Moulage En Plâtre

Moulage En Plâtre

Moulage en plâtre

Moulage du buste de George Washington par Jean-Antoine Houdon fait à partir d'un masque réalisé en 1786.

Eléments de moulage en plâtre. Cet article est essentiellement destiné au moulage en plâtre de sculptures en terre et au tirage d'un épreuve originale en plâtre. Il suit les étapes essentielles pour réaliser un moule, en donnant quelques conseils pratiques.

Sommaire

Matériel

  • Plâtre de moulage normal.
  • Récipients en plastique pour de petites gâchées.
  • Bassine d’eau pour nettoyer les outils.
  • Pour teinter le plâtre.
  • Pigments (compatibles avec l’eau et le plâtre.)
  • Pour mouler.
    • Bandes d’enterrage (ou clinquant).
    • Fers à béton, fils de fer graissés ou fils de cuivre.
    • Couteaux à enduire.
    • Spatule.
    • Filasse de staffeur.
    • Chambre-à-air découpée en lanières
    • Papier journal.
  • Pour graisser le plâtre
    • Barbotine.
    • Préparation au savon noir (la Perdrix.)
    • Huile non siccative.
    • Pinceaux, brosses rondes ou blaireaux.
  • Pour démouler.
    • Ciseaux à bois.
    • Maillet, marteaux.
  • Pour travailler le plâtre.
    • Fermoirs doubles.
    • Rifloirs, râpes, limes (plates, demi-rondes, queues de rat).
    • Couteaux.
    • Papier de verre.

Gâchage du plâtre à mouler

Proportions de plâtre et d’eau : Elles sont variables suivant les types de plâtre et leur dureté finale.

Gâchée claire : Plâtre tendre et poreux.

Gâchée moyenne : Le plâtre affleure en surface.

Gâchée serrée : Plâtre dur.

Un taux de gâchage moyen: poudre 140/ eau 100.


Guide

  1. Saupoudrer jusqu’à ce que le plâtre affleure à la surface (30 secondes).
  2. Laisser le plâtre s’imbiber (une minute).
  3. Mélanger (2 min avec un agitateur mécanique, ou 3 minutes en formes de 8 avec une spatule en verre). Laisser reposer 30 secondes.
  4. Mélanger à nouveau pour incorporer toute l’eau. Ceci évite une remontée de l’eau lors de la coulée qui rendra le plâtre friable et/ou enlèverait la barbotine ou le savon noir.

Le mélange doit être homogène (même densité en surface qu’au fond de la bassine). Le plâtre assez épais glisse lentement sur une surface oblique en se répartissant.

  • Il ne doit plus y avoir d’eau à la surface de la gâchée.
  • Evacuer les bulles d’air à l’aide d’un pinceau.
  • Pour une grande quantité d’eau incorporer le plâtre plus rapidement.
  • Ne pas ajouter de l’eau après avoir gâché le plâtre.


Retarder ou accélérer la prise du plâtre:

Pour retarder la prise : de l’eau froide et/ou quelques gouttes de citron (ou d’acide citrique)

Pour accélérer la prise : de l’eau tiède et/ou un peu d’eau qui a servi à nettoyer le matériel lors d’une première gâchée. (En incorporer en petite quantité dans l’eau de gâchage).

Plus on mélange la pâte longuement, ou vite, plus le plâtre prend rapidement.

Moulage à creux-perdu

Le moule à creux-perdu est détruit lors du démoulage

Moulage à creux perdu en 1 pièce

  1. Entourer la pièce à mouler d’une bande d’enterrage. la distance entre la pièce et cette bande correspondra à l’épaisseur du moule.
  2. Recouvrir l’ensemble de la pièce avec du plâtre d’alerte (quelques millimètres d’épaisseur).
  3. Continuer avec du plâtre blanc sans attendre la prise du plâtre d’alerte. Dans le cas contraire attendre son refroidissement complet, le mouiller, puis poursuivre le travail.
  • Suivre au mieux la forme de l’objet.
  • Bien recouvrir les parties saillantes.
  • Eviter de trop charger les creux de plâtre.
  • Pour les hauts-reliefs ou les rondes-bosses possédant d’importantes contre dépouilles : après la 2° ou la 3° gâchée, remplir les creux avec du papier journal trempé dans du plâtre.
  • Armer, si nécessaire, avec des tiges de fer positionnées sur la dernière couche de plâtre.

