Tribunal des droits de la personne

Tribunal des droits de la personne

Tribunal des droits de la personne du Québec

Le Tribunal des droits de la personne est un tribunal spécialisé du Québec. Il a été institué en 1990 « pour disposer de litiges relatifs à la discrimination et au harcèlement illicites fondés sur différents motifs interdits par la Charte des droits et libertés de la personne »[1] du Québec. Son autorité concerne également les personnes âgées et les handicapés. Il peut aussi se pencher sur des questions liées aux programmes d'accès à l'égalité.

Ce tribunal est composé de sept personnes, voire plus, nommées par le gouvernement. Son président doit être choisi parmi les juges de la Cour du Québec. Les autres membres sont des assesseurs.

Toute plainte doit d'abord être déposée devant la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse. Si la plainte est jugée admissible par la Commission, elle en saisit une cour de justice compétente, dont le Tribunal des droits de la personne.

Sommaire

Histoire

La Charte des droits et libertés de la personne du Québec, entrée en vigueur en 1976, instituait la Commission des droits de la personne, laquelle avait le mandat de faire enquête sur des plaintes de discrimination, et au besoin de soumettre le litige à un tribunal[2]. En 1988, un rapport de la Commission des institutions de l'Assemblée nationale du Québec recommande, devant la lourdeur et la lenteur du traitement des plaintes, d'instituer un tribunal spécialisé qui aurait le pouvoir de remédier aux violations des droits protégés par la charte au moyen d'ordonnances exécutoires. D'importants amendements apportés à la Charte entrent en vigueur le 10 décembre 1990, en particulier celui qui permet de constituer le Tribunal des droits de la personne.

Siège

Le Tribunal siège dans tous les districts judiciaires du Québec.

Compétences

Le Tribunal a compétence pour disposer de litiges relatifs:

  • à la discrimination et le harcèlement relatifs aux motifs interdits par la Charte,
  • à l'exploitation de personnes âgées ou handicapées,
  • aux programmes d'accès à l'égalité.

La compétence du Tribunal s'applique aussi à l'État québécois.

Le Tribunal peut ordonner toute mesure nécessaire à la cessation de l'atteinte et à la réparation du préjudice causé[3]. Il peut aussi ordonner toute mesure plus systémique qui déborde du cas individuel et permet d'éviter la répétition de l'atteinte identifiée. En cas d'atteinte à caractère intentionnel, il peut octroyer des dommages-intérêts punitifs.

Juges

Mme Michèle Rivet, juge de la Cour du Québec, est présidente du Tribunal depuis sa création en 1990. Elle est assistée de deux autres juges, Daniel Dortélus et Michèle Pauzé, et de dix assesseurs[4].

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

Ce document provient de « Tribunal des droits de la personne du Qu%C3%A9bec ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Tribunal des droits de la personne de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Tribunal des droits de la personne du Quebec — Tribunal des droits de la personne du Québec Le Tribunal des droits de la personne est un tribunal spécialisé du Québec. Il a été institué en 1990 « pour disposer de litiges relatifs à la discrimination et au harcèlement illicites fondés sur …   Wikipédia en Français

  • Tribunal des droits de la personne du québec — Le Tribunal des droits de la personne est un tribunal spécialisé du Québec. Il a été institué en 1990 « pour disposer de litiges relatifs à la discrimination et au harcèlement illicites fondés sur différents motifs interdits par la Charte… …   Wikipédia en Français

  • Tribunal des droits de la personne du Québec — Le Tribunal des droits de la personne est un tribunal spécialisé du Québec. Il a été institué en 1990 « pour disposer de litiges relatifs à la discrimination et au harcèlement illicites fondés sur différents motifs interdits par la Charte… …   Wikipédia en Français

  • Commission ontarienne des droits de la personne — La Commission ontarienne des droits de la personne fut établi par la province canadienne de l Ontario en 1961 pour enforcer le Code des droits humains de l Ontario. La commission est une agence du gouvernement de l Ontario responsable au… …   Wikipédia en Français

  • Commission canadienne des droits de la personne — Créée par le Parlement en 1977, la Commission canadienne des droits de la personne est chargée d’appliquer la Loi canadienne sur les droits de la personne et la Loi sur l équité en matière d emploi. Les organisations à compétence fédérale… …   Wikipédia en Français

  • Déclaration Universelle des Droits de la Personne Humaine — Déclaration universelle des droits de l homme Eleanor Roosevelt avec la version espagnole de la Déclaration universelle des droits de l Homme. La Déclaration universelle des droits de l homme est une déclaration adoptée par l’Assemblée générale… …   Wikipédia en Français

  • Droits de la personne — Droits de l homme La Déclaration des droits de l homme et du citoyen de 1789. Les droits de l homme[1] sont un concept selon lequel tout être humain possède des droits …   Wikipédia en Français

  • Tribunal des conflits (france) —  Pour les autres articles nationaux, voir Tribunal des conflits. La salle du Tribunal des conflits au Palais Royal …   Wikipédia en Français

  • Tribunal des conflits (France) — Pour les autres articles nationaux, voir Tribunal des conflits. Tribunal des conflits La salle du Tribunal des conflits au Palais Royal …   Wikipédia en Français

  • Charte Des Droits Et Libertés De La Personne (Québec) — Charte des droits et libertés de la personne Québec Cet article fait partie de la série sur la politique du Québec, sous série sur la politique. L …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”