Amok (ethnologie)

Amok (ethnologie)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Amok.

L'amok est un comportement spécifique aux populations austronésiennes (il est étudié dans le cadre de l'ethnopsychiatrie), par lequel un sujet masculin[1] devient fou furieux et tue autant de personnes qu'il le peut jusqu'à ce que lui-même soit mis à mort. Par extension, le terme désigne un forcené et une maladie mentale dont le symptôme est la grande propension du sujet à blesser ceux qui l'entourent.

Sommaire

Étymologie

Le terme amok dérive du mot malais amuk qui signifie « dément avec une rage incontrôlable ». Il est apparu dans les langues européennes à partir XVIe siècle lorsque les Néerlandais, les Britanniques et les Portugais tentaient de prendre le contrôle de la Malaisie. Ils ont envahi les territoires en supposant que le peuple malais était extrêmement passif et facilement dominable mais les indigènes se révoltèrent, choquant les Britanniques et les Portugais qui les qualifièrent de « fou », de « sauvage » et de « Peuple de la Jungle ».

Le mot a été utilisé par les Britanniques pour décrire un comportement meurtrier sans discernement. Il a ensuite été utilisé en Inde pendant l'Empire britannique, pour décrire un éléphant fou, séparé de son troupeau, qui court sauvagement et provoque des dégâts. Le mot a été rendu populaire par les récits coloniaux de Rudyard Kipling.

Bien que couramment utilisé dans un sens familier et moins violent, l'expression est particulièrement associée à un syndrome spécifique liée à la culture malaisienne. Dans un cas typique d'accès de folie, un homme qui n'a montré aucun signe de colère et aucune inclination à la violence se munit d'une arme et, dans une frénésie soudaine, va tenter de tuer ou de blesser gravement toute personne qu'il rencontre. Dans la plupart des cas, la frénésie sanguinaire prend fin par la mise à mort du dément ou par le suicide.

Causes

L'amok en tant que pathologie meurtrière est parfois considéré comme trouvant sa cause dans la consommation d'opiacés[2].

Selon les études du sociologue Emmanuel Todd, l'amok est lié à une structure familiale particulière : la famille anomique. Cette anomie familiale se répercute chez l'individu et entraine une pathologie mentale[3].

Références

Psychiatrie

En 1904, Emil Kraepelin, psychiatre allemand considéré comme le fondateur de la psychiatrie scientifique moderne, effectue un voyage d'étude à Java afin d'y tester la valeur universelle de sa classification des maladies psychiatriques. Il y identifie un certain nombre de troubles spécifiques à cette région, dont l'amok et le latah, pour lesquels il trouve des correspondances avec les entités diagnostiques qu'il a défini préalablement. Ce voyage marque la naissance de la « psychiatrie comparée ».

Littérature

Le comportement de l'amok a été décrit par Stefan Zweig dans sa nouvelle Amok (Der Amokläufer) où le narrateur rencontre dans un bateau un « amok » qui lui décrit sa folie lorsqu'après une longue période d'isolement en Malaisie, une femme blanche lui soumet une requête très particulière.

Il a également été évoqué dans le roman d'anticipation de John Brunner, Tous à Zanzibar (1968) qui imagine le monde en 2010 d'un point de vue sociologique. La population mondiale vit alors sous la menace constante d'une crise d'amok chez l'un de ses contemporains, appelé Amocheur. Créés par la pression sociale, les Amocheurs sont subitement pris d'une folie furieuse qui les conduit à s'attaquer à leur entourage tout en les dotant d'une force physique surhumaine. L'un des héros du roman, agent secret américain, est amené à rencontrer un Amocheur sur l'île indonésienne imaginaire du Yatakang.

Dans La Ligne noire, roman de Jean-Christophe Grangé, des habitants du sud-est asiatique évoquent l'amok comme étant responsable de la frénésie meurtrière d'un tueur en série français parti vivre dans leur région.

