Gilda

Gilda

Gilda

Accéder aux informations sur cette image commentée ci-après.

Rita Hayworth

Titre original Gilda
Réalisation Charles Vidor
Scénario Marion Parsonnet
Ben Hecht
Acteurs principaux Rita Hayworth
Glenn Ford
George Macready
Sociétés de production Columbia Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Film noir
Sortie 1946
Durée 110 minutes (h 50)

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Gilda est un film américain de Charles Vidor sorti en 1946.

Sommaire

Synopsis

Johnny Farrell, joueur professionnel, débarque à Buenos Aires, en Argentine. Il se lie d'amitié avec Ballin Mundson, le propriétaire d'un casino, dont il devient l'associé. A l'issue d'un voyage d'affaires, Ballin revient, accompagné de celle qu'il vient d'épouser : l'extraordinaire Gilda. Le hasard, la prédestination, veulent qu'elle soit précisément l'ex-fiancée de Farrell. Ballin, suspectant l'ancienne liaison, confie à Farrell la garde de Gilda. L'ancien amour renaît de ses cendres. Farrell, en proie à la haine, la jalousie, subit l'inversion de sa passion amoureuse. Ballin, quant à lui, assoiffé de pouvoir, prépare l'organisation d'un trust international visant le monopole mondial du commerce d'un métal rare : le tungstène. Il réunit autour de lui un cartel d'hommes d'affaires, organisation secrète dont il est le chef.

L'amour cependant, la passion qui le lie à Gilda, lui fait commettre les erreurs qui ruinent son plan. Gilda, devenue la veuve de Ballin, épouse Farrell en secondes noces. Ce dernier prend la succession de Ballin à la tête du cartel du tungstène. Il accuse Gilda d'infidélité, et lui reproche de ne pas respecter la mémoire de son défunt mari. Gilda relève le défi de Farrell. Elle provoque Farrell et démontre à tous qu'elle est effectivement cette épouse infidèle qu'il a lui-même épousée. Coup de théâtre, Ballin, que l'on croyait mort, resurgit… Il compte bien reprendre Gilda, et menace d'éliminer Farrell. Ballin est tué in extremis par Oncle Pio, l'employé-philosophe du casino et ange-gardien de Gilda.

Fiche technique

Distribution

Autour du film

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Merci d'ajouter en note des références vérifiables ou le modèle {{Référence souhaitée}}.
Gilda trailer hayworth2.JPG

« On ne vit jamais une femme comme Gilda ! » proclamait l’affiche de Gilda en 1946. Le film fut immédiatement un succès retentissant : il rapporta plus de trois millions de dollars de recette dès sa première sortie.

Tourné au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, le film est entièrement dédié à la gloire de la vedette de la Columbia, Rita Hayworth. Après deux ans d’absence, principalement consacrés à la naissance de sa fille Rebecca, elle fit savoir sa volonté de revenir sur les écrans. Un retour provoqué sans doute aussi par son mariage avec Orson Welles qui tournait au naufrage. Harry Cohn, directeur de la Columbia, mit alors en chantier un film bâti uniquement autour d'elle. La production ne disposant pas d’un scénario complet, Gilda fut construit comme le film de Michael Curtiz, Casablanca, au jour le jour.

Une première version du scénario, d’après un récit de E. A. Ellington, avait été écrite par Marion Parsonnet et remaniée par la suite par la productrice Virginia Van Upp (qui avait déjà écrit un autre succès de Hayworth, La Reine de Broadway). De nouvelles scènes et de nouveaux dialogues furent ajoutés en cours de tournage. Les deux numéros musicaux Put the blame on Mame et Amado mio furent réalisés à la fin du tournage et une partie des dialogues fut encore remaniée.

La photographie en noir et blanc de Rudolph Maté (directeur de la photo de la plupart des films de Hayworth à la Columbia) avec ses effets contrastés en font un des sommets du film noir. Les numéros musicaux, les décors somptueux et les costumes de Jean Louis, contribuèrent également au succès du film, qui constituera le sommet de la carrière de Hayworth.