Moule à creux-perdu à plusieurs pièces

  1. Délimiter le plan de joint.En délimitant la forme du plan de joint s’assurer que les parties du moule ne seront pas solidaires entre elles.
  2. Y positionner une bande de terre dont la hauteur correspondra à l’épaisseur du moule.
  3. Pour mouler la première moitié du moule procéder comme pour un moule en une pièce.
  4. Une fois le plâtre pris : enlever la bande de terre, graisser la portée à la barbotine et mouler la seconde moitié du moule.

il est souhaitable de faire des coques fines,cela facilite le demoulage et economise le plâtre. Pour contrôler l'épaisseur des moules, on peut planter dans la sculpture en terre des petits brins de pailles (vieux balai en paille de riz) en prenant soin de laisser dépasser selon l'épaisseur désirée. Les brins resteront collés au plâtre et s'enlèveront aisément du moule à l'aide d'une petite pince.

Tirage d'une épreuve en plâtre

Cette épreuve reproduit l'original qui, le plus souvent, est en terre et sur lequel le moule a été construit

Évaluation de la quantité de plâtre à gâcher : Le volume d’eau correspond environ au 2/3 du volume de l’objet sur lequel a été construit le moule.

Graissage du plâtre

Pour éviter que le plâtre que l'on va couler n'adhère sur le plâtre du moule.

A La barbotine. Sur plâtre humide ou humidifié.

Réduire en poudre de la terre sèche, la mélanger à de l’eau et la filtrer. l'aspect est celui d'une eau boueuse

Passer au pinceau, le plâtre va boire l'eau et laisser à sa surface une fine couche de terre humide.

  • Si la pellicule de terre est trop épaisse elle masquera certains détails.
  • Si la pellicule est trop fine, le plâtre de coulée accrochera au plâtre du moule.

Au savon noir.

Proportions : 3 Volumes d’eau pour un volume de savon. Dissoudre le savon dans de l’eau chaude en remuant souvent. Ne pas porter à ébullition et écumer si nécessaire.

  • A froid l’émulsion à l’aspect d’une huile épaisse.
  • On peut ajouter une cuillerée à soupe d’huile de table pour un litre de préparation.(Utiliser de l'huile de table. Surtout pas d'huile de lin ou d'huile siccative).


Savonnage

  • Badigeonner le savon noir liquide, sur plâtre sec ou ressuyé, en le faisant légèrement mousser pour qu’il adhère sur les parois verticales.
  • Ne pas laisser sécher. Dès qu’on observe des endroits mats on rajoute du savon pour obtenir un aspect satiné.
  • Enlever le surplus de savon au pinceau sec.Un excès de savon risque de rendre la surface de l'épreuve pulvérulente.
  • Pour parfaire le graissage, on imprègne le bout du pinceau de quelques gouttes d’huile de table et on enlève le surplus au pinceau. (A elle seule, l’huile de table est un mauvais agent démoulant.)

Moules de petite taille

Couler une première quantité de plâtre dans le moule en tournant celui-ci dans tous les sens pour évacuer les bulles d’air et mieux répartir le plâtre.

  1. Basculer le moule une première fois et vider l’excédent de plâtre.
  2. Recommencer l’opération plusieurs fois jusqu’à obtenir l’épaisseur de plâtre désirée. Ou, dès la seconde opération, couler le plâtre en une fois pour une épreuve en plein.

Si la forme de l’objet à reproduire le nécessite, prévoir avant le coulage une armature correspondant aux parties les plus susceptibles de se briser au démoulage. Soit l'armature est positionnée dans le moule en fin de coulée (dans le cas d’un tirage plein ). Soit elle est fixée par des plots de plâtre à l’intérieur du moule avant de procéder au coulage. Il faut graisser l'armature si celle-ci est susceptible de rouiller.