Morel, le personnage principal du roman de Romain Gary "Les Racines du ciel", est décrit à plusieurs reprises par les autres personnages comme Amok : "Ça peut t’étonner, mais d’une certaine façon, je lui fais confiance. Ça a l’air con, mais je crois que c’est un pur… Un enragé, bien sûr, un piqué, mais un sincère, un type qui en a eu assez. Assez de nous, assez de nos mains, de nos cœurs, de nos pauvres cerveaux… Assez de la condition humaine. Évidemment, ce n’est pas à cheval et les armes à la main qu’on peut en sortir. Mais ce n’est pas un coup foireux. Il est devenu amok…" (Les Racines du ciel, 1956)

Les Amoks sont également présents dans le roman d'Henri Verne, de la série Bob Morane : "L'héritage de l'Ombre-Jaune". Ils sont asservis par M. Ming, comme les Dacoïts et les Thugs.

Dans la série de bande dessinée L'Incal de Moebius et Jodorowsky, l'amok est mentionné. Il s'agit ici d'une organisation secrète et terroriste.

Dans la bande dessinée Le Piège malais de Conrad, l'amok est un sort qui touche Karl, le batelier, dont il ne pourra pas se débarrasser.

Cinéma

En 1934, Fedor Ozep réalisa un film intitulé Amok avec Marcelle Chantal.

Un épisode de la série télévisée Star Trek s'intitule Amok Time (titre français : Le mal du pays). Il s'agit du premier épisode de la saison 2, écrit par Theodore Sturgeon. On y découvre que le mâle vulcain, Spock en l'occurrence, doit subir le cycle de Pon farr qui l'oblige à combattre contre un ou plusieurs rivaux.

En 1993, Joël Farges réalisa un film intitulé Amok avec Andrzej Seweryn.

Bien que non définie en tant que telle, la notion d'amok est omniprésente dans le film Chute libre (Falling down), film qui inspirera la chanson de Disiz la peste J'pète les plombs.

Notes et références

  1. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18237055
  2. Selon le dictionnaire Larousse.
  3. Emmanuel Todd, La diversité du monde : Famille et modernité, Seuil, 1999, 435 p. (ISBN 2-02-019466-X)  page 192,193 et 194.

Voir aussi

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Amok (ethnologie) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Amok — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sommaire 1 Ethnologie 2 Nouvelle 3 Films …   Wikipédia en Français

  • Projet:Médecine/Index — Articles 0 9 1,2 dibromo 3 chloropropane · 112 (numéro d urgence européen) · 1935 en santé et médecine · 1941 en santé et médecine · 1er régiment médical · 2 iodothyronine déiodinase · 2,4,6 trichlorophénol · 2005 en santé et médecine · 2006 en… …   Wikipédia en Français

  • Sturgeon (Star Trek) — Sturgeon est un personnage de l univers de fiction de Star Trek, et plus particulièrement de la série originale, interprété par l acteur John Arndt. Sommaire 1 Biographie 2 L origine de ce nom 3 Voir aussi …   Wikipédia en Français

  • Liste des épisodes de Star Trek — Cette page présente la liste des épisodes de la série télévisée Star Trek. Certains titres d épisodes ont été modifiés au fil du temps par des erreurs de communication[citation nécessaire] au début des années 1990. On retrouve ces erreurs dans… …   Wikipédia en Français

  • Spock (Star Trek) — Pour les articles homonymes, voir Spock. Spock Personnage de fiction apparaissant dans …   Wikipédia en Français

  • Star Trek : Enterprise — Star Trek : Enterprise Logo de Star Trek Enterprise Titre original Enterprise Star Trek: Enterprise Genre Série de science fiction Créateur(s) Brannon Braga Rick Berman Musique …   Wikipédia en Français

  • Vito Avantario — (* 3. November 1965 in Hamburg) ist ein deutschsprachiger Journalist und Autor. Inhaltsverzeichnis 1 Leben 2 Zitat 3 Publikationen (Auswahl) 4 …   Deutsch Wikipedia

  • Saison 2 de Star Trek — Cette page présente les épisodes de la saison 2 de la série télévisée Star Trek. Sommaire 1 Épisode 30 : Le Mal du pays 2 Épisode 31 : Pauvre Apollon 3 Épisode 32 : Le Korrigan …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”