Bertrade De Laon

Bertrade De Laon

Bertrade de Laon

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Berthe et Bertrade.
Gisant de Bertrade de Laon à la Basilique de Saint-Denis, France

Bertrade ou Berthe de Laon dite Berthe au Grand Pied (vers 720 - † Choisy-au-Bac, 12 juillet 783[1]), est une reine des Francs et fille du comte Caribert de Laon.

Affligée probablement d'un pied-bot[2], son surnom serait dû à ce pied qu'elle aurait eu plus grand que l'autre.

Sommaire

Ascendance

Son père est le comte Caribert de Laon, lui même fils de Bertrade, co-fondatrice du monastère de Prüm. Le père du comte Caribert est probablement apparenté aux Hugobertides. Ici s'arrêtent les certitudes.

Pour diverses raisons, onomastiques et liées à la documentation, il est possible que Bertrade de Prüm soit une fille du roi mérovingien Thierry III et de Clotilde Dode[3].

Le nom de sa mère est inconnu, mais on s'accorde pour des raisons onomastiques sur le fait qu'elle se prénommait Gisèle d'Aquitaine[4].

Biographie

Statue de Bertrade par Eugène Oudiné au Jardin du Luxembourg

La documentation contemporaine, étudiée par Léon Levillain[5] (1870-1952), archiviste paléographe agrégé d'histoire et de géographie, professeur à l'école des chartes, reprise ensuite par Christian Settipani[6] cite Bertrade comme unique épouse[7] de Pépin le Bref. Il y a cependant des écrits pour affirmer que Pépin était d'abord marié avec Leutburgie ou Leutberga dont il aurait eu cinq enfants[8], totalement inconnus par ailleurs. Cette légende est peut-être une confusion due à Li Roumans de Berte aus grans piés.

La date de son mariage a été sujet à discussion. Les Annales de Prüm mentionnent 743 ou 744 et les Annales de Saint-Bertin indiquent 749[9]. La date de la naissance de Charlemagne a également été sujet de discussion. La date de 742 est avancée par le père Anselme, qui reprend l'unique témoignage d'Eginhard[10], qui dit dans sa Vita Karoli Magni que Charlemagne avait 72 ans à son décès en 814. Mais il est apparu qu'Eginhard paraphrasait la Vie des douze Césars de Suétone, ce qui fait la fiabilité de l'âge de Charlemagne incertaine. Les Annales de Lorsch disent que la naissance a eu lieu un 2 avril. En 755, un clerc irlandais du nom de Cathuulf rappelle à Charlemagne que tout le clergé s'était mis en prière pour que le roi et la reine aient un enfant : cela suppose une naissance forcément légitime, pour que le clergé fasse une telle action et plusieurs années après le mariage. Les Annales Petaviani donnent la date de 747, mais posent un problème : elles précisent également que Charlemagne est né après le départ de son oncle Carloman pour Rome, évènement qui a eu lieu le 15 août 747. De plus, en 747, Pâques tombe le 2 avril et les chroniqueurs n'auraient pas manqué de signaler cette coïncidence. C'est pour ces raisons que la naissance de Charlemagne est probablement à dater au 2 avril 748, et le mariage de ses parents à 743 ou 744[11].

Elle donne naissance à Carloman en 751[12] Elle est couronnée reine avec son mari à Soissons[13], en 751 , après la déposition du dernier roi mérovingien Childéric III.

En juillet 754, elle et ses enfants reçoivent la bénédiction du pape Étienne II lors du sacre de son époux à Saint-Denis[14],[15].

Berthe est très active pendant le règne de son mari, qu'elle conseille et accompagne dans ses expéditions guerrières[réf. nécessaire], cependant quelques années plus tard, Pépin le Bref envisage de la répudier pour des raisons non connues, mais le pape s'y oppose[16]. Selon Settipani, Pépin voulait épouser une femme nommée Angla, fille de Theodrade[12].

À la mort de Pépin, en 768, elle fait monter sur le trône ses deux fils Charles et Carloman, sans pour autant leur abandonner totalement le pouvoir et garde une grande influence sur eux. Elle arrange notamment le mariage en 770 de Charles avec Désirée de Lombardie qu'il répudiera lorsqu'il entrera en guerre contre son beau-père pour s'emparer de ses États. Elle tente également vainement de maintenir l'entente entre les deux frères[12].

À la mort de son frère Carloman, en 771, Charles s'empare de ses possessions, et écarte sa mère qui quitte Aix-la-Chapelle où elle réside pour se retirer à l'abbaye de Choisy-au-Bac près de Compiègne où elle meurt le 12 juillet 783 (le 4 des nones de juillet)[12].

Enfants

Pépin le Bref et Bertrade de Laon ont eu[17] :

Inspiration littéraire

Berthe a inspiré le trouvère Adenet le Roi, qui écrit en 1270 Li Roumans de Berte aus grans piés. Dans ce poème en alexandrins, il est question d'une substitution lors du mariage de Pépin, qui est trompé et épouse une fausse reine, ressemblant étonnamment à sa promise Berte, princesse de Hongrie. Cette dernière est finalement reconnue grâce à la longueur de ses pieds.