Moules de grande taille

  1. Imprimer le plâtre au pinceau ou à la volée, l’épaisseur doit être suffisante pour que l’épreuve puisse être retravaillée (environ 2cm).
  2. Poser des polochons de filasse jusqu’aux portées (sans les faire déborder).
  3. Refermer les coquilles en les ajustant.
  4. Les maintenir par des caoutchoucs ( Si on des chambres à air, s'assurer que le caoutchouc est encore en bon état.)
  5. Sceller les coquilles entre elles avec de la filasse de staffeur plâtrée.
  6. Couler une gâchée de plâtre assez liquide.
  7. Basculer le moule pour solidariser les deux parties.
  • S’assurer qu’il n’y aura pas de fuite en plâtrant au niveau de chaque joint.
  • Couler le plâtre en continu.
  • Les armatures en fer oxydable doivent être graissées.
  • Pour les hauts-reliefs et les bas-reliefs, positionner les attaches ( pour les fixer à un mur)lors de la dernière gâchée (fil de fer inoxydable et suffisamment résistant).

Démoulage

Démoulage sur un objet en terre crue

Pour les moules en 1 pièce :

  1. Evacuer la terre.
  2. Nettoyer le moule.
  3. Le retoucher si nécessaire.
  4. Renforcer des parties qui paraissent trop fragiles.

Pour les moules à plusieurs pièces :

  1. Évacue le maximum de terre.
  2. Tremper le moule dans l’eau avant de démouler (l’eau qui s’infiltrera réduira l’effet ventouse et facilitera le décollement des deux moitiés du moule).
  3. Introduire des lames rigides dans le plant de joint.
  4. Écarter à plusieurs endroits du plan de joint, sans forcer et en prenant son temps . Faire couler de l’eau en pressant puis en écartant les parties du moule.
  5. Ouvrir le moule à la main.
  6. Nettoyer les parties du moule.
  7. Retoucher si nécessaire, et/ou combler les imperfections avec de la plastiline.

Démoulage d'une épreuve en plâtre dans un moule à creux-perdu

  1. Attendre la prise du plâtre.(Lorsque le plâtre prend il se met à chauffer, il faut donc attendre qu'il refroidisse avant de démouler.)

"Enlever les armatures, les caoutchoucs, la filasse.

  • Démouler en guidant le ciseau (non affûté) perpendiculairement à l’épreuve.
  • Ne jamais faire levier.
  • Laver l’épreuve à l'eau clair.

Retouches

  1. Sur plâtre frais :Gâcher de petite quantité de plâtre clair, le plâtre rajouté ne doit pas devenir mat dès qu’on le pose sur l’épreuve.
  2. Sur plâtre sec :L’humidifier jusqu’à saturation et procéder comme sur plâtre frais.

Ou travailler avec des enduits polyvalents ou des colles pour plâtre.

  • Les parties retouchées en plâtre sont souvent plus dures que le reste.
  • Les teintes prendront différemment aux endroits des retouches.

Moulage à bon creux: estampage en terre, tirage d'épreuves en plâtre

Un moule à bon creux peut être utilisé plusieurs fois.

  • Moule utiliser pour estampage : l'épaisseur doit être suffisante pour abosrber l'eau contenu dans la terre (pâte de faïence, de grès...)
  • Moule pour tirages d'épreuves en plâtre : il doit être suffisamment épais et solide pour ne pas se briser sous la pression du plâtre que l'on vient de couler.

Première étape

  1. Graisser le modèle en plâtre, et reboucher les imperfections par de la plastiline.
  2. Le modèle est posé sur une plaque de support qui doit permettre le démoulage des pièces et de la pièce-chape (ou de la chape).
  3. Chercher toutes les contre-dépouilles verticales pour trouver l’endroit de séparation des pièces, les marquer légèrement au crayon.S’efforcer de faire passer les tracés sur les parties anguleuses, ce qui facilitera le travail de retouche.
  4. Déterminer la longueur des pièces, pour pouvoir les retravailler.
  5. Indiquer, sur le support, la forme extérieure de chaque pièce au crayon gras.

