Jules Célestin Jamin

Jules Célestin Jamin

Jules Jamin

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jamin.
Jules Jamin
Jules Celestin Jamin.jpg
Naissance 31 mai 1818
Termes (France)
Décès 12 février 1886
Paris (France)
Institution Ecole polytechnique, Faculté des sciences de Paris
Diplômé Ecole normale, Faculté des sciences de Paris

Jules Célestin Jamin, physicien français, né à Termes (Ardennes) le 31 mai 1818, mort à Paris le 12 février 1886, professeur durant 29 ans à l'École polytechnique et durant 23 ans à la faculté des sciences de Paris.

Sommaire

Biographie

Jules Jamin était le fils d'Antoine-Pierre Jamin, colonel des dragons. D'abord élève d'une petite pension de la ville de Vouziers, il entra au collège de Reims où il remporta dès la première année neuf prix. En 1838 il obtient le prix d'honneur des sciences du concours général. Il est reçu, en octobre de la même année, premier au concours d'entrée de l'Ecole normale supérieure. Il obtient les licences ès sciences physiques, mathématiques et naturelles. En 1841, il est reçu premier au premier concours d'agrégation des sciences physiques. Il obtient son premier poste au collège de Caen, où il succède à Paul Desains. Il rejoint au bout de deux ans le collège Bourbon (depuis lycée Condorcet) comme suppléant, puis en 1844 le collège Louis-le-Grand comme professeur. Il avait commencé à Caen des travaux de recherche qui l'amènent à soutenir sa thèse pour le doctorat ès sciences physiques en 1847, sur la réflexion de la lumière à la surface des métaux.

Interféromètre de Jamin

En 1852, il est nommé professeur de physique à l'École Polytechnique, poste qu'il occupera jusqu'en mars 1881, date à laquelle Alfred Potier lui succéda. En 1858, il est lauréat de la Médaille Rumford pour ses travaux sur la lumière. En 1863, il devient professeur à la Faculté des sciences de Paris, succédant à César Despretz, dont il avait été le suppléant, à la chaire de physique expérimentale. Il publia un imposant Traité général de physique d'après ses cours donnés à l'École polytechnique. En 1868, il entre à l'Académie des sciences. Il crée et prend la direction la même année du laboratoire des recherches physiques financé par l'École pratique des hautes études, dont il est directeur d'études dans la IIe section. Edmond Bouty devient directeur-adjoint du laboratoire en 1882 et des physiciens de la nouvelle génération, tels que Gabriel Lippmann, Henri Pellat ou Anatole Leduc, viennent y réaliser des travaux de recherche pour le doctorat.

Il remplaça Henri Milne Edwards comme doyen de la faculté.

Il présida l'Académie des sciences en 1882 et devint secrétaire perpétuel en 1884 succédant à Jean-Baptiste Dumas.

Ces travaux scientifiques concernent l'optique, il découvre la polarisation elliptique de la lumière réfléchie par les substances vitreuses au voisinage de l'angle de polarisation prévue par Cauchy, le magnétisme, l'électricité, ainsi que l'hygrométrie, la capillarité...

Il épousa à Reims, en 1851, Thérèse Joséphine Eudoxie Lebrun (1832-1880), dont il eut une fille qui fut l'épouse du physicien Henri Becquerel, et un fils, artiste peintre, Paul Jamin.

Oeuvres

  • La rosée, son histoire, son rôle, réédition en un petit livre (Editions VillaRrose 2004, ISBN 2-9510883-3-7) d'un article de Jamin (in Revue des deux mondes, 15 janvier 1879).

Hommages

Son nom est inscrit sur la tour Eiffel.

  • Portail de la physique Portail de la physique
Précédé par Jules Jamin Suivi par
César Despretz
Chaire de physique II de la Faculté des sciences de Paris
Gabriel Lippmann
Premier titulaire
Chaire de physique II de l'École polytechnique
Alfred Potier
Henri Milne Edwards
Doyen de la Faculté des sciences de Paris
Edmond Hébert

source

  • Cet article contient tout ou partie d'un document provenant du site La vie rémoise

Liens externes

Ce document provient de « Jules Jamin ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jules Célestin Jamin de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jules Célestin Jamin — (* 30. Mai 1818 in Termes, Ardennes; † 12. Februar 1886 in Paris) war ein französischer Physiker und beschäftigte sich vor allem mit Optik, Elektrizität und Magnetismus …   Deutsch Wikipedia

  • Jules Jamin — Jules Célestin Jamin (31 May 1818 12 February 1886) was a French physicist. He was professor of physics at École Polytechnique from 1852 to 1881 and received the Rumford Medal in 1858 for his work on light. He improved Brewster s inclined… …   Wikipedia

  • Jamin — ist der Nachname folgender Personen: Friedrich Jamin (1872–1951), geheimer Medizinrat, Professor und Universitätsklinikdirektor Jules Célestin Jamin (1818–1886), französischer Physiker Diese Seite ist eine Begriffsklärung zur Unterscheidung… …   Deutsch Wikipedia

  • Jamin-Interferometer —   [ʒa mɛ̃ ; nach dem französischen Physiker Jules Célestin Jamin, * 1818, ✝ 1886], ein Interferometer zur Ermittlung der Brechzahlen von Gasen und Flüssigkeiten. Die Interferenzen werden durch Aufspaltung und Wiedervereinigung eines Lichtstrahls… …   Universal-Lexikon

  • Jules Jamin — Pour les articles homonymes, voir Jamin. Jules Jamin Naissance 31 mai 1818 Termes (France) …   Wikipédia en Français

  • Celestin — Celestine bzw. Celestin als Nachname steht für: Papa Celestin, Jazz Trompeter, USA, 1884–1954 Martial Célestin, Politiker und ehemaliger Premier, Haiti, * 1913 Cyril Célestin (Guizmo), Reggea Musiker bei Tryo, Frankreich Celestine bzw. Celestin… …   Deutsch Wikipedia

  • Jamin-Interferometer — Ein Jamin Interferometer ist mit dem Mach Zehnder Interferometer verwandt und einfacher zu justieren. Es wurde 1856 von Jules Célestin Jamin erfunden.[1][2] Aufbau Jamin Interferometer …   Deutsch Wikipedia

  • Jamin — (spr. schamäng), Jules Célestin, Physiker, geb. 30. Mai 1818 in Termes (Ardennen), gest. 12. Febr. 1886, wurde Professor der Physik am Collège Louis le Grand in Paris, dann an der Polytechnischen Schule und an der Fakultät der Wissenschaften… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Die 72 Namen auf dem Eiffelturm — Position der Gravuren Vergrößerung des oberen Bildes Sein Erbauer, Alexandre Gustave Eiffel, hat in Anerkennung ihrer wissenschaftlichen Beiträge die Nachnamen von 72 Wissenschaftlern – bis auf den Schwei …   Deutsch Wikipedia

  • Namen auf dem Eiffelturm — Position der Gravuren Vergrößerung des oberen Bildes Sein Erbauer, Alexandre Gustave Eiffel, hat in Anerkennung ihrer wissenschaftlichen Beiträge die Nachnamen von 72 Wissenschaftlern – bis auf den Schwei …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”