Gaudron

Gaudron

Gérard Gaudron

Gérard Gaudron
Parlementaire français
Naissance 26 mai 1949
Décès
Mandat Député
Début du mandat juin 2007
Fin du mandat {{{fin du mandat}}}
Circonscription dixième circonscription de la Seine-Saint-Denis
Groupe parlementaire Union pour un mouvement populaire
Ve république

Gérard Gaudron (né le 26 mai 1949 à Évans dans le département du Jura), est un homme politique français, membre du groupe parlementaire de l'UMP (19 juin 2007).

Sommaire

Biographie

Géologue de formation et de profession jusqu'en 2005, il s'installe à Aulnay-sous-Bois en 1980. Marié à une institutrice, il est père de deux enfants et trois fois grand-père.

Carrière politique

Lorsqu'il s'installe à Aulnay-sous-Bois, son premier réflexe est de trouver la permanence du RPR. Une semaine plus tard, il fera connaissance avec Jean-Claude Abrioux.

Ensemble, ils arriveront à faire basculer la ville à droite en 1983. Adjoint au maire, il devient Premier adjoint au maire en 1995 chargé entre autres des questions d'urbanisme et d'aménagement. Il est élu maire d'Aulnay-sous-Bois, par le conseil municipal, en avril 2003 en remplacement de Jean-Claude Abrioux, démissionnaire, dont il fut le premier adjoint pendant de nombreuses années.

En 1985, il est élu conseiller général du canton nord d'Aulnay-sous-Bois. Il est réélu en 1992. En 1998, il est battu par le socialiste Gérard Ségura. En 2004, il souhaite donner une légitimité par le suffrage universel à son mandat de maire et se représente dans ce canton et est une nouvelle fois battu par son adversaire socialiste.

Fin 2006, il est investi par l'UMP pour être candidat dans la 10e circonscription de la Seine-Saint-Denis aux élections législatives de 2007, mais affronte le dissident UMP Philippe Dallier, qui a reçu le soutien du député sortant, et prédécesseur de Gérard Gaudron, Jean-Claude Abrioux, lui-même dissident de l'UMP.[1],[2]

Il sort vainqueur de la primaire à droite face au sénateur-maire des Pavillons-sous-Bois Philippe Dallier, 27,51% des voix contre 24,29%. Ce dernier se retire en faveur du maire d'Aulnay qui affrontera en face-à-face pour la troisième fois, au second tour, le socialiste Gérard Ségura. Il est élu député avec près de 51% des suffrages contre 49% à son adversaire. Le 16 mars 2008, il est battu aux municipales par Gérard Ségura.[3]

Depuis le 19 mai 2009, Il est considéré comme député godillot, par le site du même nom DéputésGodillots.info[1]. Il lui est reproché de n'être intervenu en séance qu’une seule fois depuis le début de la législature pour défendre un amendement, qu’il a finalement retiré. Il prend cependant la parole quelques fois pour poser des questions et lors de discussions d’ordre général. Sur Hadopi [2], bien que présent régulièrement il a toujours trouvé à s’occuper au lieu de prendre part aux débats.

Intégrité publique

Le 20 février 2008, Le Canard enchaîné révèle que Gérard Gaudron a cumulé depuis le 17 juin 2007 ses indemnités de député-maire avec une allocation de retour à l'emploi versée par les Assedic[4]. Pourtant, le règlement de l'Assemblée nationale indique que: « A la différence des maires et autres élus locaux, les députés ne peuvent bénéficier en aucun cas des allocations de chômage ». Il a informé l'AFP qu'il avait écrit aux services concernés afin de procéder au remboursement des sommes perçues, et ce, avant la révélation du Canard Enchaîné. De fait, Gérard Gaudron a été convoqué une première fois par l'ANPE le 11 mai 2007, mais ne s'est pas rendu au rendez-vous. Le 7 août 2007, les Assedic finissent par lui couper les vivres, après qu'il ne s'est pas rendu à un deuxième rendez-vous. Mais le 7 octobre, « à la demande expresse du directeur départemental du Travail et de l'Emploi », son exclusion est annulée et le député-maire touche à nouveau son allocation[4].

Gérard Gaudron a été licencié d’un plan social de son emploi d'ingénieur hydrologue géologue de 1973 à 2005. A 57 ans, il est devenu allocataire dispensé de recherche d’emploi[5]. Il affirme avoir écrit deux fois aux Assedic. Le Canard a bien retrouvé trace de ces deux courriers, les 12 septembre 2007 et 26 novembre 2007, mais « ces lettres n'ont eu aucun effet ». « Je vais tout rembourser », a affirmé Gérard Gaudron au Canard[4]. L'hebdomadaire rappelle que Gérard Gaudron a fait partie, le 8 novembre 2007, du groupe de députés UMP qui ont signé une « proposition de résolution » demandant la création d'une « commission d'enquête sur les fraudes aux prestations et aux prélèvements sociaux »[6]. L'hebdomadaire satirique avance, en précisant que l'antenne Assedic d'Aulnay-sous-Bois est située à 200 mètres de la mairie : « le député Gaudron, grand pourfendeur des fraudes aux prestations sociales, n'avait pourtant que quelques pas à faire pour stopper le flot d'argent. »[7].

