Jean II des Barres

Jean II des Barres
Jean II des Barres
Blason Jean II des Barres (Père Anselme)
Blason Jean II des Barres (Père Anselme)

Surnom Le borgne[1]
Naissance 1230
Champagne
Décès Septembre 1324 (à 94 ans)
Siège de La Réole
Mort au combat
Origine France
Grade Maréchal de France
Conflits Guerres de Philippe V le Long et de ses prédécesseurs
Distinctions Rend hommage à la place du roi
Autres fonctions Seigneur
Diplomate

Jean II des Barres, est né vers 1230, en Champagne. Il devient chevalier, seigneur de Chaumont-sur-Yonne, du fait de sa femme, fief qui appartiendra aux Barres qui y auront leur château principal jusqu'au XVe siècle[2], maréchal de France, mort en septembre 1324[3], au siège de La Réole[4].

Sommaire

Sa famille

Jean II des Barres est le fils de Guillaume des Barres (1160-1234), seigneur de Villegenart, chef de cavalerie[5] et d'Isabeau de Pacy, issue de l'illustre maison de Châtillon. Son père s'illustra sous Philippe-Auguste. Il est qualifié en son temps de plus renommé chevalier. Il rapporta de Terre sainte une épine de la couronne de Jésus-Christ.

Sa sœur, Isabelle (1230-1258) est mariée à Robert IV de Dreux, descendant du roi Louis VI de France[6].

Le chevalier Guillaume des Barres, sauve le roi de France Philippe-Auguste, à la bataille de Bouvines, en 1214. Cette famille champenoise est fort ancienne et a fait des alliances avec les maisons les plus illustres[7]. Ils sont les descendants de Fredelus des Barres qui meurt à la 1re croisade et qui est le père d'Évrard des Barres.

Biographie

Plusieurs actes passés en 1299 et années suivantes entre Jean II des Barres, écuyer, sire de Chaumont, et l'abbaye du Paraclet font présumer que sa parente Catherine des Barres y est abbesse en 1299[8].

Jean II des Barres est envoyé en Lorraine, en 1311, comme Conseiller étroit de Philippe le Bel avec Anseau de Joinville et Simon de Montfort, pour négocier avec le duc de Lorraine Thiébaut II, sur les droits que le roi de France a sur la terre de Passavant-en-Argonne. Il rend de grands services au roi. Lorsque le roi est mis en possession de la terre de Donzy, confisquée par le comte de Flandre, Jean II des Barres se présente à sa place, au mois de mars 1314, à l'évêque d'Auxerre pour lui faire hommage en sa place.

Le roi Philippe V de France, l’élève à la dignité de maréchal de France, en novembre 1318, à la place de Jean de Corbeil[9]. Après une campagne en Flandre, contre Robert III de Flandre, celui-ci lui fait hommage au roi, Philippe V de France, au palais de la Cité le 5 mai 1320. Bon stratège, Philippe le Long, c'est son surnom, arrive à vaincre les oppositions grâce à son esprit de décision, ce qui lui permet de résoudre les problèmes flamands par la diplomatie (paix du 2 juin 1320). Il envoie, comme ambassadeur, Jean II des Barres, en 1319 auprès de Robert III comte de Flandres. Il est envoyé le 27 septembre 1319, avec Pierre de Galard, grand maître des arbalétriers, pour sommer Robert III comte de Flandres de comparaître en personne devant le roi de France au jour de Noël suivant[10].

Jean II des Barres est encore en charge de maréchal de France en 1320[11]. Le roi Philippe V de France, par lettres patentes du 19 janvier 1320 lui assure une rente de cinq cent livres parisis à prendre tant qu'il tient l'office de maréchal de France sur la terre et les hommes taillables de Pont-Belin. Cette rente lui est assise sur celle d'Évry et d'autres au bailliage de Troyes. Le receveur de Champagne refuse de l'en laisser jouir. Jean II des Barres obtient un arrêt de la chambre des comptes en sa faveur le 19 mars 1321.

Une lettre du roi, Charles IV de France, de janvier 1322, confirme cette rente de cinq cents livres parisis, donc il n'est pas mort en 1320[12]. Le roi lui donne par lettres du 6 octobre 1322 une somme de mille deux cents cinquante livres. Jean II est mort en septembre 1324[3], au siège de La Réole[4].

