Mutinerie du cuirasse Potemkine

Mutinerie du cuirasse Potemkine

Mutinerie du cuirassé Potemkine

La Mutinerie du cuirassé Potemkine est une révolte de marins qui éclate le 27 juin 1905 à bord du cuirassé Potemkine et qui s'inscrit dans le contexte de la Révolution de 1905 en Russie. Considérée par la suite comme l'un des signes avant-coureurs de la Révolution de 1917, elle est l'inspiration du film Le Cuirassé Potemkine de Sergueï Eisenstein.

Sommaire

Événements

En 1905, le Comité Central de l'Organisation Social-Démocrate de la Flotte de la Mer Noire entreprit des préparatifs pour un soulèvement général simultané sur l'ensemble des navires de la flotte, planifié pour l'automne 1905. Alors que le Potemkine était en croisière au large de l'île Tendra pour des exercices de tir, une mutinerie éclata, de façon spontanée et prématurée par rapport aux plans des révolutionnaires.

La révolte fut déclenchée par le second du cuirassé, qui aurait menacé de représailles une partie de l'équipage qui refusait de manger de la viande avariée : il aurait fait masser les mutins sur le pont avant, recouverts d'une bâche, des fusiliers marins les tenant en joue. L'équipage en aurait conclu qu'on se préparait à passer les mutins par les armes, et se serait interposé, suppliant les fusiliers de ne pas tirer. C'est la version qui est présentée dans Le cuirassé Potemkine[note 1] ; ce qui s'est en fait réellement passé reste peu clair, et a été estompé par la légende propagée par le film d'Eisenstein. Il est certain que la discipline de la marine était sévère et le moral bas à la suite des défaites humiliantes de la guerre russo-japonaise.

La révolte éclata et les mutins tuèrent un certain nombre de leurs officiers, y compris le commandant, Evgeny Golikov, le commandant en second, Ippolit Giliarovsky, et le médecin qui avait certifié la viande propre à la consommation. Les officiers survivants furent mis aux arrêts. Un marin, Grigori Vakoulenchouk, fut tué pendant le combat. L'équipage s'organisa en une Commission conduite par Afanasi Matouchenko. L'équipage du torpilleur n°267, conserve du Potemkine, s'associa aux mutins.

Dans la soirée, le cuirassé mutiné revint à Odessa en arborant le drapeau rouge. Odessa était déjà sous le coup d'une grève générale et d'émeutes sporadiques, que l'arrivée du cuirassé attisa. Les représentants de la « commission de contact » des parties sociaux-démocrates ne parvinrent pas à convaincre l'équipage du cuirassé de débarquer des détachements armés et d'aider les ouvriers à se procurer des armes et à combattre. Tant les ouvriers que les marins étaient divisés.

Le 16 juin, les funérailles de Vakoulenchouk, le marin tué lors de la mutinerie, se transformèrent en manifestation à caractère politique. La cavalerie à pied tira sur les manifestants massés sur l'escalier Richelieu, qui relie le centre-ville au port ; cette scène forme l'une des images les plus fortes du film Le cuirassé Potemkine [1]. En représailles, le Potemkine tira deux obus sur le quartier de la ville où était le quartier-général des forces tsaristes, tuant un civil et causant peu de dégâts.

L'armée impériale envoya des renforts à Odessa pour réprimer la révolte, et le gouvernement envoya deux escadrons de la Flotte de la Mer du Nord dans le but de reprendre ou de couler le Potemkine. Ils se rassemblèrent au large de l'île Tendra le 17 juin. Le Potemkine, flanqué du torpilleur n°267, tint tête à la flotte, navigant à pleine vapeur droit vers le centre de la formation ; la « bataille silencieuse » finit en victoire pour les mutins : les équipages des deux escadrons refusèrent d'ouvrir le feu, et l'un des cuirassés, le Georgiy Pobedonosets, rejoignit même les insurgés. Les escadrons retournèrent à Sébastopol, tandis que les trois navires rebelles se dirigeaient vers Odessa.

Le Comité Central du Parti Social-Démocrate russe essaya de soutenir la rébellion du Potemkine. Toutefois, lorsque Mikhail Vasiliev-Youzine arriva à Odessa à la demande de Lénine, le cuirassé avait déjà quitté le port et le Georgiy Pobedonosets s'était rendu aux autorités.

Au soir du 18 juin, le cuirassé, toujours flanqué du torpilleur n°267, rallia Constanţa, en Roumanie, pour refaire du charbon et des vivres. Le 20 juin, la Commission du navire envoya des appels solennels « à tout le monde civilisé » et « à toutes les puissances européennes », et proclama la résolution de l'équipage à combattre le régime tsariste. Le gouvernement roumain interdit que le cuirassé fût ravitaillé, et le cuirassé se dirigea vers Théodosia, où l'aide leur fut également refusée, le 22 juin. Le 25, le Potemkine retourna à Constanţa et se rendit aux autorités roumaines. Certains des marins retournèrent en Russie en 1905, où ils furent arrêtés et jugés. L'essentiel de l'équipage rentra en Russie après la Révolution de février 1917.

