Boulevard Du Crime

Boulevard Du Crime

Boulevard du Crime

Le boulevard du crime est le surnom donné au XIXe siècle au boulevard du Temple, en raison des nombreux crimes qui étaient représentés chaque soir dans les mélodrames de ses théâtres.

Article principal : Boulevard du Temple.

Les théâtres du Boulevard

Les théâtres du boulevard du crime comptent le premier Théâtre de l'Ambigu (qui brûle en 1826), le Théâtre-Lyrique, le Cirque-Olympique, les Folies-Dramatiques, la Gaîté, les Funambules, les Délassements-Comiques, le Théâtre des Associés (rebaptisé Théâtre-Patriotique sous la révolution, puis Théâtre de Madame Saqui), le Théâtre des Pygmées, le Petit-Lazari, et de nombreux cabarets et café-concerts.

Tous ces théâtres étaient situés sur la partie Est du boulevard[1]. Ils ont été détruits à la réorganisation de Paris par Haussmann en 1862. Seules les Folies-Mayer (rebaptisées Folies-Concertantes puis Folies-Nouvelles) échappent à la démolition lors du percement de la place de la République - car situées sur le trottoir opposé - et demeurent actuellement sous le nom de Théâtre Déjazet.

Le boulevard du crime est le cadre du film les Enfants du paradis (1945) de Marcel Carné et donne son nom à la première des deux époques du film.

Lien externe

Références

  • Portail de Paris Portail de Paris
  • Portail du théâtre Portail du théâtre
  • Portail de la route Portail de la route
Ce document provient de « Boulevard du Crime ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Boulevard Du Crime de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Boulevard du crime — Le boulevard du crime est le surnom donné au XIXe siècle au boulevard du Temple, en raison des nombreux crimes qui étaient représentés chaque soir dans les mélodrames de ses théâtres. Article principal : Boulevard du Temple. Les… …   Wikipédia en Français

  • Boulevard du Crime — Le « boulevard du Crime » est le surnom donné au XIXe siècle au boulevard du Temple à Paris, en raison des nombreux crimes qui étaient représentés chaque soir dans les mélodrames de ses théâtres. Les théâtres du Boulevard Les… …   Wikipédia en Français

  • Le Boulevard du crime — ● Le Boulevard du crime surnom donné à l ancien boulevard du Temple en raison des nombreux forfaits accomplis chaque soir sur les scènes des théâtres populaires …   Encyclopédie Universelle

  • boulevard — [ bulvar ] n. m. • 1803; bolevers « ouvrage de madriers » puis « rempart », av. 1365; du moy. néerl. bolwerc 1 ♦ Large voie faisant le tour d une ville (sur l emplacement des anciens remparts). Boulevards extérieurs. Boulevard périphérique. 2 ♦… …   Encyclopédie Universelle

  • Boulevard Du Temple — 3e, 11e arrt …   Wikipédia en Français

  • Boulevard du temple — 3e, 11e arrt …   Wikipédia en Français

  • Crime (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sommaire 1 Droit 2 Cinéma 3 Jeu vidéo …   Wikipédia en Français

  • Boulevard du Temple — Paris streetbox arr num=3e, 11e paris x=170 y=90 streetname=Boulevard du Temple arr1=IIIe, XIe quarter=Folie Méricourt, Enfants Rouges quart1= begins=Place de la République ends=Place Pasdeloup length=405 width=36.5 creation=1656 denomination=… …   Wikipedia

  • Boulevard — Pour le film de Julien Duvivier, voir Boulevard (film). Boulevard de Sébastopol à Paris Un boulevard est une voie relativement importante (quatre voies de circulation ou plus) avec de larges allé …   Wikipédia en Français

  • Boulevard du Temple — 48°51′47.84″N 2°21′59.43″E / 48.8632889, 2.3665083 …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”