Mandats

  • 1983 - 2001 Adjoint au Maire d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis)
  • Conseiller général de la Seine-Saint-Denis de 1985 à 1998, battu par Gérard Ségura[8].
  • Maire d'Aulnay-sous-Bois de 2003 à 2008, suite à la démission de Jean-Claude Abrioux,.
  • Député de la Xe circonscription de Seine-Saint-Denis depuis le 17 juin 2007.
  • depuis 2008 membre du Conseil municipal d'Aulnay-sous-Bois, Seine-Saint-Denis (80018 habitants)

Notes sources et références

  1. Tract de campagne de Gérard Gaudron en copie sur le site monaulnay.com
  2. Tract de campagne de Philippe Dallier (pour comprendre la dissidence) en copie sur le site monaulnay.com
  3. Nouveau conseil municipal, 16 mars 2008, ministère de l'Intérieur. Consulté le 24 mars 2008
  4. a , b  et c « Ce député-maire UMP qui touche les Assedic », Le Canard enchaîné, 20 février 2008, p. 3.
  5. Réponse de Gérard Gaudron, 20 février 2008, Blog de Gérard Gaudron. Consulté le 20 février 2008
  6. Proposition de résolution sur les fraudes aux prestations et prélèvement sociaux, 8 novembre 2007, Assemblée Nationale. Consulté le 20 février 2008
  7. « Le Gaudron et les plumes (suite) », Le Canard enchaîné, 27 février 2008, p. 3.
  8. Résultats des cantonales de Aulnay-sous-Bois (Nord) de 2004 sur le site du Ministère de l'Intérieur

Liens externes

  • Portail de la politique Portail de la politique
  • Portail de la France Portail de la France
  • Portail de la Seine-Saint-Denis Portail de la Seine-Saint-Denis
Ce document provient de « G%C3%A9rard Gaudron ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Gaudron de Wikipédia en français (auteurs)

Нужна курсовая?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Gaudron — Surtout porté dans la Vienne et l Indre et Loire, le nom se rencontre aussi en Lorraine. C est un diminutif de Gaudier (89, 28), lui même variante de Gauthier (voir ce nom). Forme voisine : Gauderon (74, 25) …   Noms de famille

  • Gaudron — /ˈgɔdrən/ (say gawdruhn) noun Mary Genevieve, born 1943, Australian lawyer; NSW solicitor general 1981–87; first woman justice of the High Court 1987–2003 …   Australian-English dictionary

  • gaudron —  n.m. Godron …   Le dictionnaire des mots absents des autres dictionnaires

  • Mary Gaudron — The Honourable Justice Mary Genevieve Gaudron AC QC, LLB LLD Puisne Justice of the High Court of Australia In office 6 February 1987 – 31 January 2003 …   Wikipedia

  • Gerard Gaudron — Gérard Gaudron Gérard Gaudron Parlementaire français Naissance 26 mai 1949 Décès …   Wikipédia en Français

  • Gérard Gaudron — Parlementaire français Date de naissance 26 mai 1949 Mandat Député Début du mandat juin 2007 Circonscription dixième circonscription de la Seine Saint Denis Groupe parlementaire Union pour un mouvem …   Wikipédia en Français

  • Alphonse Gaudron — Biographie Naissance 5 mai 1880 Coudreceau (France) Ordination sacerdotale 29 juin 1904 Décès 2 août 1967 …   Wikipédia en Français

  • Canton d'Aulnay-sous-Bois-Nord — Administration Pays France Région Île de France Département Seine Saint Denis Arrondissement Arrondissement du Raincy …   Wikipédia en Français

  • Canton de Aulnay-sous-Bois-Nord — Canton d Aulnay sous Bois Nord Canton d Aulnay sous Bois Nord Administration Pays France Région Île de France Département Seine Saint Denis Arrondissement Arrondissement du Raincy Code cantonal 93 …   Wikipédia en Français

  • Sue v Hill — Infobox Court Case name=Sue v Hill court=High Court of Australia date decided=23 June 1999 full name=Sue v Hill Anor; Sharples v Hill Anor citations=Cite Case AU|CLR|199|462|1999, Cite Case AU|HCA|30|1999 judges=Gleeson CJ, Gaudron, McHugh,… …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”