Notes et références

  1. Jules Viard, archiviste paléographe, conservateur aux Archives nationales Les grandes chroniques de France 1923, p. 51
  2. Elle est cependant affligée d’un pied bot p. 54
  3. Christian Settipani, Les Ancêtres de Charlemagne, Paris, 1989, 170 p. (ISBN 2-906483-28-1) .
  4. Voir l'article Gisèle d'Aquitaine (Szabols de Vajay, « Die Namenswahl des Karolinger. Die Onomastik als Leiftaden zur Bestimmung einer merowingischen Abstammung Karl des Grossen », dans Genealogisches Jahrbuch, vol. 15, 1975, p. 5-24 ).
  5. Nécrologie- Léon Levillain sur le site Persée
  6. Settipani 1983, p. 180-7.
  7. Léon Levillain,Études mérovingiennes : la charte de Clotilde (10 mars 673), 1944, p. 55
  8. Alix Ducret, Les femmes et le pouvoir dans l'histoire de France, Studyrama, 2007
  9. Settipani 1983, p. 184.
  10. Les autres chroniqueurs de la Cour Impériale annonçaient leur ignorance sur le sujet.
  11. Settipani 1983, p. 188.
  12. a , b , c  et d Settipani 1983, p. 185.
  13. Académie royale des sciences, des lettres et des beaux-arts de Belgique Mémoires couronnés et autres mémoires 1861, p. 97
  14. Guillaume Bernard Introduction à l'histoire du droit et des institutions 2004, p. 91
  15. Settipani 1983, p. 184.
  16. Bibliothèque de l'École des chartes Bulletin bibliographique, 1943, p. 59
  17. Settipani 1993, p. 185-7.

Annexes

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie

  • André Castelot et Alain Decaux, Histoire de la France et Des Français au jour le jour, Robert Laffond, 1990 (ISBN 2-221-50578-6) 
  • Pierre Riché, Les Carolingiens, une famille qui fit l'Europe, Hachette, coll. « Pluriel », Paris, 1983 (réimpr. 1997), 490 p. (ISBN 2-01-278851-3) 
  • Christian Settipani, La Préhistoire des Capétiens (Nouvelle histoire généalogique de l'auguste maison de France, vol. 1), éd. Patrick van Kerrebrouck, 1993 (ISBN 2-9501509-3-4) 
  • Jean-Charles Volkmann, Bien connaître les généalogies des rois de France, Éditions Gisserot, 1999 (ISBN 2-877472086) 
  • Michel Mourre, Le Petit Mourre. Dictionnaire d'Histoire universelle, Éditions Bordas, avril 2007 (ISBN 978-2-04-732194-2) 
  • Portail de l’Aisne Portail de l’Aisne
  • Portail du Moyen Âge ancien Portail du Moyen Âge ancien
Ce document provient de « Bertrade de Laon ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bertrade De Laon de Wikipédia en français (auteurs)

Поможем решить контрольную работу

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bertrade de laon — Pour les articles homonymes, voir Berthe et Bertrade. Gisant de Bertrade de Laon à la …   Wikipédia en Français

  • Bertrade de Laon — Pour les articles homonymes, voir Berthe et Bertrade. Bertrade de Laon …   Wikipédia en Français

  • Bertrade De Prüm — Pour les articles homonymes, voir Bertrade. Sommaire 1 Éléments de biographie 2 Famille 2.1 …   Wikipédia en Français

  • Bertrade de Prum — Bertrade de Prüm Pour les articles homonymes, voir Bertrade. Sommaire 1 Éléments de biographie 2 Famille 2.1 …   Wikipédia en Français

  • Bertrade de prüm — Pour les articles homonymes, voir Bertrade. Sommaire 1 Éléments de biographie 2 Famille 2.1 …   Wikipédia en Français

  • Bertrade de Prüm — Pour les articles homonymes, voir Bertrade. Bertrade de Prüm ou Bertrade l ancienne est connue par plusieurs actes : Elle fait d importantes donations de terres pour la fondation du monastère de Prüm (721), pour le repos de ses fils décédés …   Wikipédia en Français

  • Bertrade de Montfort — Pour les articles homonymes, voir Bertrade. Bertrade de Monfort, représentée sur une miniature du XIIème siècle, anonyme. Bertrade de Montfort (née v. 1070 morte fin 1115 …   Wikipédia en Français

  • Bertrade — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Bertrade de Prüm ou Bertrade l ancienne Bertrade de Laon, ou Berthe de Laon dite Berthe au Grand Pied Bertrade de Montfort (1070 1117). Catégories :… …   Wikipédia en Français

  • Laon — Pour les articles homonymes, voir Laon (homonymie). 49° 33′ 50″ N 3° 37′ 28″ E …   Wikipédia en Français

  • Laon (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Laon : ville française de Picardie Arrondissement de Laon, camp de Laon Canton de Laon Nord, Canton de Laon Sud, Cathédrale Notre Dame de Laon, gare… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”