Épilogue

Les autorités roumaines rendirent le cuirassé au gouvernement russe, qui le rebaptisa Пантелеймон ( « Saint-Pantéleimon » ). En avril 1917, il fut renommé en Potemkine (Князь Потемкин Таврический, Kniaz Potemkin Tavricheskii ), puis en Борец за свободу (Borets za Svobodu, « Combattant de la Liberté ») en mai. En avril 1919, les Interventionistes le firent sauter à Sébastopol. Après la guerre civile, il fut renfloué, puis démantelé, les dégâts étant irréparables.

Lénine écrivit que la mutinerie du Potemkine avait une importance cruciale, en ceci qu'elle était la première tentative de créer l'embryon d'une armée révolutionnaire, tout particulièrement alors qu'une bonne partie de l'armée tsariste se rangeait aux côtés des révolutionnaires. Lénine appelait le Potemkine le « territoire invaincu de la Révolution ». La mutinerie eut une forte influence sur le processus de noyautage de l'armée et de la flotte russes par les Révolutionnaires.

Notes

  1. Il est précisé, dans les bonus de la version DVD du film Le cuirassé Pomtemkine édité par FSF (Films Sans Frontière), que les épisodes de la bâche et de l'escalier ne sont que purement inventés par le réalisateur.

Voir aussi

  • Portail de la Russie Portail de la Russie
  • Portail du monde maritime Portail du monde maritime
Ce document provient de « Mutinerie du cuirass%C3%A9 Potemkine ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Mutinerie du cuirasse Potemkine de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Mutinerie Du Cuirassé Potemkine — La Mutinerie du cuirassé Potemkine est une révolte de marins qui éclate le 27 juin 1905 à bord du cuirassé Potemkine et qui s inscrit dans le contexte de la Révolution de 1905 en Russie. Considérée par la suite comme l un des signes avant… …   Wikipédia en Français

  • Mutinerie du cuirassé potemkine — La Mutinerie du cuirassé Potemkine est une révolte de marins qui éclate le 27 juin 1905 à bord du cuirassé Potemkine et qui s inscrit dans le contexte de la Révolution de 1905 en Russie. Considérée par la suite comme l un des signes avant… …   Wikipédia en Français

  • Mutinerie du cuirassé Potemkine — Affiche du film de Sergueï Eisenstein Le Cuirassé Potemkine (1925). La mutinerie du cuirassé Potemkine est une révolte de marins qui éclate le 14 juin 1905[note 1] à bord du cuirassé Potemkine et qui s …   Wikipédia en Français

  • Cuirassé Potemkine — Potemkine (cuirassé) Potemkine (Князь Потёмкин Таврический) Le cuirassé Potemkine Noms : Па …   Wikipédia en Français

  • Le Cuirassé Potemkine — Le Cuirassé « Potemkine » Affiche originale du film Données clés Titre original …   Wikipédia en Français

  • Le Cuirasse Potemkine — Le Cuirassé Potemkine Le Cuirassé Potemkine Titre original Bronenosets Potyomkin Réalisation Sergueï Eisenstein Scénario Nina Agadzhanova Nikolai Aseyev Sergueï Eisenstein Sergei Tretyakov Photographie Edouard Tissé Vladimir Popov Production… …   Wikipédia en Français

  • Le cuirassé Potemkine — Titre original Bronenosets Potyomkin Réalisation Sergueï Eisenstein Scénario Nina Agadzhanova Nikolai Aseyev Sergueï Eisenstein Sergei Tretyakov Photographie Edouard Tissé Vladimir Popov Production Jacob Bliokh …   Wikipédia en Français

  • Le Cuirassé Potemkine — Bronenosec Potemkin    Film historique et politique de Serguei Mikhaïlovitch Eisenstein, avec Alexandre Antonov (Vakoulintchouk), Vladimir Barsky (le commandant Golikov), Grigori Aleksandrov (son second Guliarovsky), Mikhaïl Gomarov (le marin… …   Dictionnaire mondial des Films

  • Potemkine (cuirasse) — Potemkine (cuirassé) Potemkine (Князь Потёмкин Таврический) Le cuirassé Potemkine Noms : Па …   Wikipédia en Français

  • Potemkine (cuirassé) — Potemkine (Князь Потёмкин Таврический) Le cuirassé Potemkine Autres noms Пантелеймон (Saint Pantéleimon) Histoire A servi dans …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”