Descendance

Jean II des Barres se marie avec Helissans de Prunay, dame de Chaumont-sur-Yonne, en Bourgogne, fille unique et héritière de Guillaume, sire de Prunay. Jean II des Barres affranchit, avec sa femme, un de ses hommes de corps de Foucheres en 1321. Elle est encore en vie en 1347 et inhumée à Oissery. Ils ont deux fils :

  • Jean des Barres (1260-1335), troisième du nom, vivant en 1328, épouse Clémence de Chateaudun (1259-1304), descendante de Louis VI le Gros, comme sa tante, et veuve de Gauthier de Nemours, seigneur d'Achènes. Il est chevalier, seigneur de Champrond, Villeneuve-la-Guyard.

Notes et références de l'article

  1. Delaborde, Henri-François (1854-1927). Jean de Joinville..., p.178.
  2. Source : Quid
  3. a et b Les sénéchaux, connétables, maréchaux et amiraux servant la France avant 1789.
  4. a et b http://gw1.geneanet.org/index.php3?b=oslo2&lang=fr;p=jean.i%B0;n=des+barres Jean des Barres
  5. Galeries historiques du Palais de Versailles, par Charles Gavard, p.186
  6. Viton de Saint-Allais, Nicolas. Nobiliaire universel de..., T.1, P.461.
  7. Nobiliaire universel de France ou Recueil général des généalogies historiques ..., par Johann Lanz, Nicolas Viton de Saint-Allais, Ducas, Lespines, de Saint-Pons, T.1, p.460.
  8. Mélanges d'histoire, de littérature, etc. tirés d'un porte-feuille, par Quintin Craufurd, p.48
  9. Galeries historiques du Palais de Versailles, par Charles Gavard, p.186.
  10. Nouvelle biographie générale depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos ... Par Hoefer (Jean Chrétien Ferdinand), Firmin-Didot, p.575
  11. De l'ancienne France, par Saint-Allais (Nicolas Viton), p.457.
  12. L'Univers, histoire et description de tous les peuples ...

Une grande partie des notes sur sa biographie viennent du Père Anselme.

Articles connexes

Liens et documents externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jean II des Barres de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jean II Des Barres — Surnom Le borgne[1] Naissance 1250 Champagne …   Wikipédia en Français

  • Jean ii des barres — Surnom Le borgne[1] Naissance 1250 Champagne …   Wikipédia en Français

  • Jean Des Barres — Jean II des Barres Jean II des Barres Surnom Le borgne[1] Naissance 1250 Champagne …   Wikipédia en Français

  • Jean des Barres — Jean II des Barres Jean II des Barres Surnom Le borgne[1] Naissance 1250 Champagne …   Wikipédia en Français

  • Jean des barres — Jean II des Barres Jean II des Barres Surnom Le borgne[1] Naissance 1250 Champagne …   Wikipédia en Français

  • Guillaume II. des Barres — (dt. Wilhelm, * um 1160; † 23. März 1234) war ein französischer Ritter, der besonders durch die Schlacht bei Bouvines 1214 als „der Tapferste der Tapferen“ (frz. le Brave des braves) bekannt wurde. Er war ein Sohn von Guillaume I. des Barres (†… …   Deutsch Wikipedia

  • Arboretum national des Barres — Géographie Pays France Ville Nogent sur Vernisson Superficie …   Wikipédia en Français

  • Guillaume des Barres — (? 1234) est le plus grand chevalier français du XIIe siècle. Attaché au service de Philippe Auguste, il joue un rôle déterminant, d après le chroniqueur Guillaume le Breton, lors de la bataille de Bouvines. Biographie Guillaume des Barres… …   Wikipédia en Français

  • Jean Zumbrunnen — Jean Zumbrunnen, né en 1921 (ou 1922) et mort en 1975, est un architecte et urbaniste suisse. Il est élève en section architecture à l école d ingénieur de Lausanne avant d être appelé à travailler à Lyon dans le cadre de la rénovation du… …   Wikipédia en Français

  • Jean de Dreux de Beu — Jean de Beu Jean de Dreux, vicomte de Beu Robert de Dreux Blason de la maison de Beu Dynastie CAPETIENS DREUX et BEU Naissance …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”