisée. C'est aussi le point de passage de nombreuses espèces migratrices : chevalier guignette, chevalier gambette, chevalier aboyeur, bécasseau variable et cocorli ainsi que le grand gravelot. Observer de nombreux canards colverts et foulques macroules au milieu desquels se dissimulent quelques canards chipeaux et sarcelles d'hiver. Bouzey est un plan d'eau de deuxième catégorie très prisé des pêcheurs de brochets en barque à l'aide de la méthode dite "à la traîne".

À noter à la proximité du réservoir, l'étang de la Comtesse, sur la commune de Sanchey. Il est géré et se trouve sous la surveillance du conservatoire des sites lorrains. Une des rares tourbières de plaine, à 300 mètres à l'Est du réservoir, où il est possible d'observer la flore typique des tourbières acides ainsi que de nombreux batraciens (salamandres, tritons et divers grenouilles et crapauds).

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie

  • Michel Drouot, Bouzey la catastrophe 27 avril, 5h15, Association d'hier à aujourd'hui, Epinal, 1990.

Liens externes

Voir aussi


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Réservoir de Bouzey de Wikipédia en français (auteurs)

Поможем написать реферат

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Reservoir de Bouzey — Réservoir de Bouzey 48° 09′ 52″ N 6° 21′ 22″ E / 48.164537, 6.356179 …   Wikipédia en Français

  • Réservoir de bouzey — 48° 09′ 52″ N 6° 21′ 22″ E / 48.164537, 6.356179 …   Wikipédia en Français

  • Bouzey — Réservoir de Bouzey Lage …   Deutsch Wikipedia

  • Barrage de Bouzey — Réservoir de Bouzey 48° 09′ 52″ N 6° 21′ 22″ E / 48.164537, 6.356179 …   Wikipédia en Français

  • Lac de Bouzey — Réservoir de Bouzey 48° 09′ 52″ N 6° 21′ 22″ E / 48.164537, 6.356179 …   Wikipédia en Français

  • Sanchey — 48° 10′ 24″ N 6° 21′ 50″ E / 48.1733333333, 6.36388888889 …   Wikipédia en Français

  • Avière — Der Fluss bei OncourtVorlage:Infobox Fluss/KARTE fehlt Daten …   Deutsch Wikipedia

  • Chaumousey — Chaumousey …   Deutsch Wikipedia

  • Avière — Pour les articles homonymes, voir Avière (homonymie). Avière L Avière à Oncourt. Car …   Wikipédia en Français

  • Girancourt — Girancourt …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”