Deuxième étape : réalisation des pièces.

  1. Poser les enterrages délimitant la pièce à réaliser.
  2. Réaliser la pièce. Elle ne devra pas présenter de zones de faiblesse afin de résister aux différentes opérations d’estampage ou de tirage en plâtre.

Troisième étape : taille des pièces.

  1. Tailler la pièce, lorsque le plâtre commence à prendre pour supprimer les contre-dépouilles verticales.
  2. Tailler les contre-clefs, lorsque le plâtre a pris, pour faciliter le positionnement des pièces dans la chape.


Quatrième étape : chape.

  1. Placer des cylindres de terre ou de plastiline : ils correspondront aux trous d’extraction.
  2. Graisser chaque pièce.
  3. Placer le cadre extérieur.
  4. Couler la pièce-chape.
  • Attendre la prise du plâtre.

Cinquième étape : démoulage.

  1. Verser de l’eau dans les trous d’extraction.
  2. Glisser une tige arrondie protégée d’un caoutchouc.
  3. Donner de petits coups secs à l’aide d’un maillet.
  4. Rabattre les angles extérieurs des pièces et de la pièce-chape.

Sixième étape : utilisation.

Positionner les pièces dans la pièce-chape et attendre le séchage complet du moule.

  • Pour estamper la terre, on ne graisse pas l’intérieur du moule.
  • Pour une épreuve en plâtre, on graisse l’intérieur du moule et la portée des pièces et *de la pièce-chape, et ce à chaque utilisation.

Pâtine des plâtres

Matériel

  • Pinceaux en soie à bout rond, de différentes tailles.
  • Pigments pour cires et/ou pour peintures à l’huile.
  • Poudre de bronze…ou cires métallisées.
  • Boîtes en fer pour préparer la cire.
  • Cire naturelle, alcool à vernir, essence de térébenthine
  • Encaustique, cirage etc.


  • Vernis gomme laque :

Gomme laque en paillettes dissoute dans l’alcool à vernir à raison de : 200 gr pour 3/4 de litre d’alcool. (Pour un vernis épais.Etendre si besoin.1 mesure de paillettes pour 10 mesures de gomme laque.)


Faire des essais préalables.


Conserver la gomme laque dans des bouteilles plastiques et poser un film plastique entre le goulot et le bouchon.


  • Produits teintants : Teintes bois (merisier, chêne, brou de noix, noir etc.…)


  • Préparation d’une cire :
    • Chauffer de la cire naturelle au bain-marie.
    • Hors feu, verser lentement par petites quatités de l’essence de térébenthine.

Mélanger les pigments dans la cire liquide et chaude jusqu’à ce qu’elle épaississe en refroidissant .

Avant de passer du vernis gomme laque attendre le séchage définitif du plâtre.

Pour protéger les moules utiliser le vernis épais les surfaces doivent être graissées avant chaque coulée de plâtre. Le vernis ne doit pas couler. Effectuer un premier passage en tapotant du bout du pinceau et sans insister au même endroit. Attendre 3 heures.Au second passage, vernir les endroits qui ne sont pas couverts. Attendre 3 heures.Au troisième passage, recouvrir l’ensemble.

Pour une surface mate : vernis allongé à l’alcool et/ou chargé en pigments. Attendre au moins 24 heures avant de passer une cire.

Quelques effets

Avant tout,que le plâtre soit bien sec

On peut teinter le plâtre dans la masse en versant une teinte dans l'eau de gâchage.

Patine vieux bronze

Gomme laque + Poudre de bronze or jaune. Pour vieillir le bronze : Cire liquide + noir de fumée à essuyer avant séchage. Ou /et passer de la cire dite de Rambouillet assez épaisse : en imprégner un chiffon, la cire ne doit plus coller au doigt. Pour des effets .de dorure : passer très peu de cire + bronze d’or jaune clair sur les reliefs.

