Mohammad Hatta

Mohammad Hatta
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hatta.
Mohammad Hatta

Mohammad Hatta (en Indonésie, le nom du prophète de l'islam est purement honorifique et n'est jamais utilisé) est un homme politique indonésien né le 12 août 1902 et mort le 14 mars 1980. Les Indonésiens l'appellent affectueusement "Bung Hatta" ("camarade Hatta").

Hatta a proclamé avec Soekarno l'indépendance de l'Indonésie en 1945 et en est devenu le premier vice-président. L'aéroport international de Jakarta Soekarno-Hatta a été nommé en son honneur et en celui de Soekarno, premier président de l'Indonésie.

Biographie

Né le 12 août 1902 à Bukittinggi, en pays Minangkabau (Sumatra Ouest), dans ce qui était encore les Indes néerlandaises, Hatta entre au MULO (collège hollandais) de Padang, la capitale provinciale. Il entre au Jong Sumatranen Bond ("association des jeunes de Sumatra"), dont il devient le trésorier.

En 1921, Hatta part aux Pays-bas pour étudier à la Handels Hoge School ("école des hautes études commerciales") de Rotterdam. Là-bas, il s'inscrit à l' Indische Vereniging ("union des Indes"), qui change bientôt son nom en Perhimpunan Indonesia ("association indonésienne"). Hatta contribue notamment à la parution de "Hindia Poetra" ("enfants des Indes"), qui change également de nom en 1924 pour devenir "Indonesia Merdeka" ("Indonésie libre").

En 1926, Hatta dirige une délégation au Congrès Démocratique International pour la Paix à Bierville en France. Le but de la délégation est de faire connaître le nom d'"Indonésie"", alors que le territoire s'appelait encore "Indes Néerlandaises" et était une colonie des Pays-Bas. Le nom est officiellement reconnu par le congrès.

Hatta participe ensuite au congrès de la Ligue contre l'Impérialisme et le Colonialisme à Bruxelles en février 1927. A ce congrès, Hatta fait la connaissance de dirigeants du mouvement ouvrier comme Georg Ledebour et Edo Fimmen, et de futurs hommes politiques d'Asie et d'Afrique comme l'Indien Jawaharlal Nehru, l'Egyptien Hafiz Ramadhan Bey et le Sénégalais Léopold Sédar Senghor. Il se lie d'amitié avec Nehru. Cette même année, Hatta et Nehru sont invités à parler devant la "Ligue Internationale des Femmes pour la Paix et la Liberté" à Gland en Suisse. Le titre de l'exposé de Hatta est "L'Indonésie et son problème de l'indépendance".

En raison de ses activités politiques, Hatta est emprisonné cinq mois et demi avec trois autres jeunes militants indonésiens. En mars 1928, le tribunal de La Haye les libère avec un non-lieu. Lors du procès, Hatta prononce une impressionnante plaidoierie, qui est ensuite publiée sous le titre "Indonesië Vrij" ("Indonésie libre"). Hatta se consacre ensuite à ses études tout en écrivant dans la revue "Daoelat Ra'jat" ("souveraineté du peuple") et parfois aussi la revue hollandaise "De Socialist". Il rentre aux Indes néerlandaises en 1932.

Hatta continue d'écrire dans le "Daoelat Ra’jat", tout en participant à la formation des cadres politiques du parti Pendidikan Nasional Indonesia ("éducation nationale d'Indonésie"), bientôt renommé Partai Nasional Indonesia ("parti national indonésien") ou PNI. En 1934, après avoir arrêté et exilé Soekarno dans l'île de Florès, le gouvernement colonial hollandais porte son attention sur le PNI, dont il arrête d'autres dirigeants, notamment Hatta et Sjahrir, pour les interner dans le camp de concentration de Boven Digoel (dans l'actuelle province de Papouasie en Nouvelle-Guinée occidentale).

En 1935, Hatta et Sjahrir sont transférés dans l'île de Banda dans les Moluques. En 1942, ils sont de nouveau transférés, à Sukabumi près de Bandung. Le 9 mars 1942, le gouvernement des Indes néerlandaises se rend au Japon. Hatta et Sjahrir sont emmenés à Jakarta.

La maison où Hatta et Soekarno furent kidnappé à Rengasdengklok, à l'est de Jakarta
Intérieur de la maison
Hatta, à droite sur la photo, pendant que Soekarno lit le texte de la proclamation de l'indépendance de l'Indonésie

Pendant l'occupation japonaise, Hatta milite auprès de l'occupant pour obtenir l'indépendance de l'Indonésie. Début août 1945, un "comité préparatoire pour l'indépendance de l'Indonésie" est formé, dont le président est Soekarno et le vice-président Hatta. Le comité se réunit la nuit du 16 août à la résidence de l'amiral Maeda, le gouverneur japonais, favorable à l'indépendance des Indes néerlandaises. Le 17 août 1945 à 10 heures du matin à Jakarta, Soekarno et Hatta proclament l'indépendance de l'Indonésie. Le lendemain, Soekarno est nommé président de la République et Hatta vice-président.

