Hibou

Hibou
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hibou (homonymie).
Nom vernaculaire ou
nom normalisé ambigu :
Le terme «  Hibou  » s'applique en français à
plusieurs taxons distincts.
Hibou
Hibou moyen-duc (Asio otus)
Hibou moyen-duc (Asio otus)
Taxons concernés

Liste des genres concernés:

Le nom hibou désigne plusieurs oiseaux différents répartis dans quatre genres de la famille des Strigidae. Le hibou se distingue de la chouette par la simple présence d'aigrettes sur la tête. Les aigrettes sont des touffes de plumes qui, dans le cas du hibou, donnent l'impression d'oreilles ou de cornes.


Sommaire

Liste des espèces appelées « hibou »

Symbolisme

Selon les époques et les cultures, le hibou a pris une image tantôt négative, tantôt positive. Dans tous les cas, il reste toujours très lié au domaine du surnaturel, de la magie et de la spiritualité.

Le hibou, certainement de par son cri inquiétant et son mode de vie « en retraite », fut vecteur de nombreuses superstitions.

Pour les Romains, le cri du hibou présageait une mort prochaine. Il était également associé à la sorcellerie et à la magie noire.

Parce qu'il n'affronte pas la lumière du jour, le hibou fut également symbole de tristesse, d'obscurité, de retraite solitaire et mélancolique. Comme le chat et parfois le chien, on l'associe à l'occultisme, et on lui prête la faculté de pouvoir voir les défunts dans l'au-delà (cf.L'âme des animaux, Jean Prieur, 1986).

En Égypte, il exprime le froid, la nuit, et également la mort. Mais paradoxalement, le hibou est aussi un grand symbole de sagesse et de connaissance.

« J'ai parcouru la moitié de la terre et je me suis enrichie de plus d'expérience que tout autre oiseau », dit le hibou à l'hirondelle.

« Comment est-il possible que l'on vénère ta sagesse, alors que tu vis la nuit et ne quittes pas tes falaises ? »

« C'est les yeux fermés que je vois le mieux et mes pensées voyagent bien plus loin que tes ailes ! », lui répondit le hibou.

Celle-ci en fait également l'interprète d'Atropos, celle des Parques qui coupe le fil de la destinée.

Le hibou symboliserait également l'intelligence et la réflexion.

Dans son poème "Les hiboux", Charles Baudelaire célèbre aussi cette sagesse : "Leur attitude au sage enseigne / Qu'il faut en ce monde qu'il craigne / Le tumulte et le mouvement;"

Dans l'iconographie hindoue, le hibou est parfois attribué à la Mâtarah (mère) Vârâhi, sans que sa signification puisse être précisée.

Le hibou jouait, dans la Chine antique, un rôle important : c'était un animal terrible, qui était censé dévorer sa mère. Il symboliserait le yáng, et même l'excès de yáng. Il était le symbole de Huángdì (Houang-ti), l'Empereur Jaune et le premier fondeur. Il provoquait la sécheresse. Les enfants nés le jour du hibou (solstice) étaient de caractère violent. Le hibou était toujours considéré à cette époque comme un animal féroce et néfaste.

Pour les Indiens de la prairie, le hibou a le pouvoir de donner aide et protection la nuit. De là, l'emploi des plumes du hibou dans les cérémonies rituelles.

Dans les rites initiatiques de certaines sociétés algonquines, figure, perché dans la loge cérémonielle, un homme-hibou qui montre le chemin de la terre du soleil couchant, royaume des morts. Il remplirait ici une fonction de psychopompe. Il peut aussi être considéré comme annonçant la mort : quand le hibou chante, l'Indien meurt.

Blodeuwedd, la femme infidèle de Llew, dans le Mabinogi de Math, est transformée en hibou en punition de son adultère avec un seigneur voisin.

Autres espèces

  • Le Kakapo (Strigops habroptilus) est aussi nommé perroquet-hibou.

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Références


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Hibou de Wikipédia en français (auteurs)

Нужно написать реферат?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • hibou — hibou …   Dictionnaire des rimes

  • hibou — [ ibu ] n. m. • Xe; probablt onomat. 1 ♦ Oiseau rapace nocturne (strigiformes) portant des aigrettes, ce qui le distingue des chouettes. ⇒ duc. Spécialt Moyen duc. Les hiboux hululent, huent, bouboulent. « ils apercevaient sur une porte un hibou… …   Encyclopédie Universelle

  • hibou — HIBOU. s. m. (L H s aspire.) Espece d oiseau nocturne. Tous les oiseaux en veulent au hibou, crient aprés le hibou. On appelle, Retraitte de hiboux, Les vieilles masures ou les vieux chasteaux inhabitez. Il se dit fig. d Un homme melancolique, &… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • *hibou — ● hibou, hiboux nom masculin (peut être onomatopée) Nom donné à tous les rapaces nocturnes (strigidés) dont la tête porte des aigrettes de plumes, par opposition avec les chouettes, qui en sont dépourvues. Familier et vieux. Homme qui fuit la… …   Encyclopédie Universelle

  • hibou — (hi bou) s. m. 1°   Dans le langage commun, oiseau de proie nocturne. •   L un [l aigle] jura foi de roi, l autre foi de hibou, Qu ils ne se goberaient leurs petits peu ni prou, LA FONT. Fabl. V, 18. •   On abattit un pin pour son antiquité,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • HIBOU — s. m. (H s aspire.) Espèce d oiseau nocturne. Tous les oiseaux en veulent au hibou, poursuivent le hibou de leurs cris. Fam., C est une retraite de hiboux, un nid de hiboux, se dit D une vieille masure, d un vieux château inhabité. Fig. et fam.,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • HIBOU — n. m. Oiseau de proie nocturne. Tous les oiseaux en veulent au hibou, poursuivent le hibou de leurs cris. Fam., C’est une retraite de hiboux, un nid de hiboux, se dit d’une Vieille masure, d’un vieux château inhabité. Fig. et fam., C’est un hibou …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • hibou — Un Hibou, Noctua, Vlula, Bubo …   Thresor de la langue françoyse

  • hibou — nm. => Chouette …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Hibou Des Marais — Hibou des marais …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”