Anecdotes

Gilda trailer rita hayworth3.JPG
  • Le morceau d'anthologie du film est la chanson interprétée et dansée par Rita Hayworth Put the Blame on Mame, au cours de laquelle elle retire de manière suggestive son long gant noir. Comme pour Amado mio, c'est Anita Ellis qui lui prête sa voix.
  • Une expédition enterra une copie du film au pied de la cordillère des Andes pour qu’il soit destiné à la postérité.
  • À la sortie du film, un disque fut vendu sur lequel, à travers un stéthoscope, avaient été enregistrés les battements du cœur de Rita Hayworth.
  • À son corps défendant, l’image de Rita sera collée sur une des premières bombes atomiques, baptisée « Gilda », et larguée en 1946 sur l’atoll de Bikini.
  • Quelques extraits furent utilisés par Michael Jackson pour sa tournée This is it comme nouveau clip de Smooth Criminal.

Notes et références

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Gilda de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Gilda —    Film policier de Charles Vidor, avec Rita Hayworth (Gilda), Glenn Ford (Johnny Farrell), George Macready (Ballin Mundson), Joseph Calleia (Miguel Obregon), Steven Geray (oncle Pio), Joe Sawyer (Casey), Gerald Mohr (le capitaine Delgado),… …   Dictionnaire mondial des Films

  • Gilda — f Italian: apparently of Germanic origin, representing a feminine short form of names containing the element gild sacrifice (cf. e.g. HERMENEGILDO (SEE Hermenegildo)). Its popularity as a current given name derives in part from its use in Verdi s …   First names dictionary

  • gilda — s.f. [dal lat. mediev. gilda o gelda, di etimo incerto]. (stor.) [associazione medievale che, sorta in Inghilterra nel sec. 9° con scopo di mutua difesa, di assistenza religiosa e di vendetta, si sviluppò in seguito in senso mercantile e… …   Enciclopedia Italiana

  • gîlda — ž 1. {{001f}}pov. u srednjem vijeku savez trgovaca ili obrtnika u nekim zemljama (odgovara cehu i esnafu) 2. {{001f}}neol. udruženje, udruga, društvo ✧ {{001f}}njem …   Veliki rječnik hrvatskoga jezika

  • gildă — GÍLDĂ s.f. v. ghildă. Trimis de LauraGellner, 13.09.2007. Sursa: DN …   Dicționar Român

  • gilda — gȋlda ž DEFINICIJA 1. pov. u srednjem vijeku savez trgovaca ili obrtnika u nekim zemljama (odgovara cehu i esnafu) 2. neol. udruženje, udruga, društvo ETIMOLOGIJA njem. Gilde …   Hrvatski jezični portal

  • Gilda — [gil′də] n. a feminine name …   English World dictionary

  • Gilda — Infobox Film name = Gilda caption = Theatrical poster director = Charles Vidor producer = Virginia Van Upp writer = Screenplay: Jo Eisinger Marion Parsonnet Story: E.A. Ellington starring = Rita Hayworth Glenn Ford George Macready Joseph Calleia… …   Wikipedia

  • Gilda — Der Begriff Gilda bezeichnet: die weibliche Hauptfigur in Verdis Oper Rigoletto einen Film des Regisseur Charles Vidor aus dem Jahre 1946, siehe Gilda (Film) eine argentinische Pop Sängerin, siehe Gilda (Sängerin) eine italienische… …   Deutsch Wikipedia

  • Gilda — El término Gilda puede referirse a: Gilda (1961 1996) cantante de Argentina; Gilda (1946) película de Estados Unidos; Gilda, un tipo de tapa con encurtidos, típica del norte de España. Esta página de desambiguación cataloga artículos relacionados …   Wikipedia Español

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”