Roland

Roland
Roland reçoit l'épée Durandal de la main de Charlemagne
Tableau de la Mort de Roland; Jean Fouquet, Tours, vers 1455-1460

Roland, dit Roland le preux, né en 736 et mort en 778 à Roncevaux, était un chevalier Franc, comte des Marches de Bretagne, chargé de défendre la frontière de la France contre les Bretons, et - selon la légende - neveu de Charlemagne. Il a notamment donné son nom à la brèche de Roland et la chanson de Roland.

Selon la Vita Karoli Magni, œuvre écrite entre les années 829 et 836 par Eginhard, moine et chroniqueur, les Vascons massacrèrent Roland et toute son armée au cours de la Bataille de Roncevaux[1].

Le roi Charles Ier, futur Charlemagne, conduisit effectivement ses troupes à Saragosse en Espagne à la demande du wāli de la ville, Sulayman ibn al-Arabi, mais ce dernier ayant été remplacé entre temps, Charles trouva les portes de la ville closes. De dépit, l'aile occidentale de l'armée franque, conduite par le roi, rasa les défenses de la ville navarraise de Pampelune, qui avait pourtant résisté à la pression musulmane. Le 15 août 778[2],[3], pour piller son ravitaillement, des Vascons insoumis décimèrent l'arrière-garde de l'armée du roi Charles, lourdement armée, alors qu'elle gravissait péniblement une vallée encaissée depuis Roncevaux. Roland et quelques autres nobles y trouvèrent la mort, ainsi que le comte du palais Anselme le preux.

Sommaire

Légende

Trois cents ans plus tard, vers la fin du XIème siècle, des récits tels que La Chanson de Roland remplacent les Vascons par des Sarrasins, et la mort de Roland devint un symbole de l'affrontement entre chrétiens et musulmans. Roland devint l'un des Paladins de Charlemagne et son histoire était contée dans de nombreux récits de la Matière de France.

Selon une légende qui a pris naissance avec le développement de la Reconquête et celle du pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle, le tombeau du comte Roland se trouverait à Blaye, dans l'église Saint-Romain aujourd'hui détruite.

Pyrénées

Les légendes liées à Roland font partie de la mythologie pyrénéenne. Roland est devenu un géant et a laissé des traces de son passage un peu partout sur les deux versants de la chaîne montagneuse.

On connaît la Brèche de Roland[4], gigantesque entaille dans la paroi laissée par son épée Durandal. Selon différentes légendes, l'épée, qui renfermait dans sa garde une dent de saint Pierre, aurait été récupérée : en 1845, selon le voyageur anglais R. Ford, on pouvait la voir à Madrid ; quand Fulcanelli écrivit Le Mystère des cathédrales (1922), Durandal se trouvait dans un coffre scellé dans la roche et enchaîné, à Rocamadour ; en 1968, selon le professeur Gómez Tabanera, dans un petit village des Pyrénées (sans autre précision), les femmes stériles désirant avoir un enfant se passaient sur le ventre une « épée de Roland »[5].

Au sud, dans le Haut Aragon, le Salto de Roldán (« saut de Roland ») est constitué par deux sommets éloignés, séparés par un précipice que son cheval aurait franchi d'un bond (le cheval de Roland était à la mesure de son maître, et ses traces sont multiples). Il existe de nombreux Pas de Roland, passages taillés dans la roche. On ne compte plus les rochers qui ont servi à Roland pour jouer au palet, les marques de ses pas creusées dans la roche, etc.

Au Pays basque, l'enfance de Roland est un thème récurrent[6] : un berger trouve un enfant nouveau-né qui tète une de ses vaches. L'enfant grandit et révèle une force phénoménale. Devenu adulte, il se fait forger un makhila de fer, « gros comme une poutre ». Il s'en va combattre les Mairiak, dans ce cas clairement désignés comme les Maures. Il est souvent accompagné d'Olivier (le Daim) mais aussi de Samson avec qui il rivalise d'exploits. On retrouve souvent les caractéristiques et les thèmes attribués à Jean de l'Ours : la force surhumaine exercée involontairement contre les camarades d'école, la canne de fer, les compagnons.

