Frantisek Slama

Frantisek Slama

František Sláma

František Sláma
Naissance 19 novembre 1923
Herálec, Moravie
Décès 5 mai 2004
Říčany, République tchèque
Activité principale Violoncelliste
Années d'activité 1946-1997

František Sláma, né le 19 novembre 1923 à Herálec (Moravie, Tchécoslovaquie) et mort le 5 mai 2004 à Říčany (République tchèque), était le premier violoncelliste tchèque, qui a consacré sa vie à la musique ancienne, notamment baroque. Musicien de chambre, publiciste, pédagogue.

Sommaire

Données biographiques

Né dans une pauvre région de Moravie, il a travaillé jusqu’à 18 ans comme un journalier dans la forêt et la carrière de pierre. Grâce à Karel Pravoslav Sádlo, un pédagogue connu de violoncelle (et un ami de Maurice Maréchal), il a pu commencer à étudier la musique. En 1941 Sádlo lui a donné les premiers leçons de jeu au violoncelle. Il a été aussi son professeur au Conservatoire (1942-48) et à la Faculté de Musique de l´Académie tchèque des arts musicaux de Prague (1948-52).

Dans les années 1948 -1981 Sláma a été membre de l'Orchestre philharmonique tchèque (depuis 1962 le second violoncelle solo et le chef de groupe des violoncelles). Il s'est produit en soliste avec l'Orchestre philharmonique tchèque et avec l'Orchestre de chambre Ars Rediviva.

Musicien de chambre

Depuis 1946 il a étudié la musique de chambre chez Václav Talich. Il a été membre fondateur du légendaire Orchestre de chambre tchèque Talich (fondé 1946), avec lequel p.ex. Pierre Fournier et Germaine Leroux se sont présentés à Prague.

Il a aussi été membre fondateur de l´ensemble Ars Rediviva (1954-1997), qui a joué un rôle fondamental dans la rédecouverte de la musique baroque en Tchécoslovaquie[1], et dans les années 1953-1976 violiste de "Pro arte antiqua", un des plus vieux ensembles européens se consacrant à l’interprétation de la musique de la Renaissance (fondé 1933). Avec le violoniste Eugen Prokop et le claveciniste Josef Hála il a fondé le "Trio baroque Prague".
Avec ces ensembles il a enregistré plus de 50 disques pour Supraphon, Panton, DGG, Ariola, Columbia Records, Nippon, Sony Classical (distinctions: Grand Prix du Disque de l'Académie Charles Cros, "Lion d´or de Supraphon", etc.).

Publiciste

František Sláma a enseigné au Conservatoire de Prague, a traduit des sources de l’interprétation de la musique ancienne, a collaboré avec la Radio tchèque (il a présenté l´art de Jordi Savall au public tchèque). Dans son livre "Z Herálce do Šangrilá a zase nazpátek" ("D´ Herálec à Shangri-La") il se souvient des événements de musique à Prague dans les années quarante – quatre-vingt-dix du XXe siècle, de ses collègues, des chefs d’orchestre (Talich, Barbirolli, Cluytens, Karajan, Kleiber, Klemperer, Kletzki, Kubelík, Maazel, Mackerras, Markewitch, Matačić, Mravinsky, Münch, Pedrotti, Rojdestvenski, Sawallisch, Stokowski, etc.) et d’autres personnages qu’il a rencontrés (p.ex. Adorján, André, Fournier, Honegger, Mainardi, Menuhin, Milhaud, Navarra, Noureev, Oistrakh, Rampal, Richter, Szeryng, Sudek, Tortelier).

Les archives de František Sláma

Les archives que František Sláma a offertes à son lieu de naissance Herálec contiennent autour de cinq milliers des négatifs et photographies, plus de 150 heures d’enregistrements du son et une grande quantité de documents sur l'Orchestre philharmonique tchèque, l’Orchestre de chambre tchèque, Václav Talich, Milan Munclinger, Ars Rediviva, etc. Une part d’enregistrements du son est déposée au Musée tchèque de musique à Prague (voir Liens externes).