Les Pays-bas tentent de récupérer leur ancienne colonie et y reviennent fin 1945. Le gouvernement indonésien doit se réfugier à Yogyakarta.

Pour obtenir un soutien de l'étranger, en 1947, Hatta part pour l'Inde sur un appareil indien, rencontrer Nehru et Gandhi, déguisé en copilote sous le nom d'Abdullah. Nehru lui apporte le soutien de son pays devant les Nations Unies.

Hatta et la reine Juliana signent l'accord du transfert de souveraineté

Hatta dirige la délégation indonésienne à la Conférence de la Table Ronde de La Haye, qui se tient en 1949 et à l'issue de laquelle le 27 décembre, la reine Juliana des Pays-Bas transfère formellement la souveraineté sur le territoire des Indes néerlandaises à la République d'Indonésie. C'est la fin d'un conflit armé et diplomatique de 4 ans que les Indonésiens appellent "Revolusi".

En 1955, peu avant les premières élections de l'histoire de l'Indonésie, destinées à élire une assemblée constituante, Hatta annonce qu'une fois que l'assemblée sera formée, il démissionnera. Cette démission est officiellement donnée au président de la nouvelle assemblée le 1er décembre 1956. Hatta se retire de la vie politique pour se consacrer au mouvement coopératif, qu'il considérait comme un des 3 piliers de l'économie indonésienne, aux côtés du secteur d'État et du secteur privé. Après la chute de Soekarno en 1966, Hatta sera quelque temps conseiller du président Soeharto.

La Charte de Jakarta

C'est Hatta qui supprimera, dans le premier des Pancasila, les "cinq principes" qui fondent l'Etat indonésien, les fameux "sept mots" (tujuh kata) qui dans la Charte de Jakarta, faisaient obligation aux Indonésiens musulmans d'observer la shariah, enlevant ainsi toute référence à l'islam dans la constitution indonésienne.


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Mohammad Hatta de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Mohammad Hatta — 1st Vice President of Indonesia In office 18 August 1945 – 1 December 1956 President Soekarno …   Wikipedia

  • Mohammad Hatta — (* 12. August 1902 in Bukittinggi auf Sumatra; † 14. März 1980 in Jakarta) war Vizepräsident und Ministerpräsident von Indonesien. Nach dem Besuch der Schule reiste Hatta zur Weiterbildung in die Niederlande, wo er in Rotterdam die Handels… …   Deutsch Wikipedia

  • Hatta — steht in der Geographie für: Hatta (Berg), ein Berg auf Island Hatta (Dubai), eine Stadt in Dubai Hatta (Gaza), ein Dorf im Gaza Streifen Hatta (Indien), ein Tehsil in Madhya Pradesh, Indien Hatta ist der Familienname folgender Personen: Janet… …   Deutsch Wikipedia

  • Hatta — may refer to:* Hatta (abandoned Arab village), an Arab village in Palestine (now Israel) abandoned in 1948 * Hatta, a village in Damoh District, Madhya Pradesh, India * Mohammad Hatta, an Indonesian independence leader and that country s first… …   Wikipedia

  • Mohammad Mosaddegh — محمد مصدق 60th 62nd Prime Minister of Iran In office 28 April 1951 – 16 July 1952 Monarch Mohammad Reza Pahlavi …   Wikipedia

  • Mohammad Roem — 4th Foreign Minister of Indonesia In office September 6, 1950 – March 20, 1951[1] President Sukarno Preceded by …   Wikipedia

  • Mohammad Reza Pahlavi — The Shah redirects here. For other uses, see Shah. Mohammad Reza Shah Pahlavi محمد رضا شاه پهلوی Mohammad Reza Shah Pahlavi His Imperial Majesty Shâhanshâh and Aryamehr of Iran …   Wikipedia

  • Mohammad Najibullah — Dr. Mohammad Najibullah نجيب الله 7th President of Afghanistan In office September 30, 1987 – April 16, 1992 Prime Minister …   Wikipedia

  • Mohammad — (as used in expressions) Ayub Khan Mohammad Hatta Mohammad Khatami Mohammad Mosaddeq Mohammad Pahlavi Mohammad Reza Shah Zia ul Haq Mohammad * * * …   Universalium

  • Hatta — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Mohammad Hatta est un homme politique indonésien. Hatta est une ville des Émirats arabes unis. Le nombre de Hatta (Ha) est un nombre sans dimension… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”