Alpes

Roland et sa jument Babiéca sont connus aussi en Isère au travers de la légende des trois pucelles : des pitons rocheux du Vercors dominant Grenoble[7].

Notes et références

  1. Passage extrait de la Vita Karoli Magni qui parle de Roland, préfet des Marches de Bretagne (Hruodlandus Brittannici limitis praefectus)
  2. Philippe Sénac,Les Carolingiens et al-Andalus, p. 15
  3. Philippe Sénac, Les Carolingiens et al-Andalus - L'épitaphe d'Eggihard p. 139
  4. Il existe d'ailleurs une autre Brèche de Roland, dans le Massif Central, entre le Puy Mary et le Puy de Peyre-Arse.
  5. Alberto Serrano Dolader, Guía mágica de la provincia de Huesca, IberCaja, 1994
  6. Jean-François Cerquand, Légendes et récits populaires du Pays basque - La légende de Roland , Léon Ribaut, 1876, p. 16,17
  7. Paul Berret, Sous le signe des dauphins, éditions Didier & Richard

Annexes

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie

  • Adriana Kremenjas-Danicic (Éd.) : Les Sentiers européens de Roland. Europski dom Dubrovnik, Dubrovnik 2006 (ISBN 953-95338-0-5).

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Roland de Wikipédia en français (auteurs)

Нужна курсовая?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Roland — steht für: Roland (Vorname), ein Vorname Roland (1927), ein Seebäderschiff des Norddeutschen Lloyd, das im Zweiten Weltkrieg von der deutschen Kriegsmarine als Minenschiff eingesetzt wurde Roland (Ritterturnier), ein mittelalterliches… …   Deutsch Wikipedia

  • Roland mt-32 — Le Roland MT 32 est un synthétiseur MIDI de type expandeur commercialisé à partir de 1987 par Roland Corporation. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Roland D-50 — ] >Roland D50 is a polyphonic 61 key synthesizer by Roland. It was released in 1987 to compete with the Yamaha DX7. The D 50 has become a user favoriteFact|date=September 2007 over the years, and is hailed as being easier to use and producing… …   Wikipedia

  • Roland — puede referirse a: ● El caballero franco medieval Roldán cuya gesta se relata en el Cantar de Roldán. ● El misil Roland antiaéreo de fabricación francesa. ● Roland de Gilead (Roland Deschain), hijo de Steven, protagonista de la saga de Stephen… …   Enciclopedia Universal

  • ROLAND (M. et J. M.) — ROLAND MANON (1754 1793) & JEAN MARIE (1734 1793) Inspecteur général des manufactures de la généralité de Lyon à la veille de la Révolution, Roland a épousé en 1780 une Parisienne de condition modeste, mais bien plus jeune que lui, belle et… …   Encyclopédie Universelle

  • Roland D.II — Haifisch Die Roland DII war die zweite Ausgabe des in drei sehr ähnlichen Versionen (Roland D.I, D.II und D.III) von der L.F.G gebauten, von den Ingenieuren Tantzen und Hoffmann konstruierten und im ersten Weltkrieg auf Seiten des Deutschen… …   Deutsch Wikipedia

  • Roland d-50 — Le Roland D 50 est un synthétiseur numérique bitimbral commercialisé à partir de 1987 par la société Roland. La particularité de ce synthétiseur est d employer une synthèse appelée synthèse L.A. Linear Arithmetic qui combine les formes d ondes… …   Wikipédia en Français

  • Roland — Saltar a navegación, búsqueda Roland puede referirse a: Roldán, caballero franco medieval cuya gesta se relata en el Cantar de Roldán. Roland, misil antiaéreo de fabricación francesa. Roland Barthes, escritor y semiólogo francés. Roland Deschain… …   Wikipedia Español

  • Roland GS — Roland GS, or just GS, sometimes vaguely transcribed as General Standard, is an extension of General MIDI specification. It requires that all GS compatible equipment must meet a certain set of features and it documents interpretations of some… …   Wikipedia

  • Roland XP-80 — and its smaller variant the XP 60 are music workstations with 64 note polyphony, now discontinued. The XP 80 has a 76 key semi weighted keyboard. The XP 60 has 61 keys.Both models were sold with full GM instrument sets, plus a good range of… …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”