Liens externes

Voir aussi

Notes

  1. Voir Sources textuelles, p.ex. Jaromír Kříž: Naši umělci a barokní interpretace (Musiciens tchèques et l´interprétation de la musique baroque), Hudební rozhledy, n° 7 (1966), p. 207; Short Biographies (voir en ligne)

Sources textuelles

  • (cs) Ivetta Koláčková, « František Sláma », dans Rudolfinum Revue. Journal de l'Orchestre philharmonique tchèque , no 1 (2004-2005), p. 47.
  • (cs) Jana Vašatová, « Filharmonikové v souboru Ars rediviva » (« L´Orchestre philharmonique tchèque et Ars Rediviva »), dans Rudolfinum Revue. Journal de l'Orchestre philharmonique tchèque , no 1 (2001-2002), p. 33-34.
  • (cs) František Sláma, Z Herálce do Šangrilá a zase nazpátek, Orego, Říčany, 2001 (ISBN 80-86117-61-8) 
  • (en) (en) Nicolas Slonimsky, Baker’s Biographical Dictionary of 20th Century Classical Musicians, Schirmer Books, 1997 (ISBN 0028712714) 
  • Alain Pâris, Dictionnaire des interprètes et de l´interprétation musicale au XX siècle, Laffont, Paris, 1995 (ISBN 2 221 08064 5) 
  • (cs) Jaromír Kříž, « Naši umělci a barokní interpretace » (« Musiciens tchèques et l´interprétation de la musique baroque »), dans Hudební rozhledy ( La revue musicale. Périodique d´Association des compositeurs tchèques ), no 7 (1966), p. 207-208.
  • (cs) Československý hudební slovník osob a institucí (Dictionnaire tchécoslovaque des musiciens et institutions musicales), vol. 2, SHV (Éditions musicales d´État), Praha (Prague), 1965 
  • (cs) Jan Kozák, Českoslovenští hudební umělci a komorní soubory (Musiciens et ensembles de chambre tchécoslovaques), SHV (Éditions musicales d´État), Praha (Prague), 1964, 426-429, 454, 469 p. 
  • Portail de la musique classique Portail de la musique classique
Ce document provient de « Franti%C5%A1ek Sl%C3%A1ma ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Frantisek Slama de Wikipédia en français (auteurs)

Поможем написать курсовую

Regardez d'autres dictionnaires:

  • František Sláma — Naissance 19 novembre 1923 Herálec, Moravie Décès 5 mai 2004 Říčany, République tchèque Activité principale Violoncelliste Années d activité 1946 …   Wikipédia en Français

  • František Sláma — ist der Name folgender Personen: František Sláma (Mähren) (1850–1917), Abgeordneter zum österreichischen Abgeordnetenhaus František Sláma (Böhmen), Abgeordneter zum österreichischen Abgeordnetenhaus František Sláma (Musiker) (1923–2004),… …   Deutsch Wikipedia

  • František Sláma — Infobox Writer name = František Sláma imagesize = caption = pseudonym = birthname = birthdate = Birth date|1850|11|3 birthplace = Chotěboř, Austrian Empire deathdate = death date and age|1917|4|25|1850|11|3 deathplace = Brno, Austria Hungary… …   Wikipedia

  • František Sláma (Musiker) — František Sláma (* 19. November 1923 in Herálec, Mähren; † 5. Mai 2004 in Říčany, Tschechien) war ein tschechischer Kammermusiker. Als erster tschechischer Cellist widmete er sein Leben der Alten Musik. Inhaltsverzeichnis 1 Leben 2 Interpret …   Deutsch Wikipedia

  • František Sláma (musician) — Infobox musical artist Name = František Sláma Background = non vocal instrumentalist Birth name = František Sláma Born = birth date|1923|11|19|mf=y flagicon|Czechoslovakia Herálec, Moravia, Czechoslovakia Died = death date and… …   Wikipedia

  • František — ist ein männlicher Vorname. Herkunft und Bedeutung Der Name ist die tschechische beziehungsweise slowakische Form von Franz. Bekannte Namensträger (Auswahl) Inhaltsverzeichnis A B C D E F G H I J K L M N O …   Deutsch Wikipedia

  • Sláma — ist der Familienname folgender Personen: Bohdan Sláma (* 1967), tschechischer Filmregisseur und Drehbuchautor František Sláma (Mähren) (1850–1917), Abgeordneter zum österreichischen Abgeordnetenhaus František Sláma (Böhmen), Abgeordneter zum… …   Deutsch Wikipedia

  • Slama —  Cette page d’homonymie répertorie des personnes (réelles ou fictives) partageant un même patronyme. Slama est un nom de famille notamment porté par : Alain Gérard Slama, intellectuel français Anthony Slama, joueur de baseball américain …   Wikipédia en Français

  • Ars Rediviva — Infobox musical artist Name = Ars Rediviva Background = classical ensemble Alias = Ars Rediviva Prague Origin = flagicon|CZE Prague, Czech Republic Genre = Classical Occupation = Chamber music ensemble/Chamber orchestra Years active = 1951 2002… …   Wikipedia

  • Ars Rediviva — war ein tschechisches Kammermusikensemble, das in seinem Land einen entscheidenden Impuls zur Wiederentdeckung der Barockmusik gab und sich den Fragen der historischen Aufführungspraxis widmete. Inhaltsverzeichnis 1 Entstehung 2 Orchester Ars… …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”