Dagoba

Dagoba
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dagoba (homonymie).
Dagoba
Dagoba hellfest09.jpg
Dagoba au Hellfest 2009

Pays d’origine Drapeau de France France
Genre musical Groove metal
Power metal
Metal industriel
Death metal mélodique
Années d'activité 1997 – Aujourd'hui
Labels Season of Mist
Site officiel www.dagobaonline.com

Membres Shawter
Izakar
Werther
Franky Costanza
Anciens membres Stephan

Dagoba-logo.jpg

Dagoba est un groupe français de power metal[1],[2]/metal industriel avec des éléments de death metal.

Dagoba invitant des fans sur scène, à La Laiterie, Strasbourg, en 2010.

Sommaire

Histoire

Le groupe Dagoba naît fin 1997 à Marseille où ses membres se sont connus au lycée. Ses influences musicales sont plutôt neo-metal : KoЯn, Incubus ou Deftones. Ils sont alors 5 : Shawter au chant, Izakar et Stephan (alias ST) aux guitares, Werther à la basse et Franky à la batterie. Le nom du groupe est un hommage à Star Wars : il évoque le nom de la planète Dagobah où vit le sage Yoda dans l'épisode V.

Vers la mi-1998, avec l'arrivée au sein du groupe de Franky Costanza, la nouvelle section rythmique apporte aux compositions du groupe des éléments beaucoup plus metal (une double grosse caisse plus présente et un accordage de guitare bien plus grave), ce qui leur permet de privilégier la puissance des gros sons. Le groupe enregistre alors 2 démos (à Istres chez Thierry Lalin) très bien accueillies par la presse et enchaîne un bon nombre de dates dans la région PACA, se forgeant ainsi une sérieuse notoriété dans le metal underground.

Début 2001, Dagoba signe sur le label Enternote et enregistre son premier EP, Release The Fury, au digipack et au clip impressionnant pour une première production. Distribué par Edel / Sony, Release The Fury reçoit un accueil plus qu'encourageant[3].

En mars 2003, après le départ du deuxième guitariste, Stephan, ils continuent à quatre et sont désormais distribués par EMI, signés sur Enternote. C'est à ce moment qu'ils sortent leur deuxième album intitulé Dagoba. L'album est très bien reçu par la presse et le public français[4] et Dagoba enchaine les concerts dans toute la France et à l'étranger. En février 2006 sort What Hell Is About lui aussi bien accueilli par la presse[5]. En août 2007, Dagoba tourne un clip pour la chanson The Things Within.

En mars 2008, le groupe a annoncé sur leur forum l'approche d'un nouvel album, encore enregistré avec Tue Madsen, qui sortira le 29 septembre 2008 en Europe et le 14 octobre 2008 aux USA. La pochette de ce nouvel album a été réalisée par Cecil Kim, concepteur du jeu "God Of War". Le 10 octobre 2008, le très attendu album sort, il est nommé Face the Colossus.

En mars 2010 Dagoba signe sur le label XIII Bis Records (Nine Inch Nails, Loudblast, L'Esprit du clan). Le quatuor retourne à l’Hyperion Studio afin d’enregistrer son quatrième opus, Poseidon. L'album est enregistré par l'ingénieur du son officiel du groupe, Bruno "Brew" Varea et mixé par Dave Chang (Earthtone9, Stampin Ground, Orange Goblin). L'album sort le 30 août 2010.

Formation

Membres actuels

Anciens membres

Invités

Discographie

EP

Albums Studio

Clips vidéos

  • Rush
  • Another Day
  • The White Guy (And The Black Ceremony)
  • The Things Within
  • Black Smokers

Notes et références

  1. http://www.metalorgie.com/metal/groupes.php?id=72
  2. le genre de base du groupe selon Franky → Voir page de discussion
  3. « La puissance dégagée par ce EP est énorme. (…) Cette entrée de plain-pied chez les grands est impressionnante. » (Hard Rock Magazine) et « Un EP d'une énergie et d'une puissance destructrices. (…) Un des flambeaux du métal français. » (Rock Sound)
  4. 16/20 sur metalorgie.com
  5. 15/20 sur metalorgie.com

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Dagoba de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Dagoba — Saltar a navegación, búsqueda Dagoba puede referirse a: Dagoba (banda), un grupo de groove metal francés; Dagobah, un planeta ficticio de la serie La Guerra de las Galaxias; Estupa, un tipo de arquitectura budista. Obtenido de Dagoba Categoría:… …   Wikipedia Español

  • Dagoba — Основная и …   Википедия

  • Dagoba — may refer to: Dagoba, the French metal band. Dagoba Chocolate, a brand of organic chocolate. Dagobah, the fictional planet from the Star Wars universe or Stupa, the Buddhist building style. This disambiguation page lists articles associated with… …   Wikipedia

  • Dagoba —   [singhalesisch] die, /...ben, auch Dagaba, buddhistischer Reliquienschrein; Bezeichnung des Stupa in Sri Lanka. * * * Da|go|ba, (auch:) Dagaba, die; , ...ben [singhal. dāgaba]: 1. buddhistischer Reliquienschrein. 2. Raum, in dem eine ↑ …   Universal-Lexikon

  • Dagoba — Da*go ba (d[.a]*g[=o] b[.a]), n. [Singhalese d[=a]goba.] A dome shaped structure built over relics of Buddha or some Buddhist saint. [East Indies] [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Dagoba — Der Begriff Dagoba bezeichnet ein Bauwerk in Sri Lanka, siehe Stupa eine französische Metal Band, siehe Dagoba (Band) Diese Seite ist eine Begriffsklärung zur Unterscheidung mehrerer mit demselben Wort bezeichneter Begriffe …   Deutsch Wikipedia

  • dagoba — /dah geuh beuh/, n. a dome shaped memorial alleged to contain relics of Buddha or a Buddhist saint; stupa; chaitya. [1800 10; < Sinhalese dagoba < Pali dhatugabbha < Skt dhatugarbha, equiv. to dhatu relics + garbha womb, inside] * * * …   Universalium

  • dagoba — ● dagaba ou dagoba nom masculin (pali dhātugabbha, réceptacle pour reliques) Nom du stupa à Sri Lanka …   Encyclopédie Universelle

  • Dagoba — Da|go|ba . Dagaba die; , ...ben <aus gleichbed. singhal. dāgoba, dāgaba>: 1. buddhistischer Reliquienschrein. 2. Raum, in dem ein Reliquienschrein aufbewahrt u. verehrt wird …   Das große Fremdwörterbuch

  • dagoba — n. dome shaped Buddhist shrine …   English contemporary dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”