Lado

Lado

Enclave de Lado

Armes de l'enclave de Lado
Les murs de Dufile, occupée par les Belges de 1902 à 1907
Carte de l'enclave de lado

L'enclave du Lado ou enclave de Redjaf est un territoire qui fait actuellement partie du Soudan et de l'Ouganda, mais qui fut occupé de 1894 à 1910 par l'État indépendant du Congo.

Sommaire

Histoire

Lorsque que survint en 1881 au Soudan la révolte Mahdiste contre l'occupation égyptienne, Léopold II de Belgique, souverain de l'État indépendant du Congo, vit là une occasion pour étendre ses territoires jusqu'au Nil.

Le territoire faisait partie d'Equatoria, dirigée par Emin Pasha, mais qui fut évacué par Henry Morton Stanley lors de son expédition de 1886 à 1889.

À partir de 1890, plusieurs expéditions furent montées pour occuper des territoires au nord-est du Congo. Guillaume Van Kerkhoven fut le premier à atteindre le Nil en 1891. La station de Ganda fut créée sur les bords du fleuve. Louis Napoléon Chaltin s'établit durablement à Redjaf en 1897, qu'il prit le 14 février. Les Britanniques préférèrent négocier pour éviter que le territoire ne tombe aux mains de la France, et ils signèrent au nom de l'Égypte le 12 mai et le 14 août 1894[1] deux traités qui lui accordait un territoire identifié sous le nom d'enclave de Lado, et qui retournerait à la Grande-Bretagne à la mort de Léopold II. En échange, Léopold s'engageait à céder une bande de terre pour permettre le passage de la voie de chemin de fer Le Cap-Le Caire à construire.

Le territoire fut soustrait de la province soudanaise de Bahr el Gazal's (la rivière des gazelles) et fut limité à la latitude 5°30' nord et à la longitude 30° ouest. Il s'étendait jusqu'à la rive ouest du Nil. Sa superficie était d'environ 39 000 km² pour une population d'environ 250 000 personnes. Il comprenait la capitale Lado ainsi que Rejaf, port permettant l'accès vers l'aval du fleuve et qui fut le lieu de résidence des administrateurs coloniaux. Dufile, la place-forte construite par Emin Pacha en 1879, fut occupée à partir de 1902.

L'enclave revint au Soudan anglo-égyptien en 1910 et la partie sud fut cédée à l'Ouganda en 1912.

Notes

  1. Le traité portait également sur limites, ou les moyens de les établir, de la botte du Katanga

Voir aussi

Lien interne

Lien externe

Ce document provient de « Enclave de Lado ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Lado de Wikipédia en français (auteurs)

Нужно сделать НИР?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • lado — sustantivo masculino 1. Parte del cuerpo humano que va desde el brazo hasta la cadera: Sintió un dolor en el lado izquierdo. Sinónimo: costado. 2. Mitad de un cuerpo simétrico: La trombosis le paralizó el lado derecho del cuerpo. Iba sentado en… …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • lado — (Del lat. latus). 1. m. Cada una de las partes que limitan un todo. La ciudad está sitiada por todos lados, o por el lado de la ciudadela, o por el lado del río. 2. Costado o parte del cuerpo de la persona o del animal comprendida entre el hombro …   Diccionario de la lengua española

  • Lado — bezeichnet ein historisches Gebiet in Ostafrika, siehe Ladoenklave einen Berg im Süden Sudans, siehe Lado (Berg) eine Distrikthauptstadt im Südsudan, siehe Lado (Sudan) Lado ist der Vorname von u.a. Lado Fumic Lado Gudiaschwili Lado ist der… …   Deutsch Wikipedia

  • lado — s. m. 1. Lugar ou parte que fica à direita ou à esquerda de alguma coisa. = BANDA, COSTADO, ILHARGA 2. Lugar ou espaço que se estende a partir de uma extremidade. 3. Cada uma das duas partes em que se divide uma coisa ou um espaço. = FLANCO… …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • Lado — (russ. Myth.), Göttin der Schönheit u. Liebe, welcher die Unverheiratheten opferten. Ihr Hauptbild stand in Kiew. Ihre Kinder waren Lel, Did u. Polel. In Lithauen u. Samogitien feierte ihr das Volk vom 25. Mai bis zum 25. Juni ein Fest mit Tanz,… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • lado — lado, dar de lado expr. ignorar, no hacer caso. ❙ «Apartarse de su amistad o rehuirle.» MM. ❙ «Es un oportunista y busca mi amistad sólo porque le conviene; pero no sé qué excusa puedo encontrar para darle de lado.» FV. ❙ ▄▀ «Desde que no salgo… …   Diccionario del Argot "El Sohez"

  • lado — refr.: Lado, lado, lado, didė mūsų deivė (iš dainos, dainuotos senovėje nuo gegužės 25 iki birželio 25 dienos, to paties vardo deivės garbei paskirtu laiku) IM1864,7 …   Dictionary of the Lithuanian Language

  • lado — ládo, ládo! refren la nunţile ţărăneşti din Moldova. Trimis de blaurb, 26.10.2008. Sursa: DAR  ládo interj. – Cuvînt care se adresează miresei, în epitalamurile populare mold. Vocativ al unui ladă, neuzitat, din sb. lada soţie , rut. ljado soţie …   Dicționar Român

  • Ladó — Ladó, früher Hauptort des ägypt. Äquatoria, am Weißen Nil (5° nördl. Br.), von Gordon statt Gondokoro erbaut, von Emin 1885 mit Wadelai vertauscht; jetzt in dem von England erpachteten Gebiet des Kongostaates gelegen …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Ladò — Ladò, Ort im Ägypt. Sudan, am (Weißen) Nil (Bahr el Dschebel); 1875 von Gordon gegründet, ehemals Hauptstadt der frühern ägypt. Äquatorialprovinz …   Kleines Konversations-Lexikon

  • ladō- — *ladō , *ladōn? germ., schwach. Femininum (n): nhd. Schössling?; ne. shoot (Neutrum); Rekontruktionsbasis: ahd.; Etymologie: Weiterleben: s. ahd. jārlota* 2, jārlata* …   Germanisches Wörterbuch

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”