Pour atténuer des excès de dorure : repasser après séchage de la cire de Rambouillet.


Patine bronze marine

Gomme laque + terre de Cassel. Cire + vert wagon Dans les creux : gomme laque + vert Véronèse additionné de blanc de titane ou de zinc pour rendre l'effet d'oxydation du cuivre.


Patine noir ébène

Teinter le plâtre en noir. Après séchage, passer de la cire + du noir de fumée.


Patine ferronnerie

Teinter le plâtre en noir. Après séchage, passer très peu de noir ferronnerie. Laisser sécher et fixer avec de la cire en bombe.

voir aussi

Moulage

livres

  • techniques et pratique du staff de Gérard Rondeau avec la collaboration de Stephane Rondeau et de Mauris Pons aux éditions Eyrolles http://www.editions.eyrolles.com (se reporter à Staff)
Ce document provient de « Moulage en pl%C3%A2tre ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Moulage En Plâtre de Wikipédia en français (auteurs)

Поможем написать курсовую

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Moulage en platre — Moulage en plâtre Moulage du buste de George Washington par Jean Antoine Houdon fait à partir d un masque réalisé en 1786. Eléments de moulage en plâtre. Cet article est essentiellement destiné au moulage en plâtre de sculptures en terre et au… …   Wikipédia en Français

  • Moulage en plâtre — du buste de George Washington par Jean Antoine Houdon modelé d après un masque réalisé en 1786. Le moulage en plâtre est une technique permettant le moulage de sculptures en terre et le tirage d un épreuve originale en plâtre. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • plâtre — [ platr ] n. m. • plastre 1268; de emplastre → emplâtre 1 ♦ Gypse. Carrière de plâtre. Utilisation du plâtre pour l amendement des prairies. ⇒ plâtrer. 2 ♦ Poudre blanche, tirée du gypse, que l on gâche pour obtenir une pâte qui durcit en séchant …   Encyclopédie Universelle

  • moulage — 1. moulage [ mulaʒ ] n. m. • 1325 molage au sens 2; de moudre 1 ♦ Rare Action de moudre. 2 ♦ Féod. Droit payé au seigneur du moulin banal. moulage 2. moulage [ mulaʒ ] n. m. • 1415 mollage; de mouler 1 ♦ Action de mouler, de fabriquer avec un… …   Encyclopédie Universelle

  • Moulage — Pièce plastique moulée par injection Le moulage est l action de prendre une empreinte qui servira ensuite de moule dans lequel sera placé un matériau et qui permettra le tirage ou la production en plusieurs exemplaires d un modèle. Le moulage… …   Wikipédia en Français

  • Plâtre à mouler — ● Plâtre à mouler plâtre fin utilisé dans la confection de moules qui serviront à la fabrication d autres objets (porcelainerie, faïencerie) ou à la prise de moulage constituant l objet définitif …   Encyclopédie Universelle

  • Moulage au contact — Le moulage au contact est un procédé entièrement manuel de mise en forme de plastiques renforcés, à température ambiante et sans pression. Ce procédé est le premier à avoir été employé pour le moulage des résines de polyesters insaturés renforcés …   Wikipédia en Français

  • Adolfo Wildt — Moulage en plâtre de la statue de saint Ambroise, Université de Milan, Italie. La statue en bronze tirés de ce moulage se trouve au mémorial de la Première Guerre …   Wikipédia en Français

  • Stéphanos — Moulage en plâtre de l’Athlète de Stéphanos au musée des beaux arts de Lyon Stéphanos, (en grec ancien Στέφανος) est un sculpteur grec de l époque hellénistique récente (Ier siècle …   Wikipédia en Français

  • Émile Joseph Nestor Carlier — Pour les articles homonymes, voir Carlier. Émile Joseph Nestor Carlier Nom de naissance Émile Joseph Nestor Carlier Naissance 3 janvier 1849 …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”