Tétras à bec noir

Tétras à bec noir
Aide à la lecture d'une taxobox Tetrao parvirostris
 Tetrao parvirostris
Tetrao parvirostris
Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Aves
Ordre Galliformes
Famille Phasianidae
Genre Tetrao
Nom binominal
Tetrao parvirostris
Bonaparte, 1856
Statut de conservation UICN :

LC  : Préoccupation mineure
Schéma montrant le risque d'extinction sur le classement de l'UICN.

Retrouvez ce taxon sur Wikispecies

Le Tétras à bec noir (Tetrao parvirostris), appelé également Petit Urogalle ou Tétras à petit bec, est une espèce de tétras habitant les forêts de Sibérie.

Sommaire

Identification

Malgré une taille plus modeste que son cousin le Grand Tétras, l’urogalle à petit bec lui ressemble franchement.

Le coq est sombre, voire noir, mais à reflets gris sur le cou et la base de la queue. Un large croissant vert-bleuté est situé sur son plastron. Son dos et ses ailes sont brunes. Ses caroncules sont rouges. Le plus remarquable est qu’il possède des taches blanches sur ses barres alaires. Sa queue est plus longue que chez le Grand Tétras et marquée de grandes taches blanches.

La poule est plus claire et ne possède pas de croissant roux sur sa poitrine ; comme chez le coq, sa couleur varie selon les régions mais elle est en général marbrée de gris foncé, de blanc et de marron clair. Elle possède également plus de taches blanches que la « rousse » (poule de Grand Tétras).

Répartition et milieu biologique

Le tétras à bec noir habite la Russie, la Mongolie et une partie de la Chine. Son aire débute de la Vallée de la Kureika et du lac Baïkal, et s’étend jusqu’en Mandchourie, sur une partie de l'île de Sakhaline et le Kamtchatka ; cette dernière population se trouve isolée, car la population « continentale » s’étend jusqu’à la Vallée de l’Anadyr. Il arrive que des hybrides naissent entre Tetrao urogallus et Tetrao parvirostris sur la partie la plus occidentale, car les deux espèces cohabitent ici même.

Le petit urogalle habite les forêts de pins (Pinus spp.), d’épicéas (Picea obovata) ou de mélèzes (Larix dahurica) et de nombreux feuillus tels des saules (Salix spp.), des bouleaux (Betula spp.) et des peupliers (Populus spp.).

Reproduction

Tétras à bec noir femelle
Femelle tétras à bec noir - Mongolie

Les pariades de l’urogalle à bec court sont bien différentes de celle de l’urogalle commun ; chasseurs et naturalistes disent que les coqs battent des ailes et sautent à 1 m-150 m, produisant un bruit de tambour. Le coq déploie sa queue, étire son cou, garde son bec ouvert et relève les plumes de sa tête (petite huppe). Ils chantent souvent à terre et rarement dans les arbres. La période des parades varie selon les régions et commence à la fonte des neiges. Elle peut débuter de début avril à début mai pour se terminer habituellement en juin. Les pontes sont également très échelonnées sur l’année selon les régions, elles sont souvent composées de 7 à 8 œufs et éclosent dans des fourrés de feuillus.

Classification

Le tétras à bec noir appartient à la famille des Tétraonidés (Tetraonidae), famille incluse dans l'ordre des Gallinacées (Galliformes).

Il a été nommé Tetrao parvirostris par Bonaparte, en 1856, mais Middendorff (1851) l'inclut dans son Tetrao urogalloides ; depuis, les scientifiques voient leurs avis diverger. Wikipédia (Fr) retient Tetrao parvirostris.

Il existe plusieurs sous-espèces, dont T. parvirostris parvirostris (Bonaparte, 1856) en Mandchourie, Sakhaline et en Russie (Sibérie) orientale (fomre type) ; T. parvirostris stegmanni (Potapov, 1985) dans la région du Lac Baïkal et en Mongolie et T. parvirostris kamschaticus (Kittlitz, 1858) représenté en population isolée du Kamchatka.

Sources et liens

Sources

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Tétras à bec noir de Wikipédia en français (auteurs)

Поможем написать реферат

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Tetras a bec noir — Tétras à bec noir Tetrao parvirostris …   Wikipédia en Français

  • tétras à bec noir — mažasnapis kurtinys statusas T sritis zoologija | vardynas atitikmenys: lot. Tetrao parvirostris angl. black billed capercaillie vok. Steinauerhuhn, n rus. каменный глухарь, m pranc. tétras à bec noir, m ryšiai: platesnis terminas – kurtiniai ir… …   Paukščių pavadinimų žodynas

  • Tetras — Tétras Nom vernaculaire ou nom normalisé ambigu : Le terme «  Tétras  » s applique, en français, à plusieurs taxons distincts. Tétras …   Wikipédia en Français

  • Tétras — Nom vernaculaire ou nom normalisé ambigu : Le terme «  Tétras  » s applique en français à plusieurs taxons distincts. Tétras …   Wikipédia en Français

  • Tétras du Caucase — Lyrurus mlokosiewiczi …   Wikipédia en Français

  • Tetras lyre — Tétras lyre Tétras lyre …   Wikipédia en Français

  • Tétras-lyre — Tétras lyre …   Wikipédia en Français

  • tétras — [ tetra(s) ] n. m. • 1770; tetrax 1752; lat. tetrax, du gr. ♦ Zool. Oiseau sauvage (galliformes), de grande taille, qui vit en compagnies dans les forêts et les prairies montagneuses. Le grand tétras : grand coq de bruyère. Le tétras lyre, appelé …   Encyclopédie Universelle

  • Tetras du Caucase — Tétras du Caucase Lyrurus mlokosiewiczi …   Wikipédia en Français

  • Tétras du caucase — Lyrurus mlokosiewiczi …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”