Butte de Morlanne

Butte de Morlanne

43°45′46,85″N 0°34′24,46″O / <span class="geo-dec geo" title="Cartes, vues aériennes et autres données pour Erreur d’expression : caractère de ponctuation « , » non reconnu. Erreur d’expression : caractère de ponctuation « , » non reconnu.">Erreur d’expression : caractère de ponctuation « , » non reconnu., Erreur d’expression : caractère de ponctuation « , » non reconnu.

Vue depuis la butte de Morlanne et des permiers contreforts de la Chalosse sur les Petites Landes

La butte de Morlanne se situe sur la commune de Saint-Sever, dans le département français des Landes. Elle forme un « site naturel classé de 3,1 ha est sous le nom de « Terrasse de Morlanne » par arrêté ministériel du 11 juillet 1942 pour son intérêt pittoresque et historique[1].

Sommaire

Présentation

Cette butte est à l'origine un oppidum protohistorique. C'est le premier site d'habitation de Saint-Sever. Le site du « Mont des Lannes » est investi par les romains en 56 av. J.-C. en raison de sa situation, constituant un excellent observatoire sur la vallée de l'Adour. On y accède par la côte de Brille, au bas de laquelle se situe une fontaine. Celle-ci porte des inscriptions latines du IVe et du XVIIe siècles invitant le voyageur à se désaltérer[2].

Au Ve siècle, le camp s'appelle le « Castrum Caesaris » et le palais du gouverneur, le « Palestrion ». Une première église dédiée à saint Sever est peut-être implantée en ces lieux. Des chapiteaux de marbres (IVe - VIIIe siècles) sont conservés au musée des Jacobins. Au Moyen Age, un château fort est bâti. Il n'en reste aujourd'hui que les mottes castrales[2].

À partir de 1837, des arènes en bois sont installées sur la promenade de Morlanne. Elles sont remplacées par les arènes de Morlanne construites en béton en 1932 selon les plans de l'architecte dacquois Pomade[2].

La statue en bronze du général Lamarque est réalisée en 1896 par Félix Soulès. Fondue par les Allemands en 1942 pour en faire des canons, elle est refaite et installée en 1955[2].

Le site offre un panorama à perte de vue sur la forêt des Landes[2].

Galerie

Notes et références

  1. Site de la DREAL Aquitaine
  2. a, b, c, d, e et f Saint-Sever, Cap de Gascogne, guide de découverte, édité par l'Office de tourisme du Cap de Gascogne, consulté en 2011

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Butte de Morlanne de Wikipédia en français (auteurs)

Поможем решить контрольную работу

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Morlanne (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Patronyme Jacques Morlanne ou Morlane (alias de Henri Fille Lambie), était un colonel de l Armée française du Service Action du SDECE (Service de… …   Wikipédia en Français

  • Arènes de Morlanne — Arènes de Saint Sever …   Wikipédia en Français

  • Saint-Sever — Pour les articles homonymes, voir Saint Sever (homonymie). 43° 45′ 27″ N 0° 34′ 23″ W …   Wikipédia en Français

  • Abbaye de Saint-Sever — Pour les articles homonymes, voir Saint Sever (homonymie). Ancienne Abbaye de Saint Sever Présentation …   Wikipédia en Français

  • Jean Maximilien Lamarque — Pour les articles homonymes, voir Lamarque. Jean Maximilien Lamarque …   Wikipédia en Français

  • Petites-Landes — Pays France Région française Aquitaine Département français Landes Villes principales Mont de Marsan, Roquefort, Tartas Régions naturelles voisines …   Wikipédia en Français

  • Couvent des Jacobins (Saint-Sever) — Pour les articles homonymes, voir Couvent des Jacobins. Couvent des Jacobins Le cloître classé de l ancien couvent des Jacobins de …   Wikipédia en Français

  • Tuc — Pour les articles homonymes, voir Tuc (homonymie). Le tuc de Biscarrague. Un tuc est désigne une hauteur, en général, une butte, une colline ou une simple dune …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”