Billard Nicolas

Billard Nicolas
Billard Nicolas
jeu sportif
Billard nicolas.jpg
Ce jeu appartient au domaine public
Auteur Nicolas Redler
Date de 1re édition 1894
Format table, soufflets
Mécanisme adresse
Joueur(s) 4
Âge à partir de 6 ans
Durée annoncée env. 15 minutes
habileté
physique

 Oui
 réflexion
décision

 Oui
générateur
de hasard

 Non
info. compl.
et parfaite

 Oui

Le billard Nicolas est un jeu d'adresse, de la famille des billards, inventé par Nicolas Redler en 1894.

Sommaire

Nicolas Redler

Nicolas Redler (? - 1919) est l'inventeur français du billard Nicolas dont le brevet a été enregistré le 30 juillet 1894[1] pour une durée de 15 ans, sous le no 240396, au nom de Redler – le prénom n'est pas mentionné –, et libellé « Nouveau jeu, dit billard Nicolas ». Le résumé complet du brevet est donné dans le supplément de la revue L'Ingénieur civil du 15 mars 1895 : « Nouveau jeu, dit Billard-Nicolas. – Il consiste en une table pourvue d'un rebord, dans laquelle sont pratiquées des cavitées défendues chacune par un joueur qui doit empêcher au moyen d'un soufflet une bille lancée sur la table, de tomber dans cette cavité ».

L'identité complète de l'inventeur, Nicolas Redler, apparaît dans le supplément Nouvelles scientifiques de l'hebdomadaire La Nature du 11 mai 1895. Le jeu y est appelé « Jouet du billard circulaire à soufflets ».

En 1895, le billard Nicolas était fabriqué par la maison J.-A. Jost (Jean-Anatole Jost) sise alors au 120, rue Oberkampf, à Paris[2].

André Clipet dans son histoire d'Épinay-sur-Seine mentionne que ne pouvant exploiter le brevet, par manque d'argent, Nicolas Redler le vendit sans grand profit, et il précise : « En 1899 il acheta à Épinay-sur-seine un terrain sur lequel il fit construire un établissement qu'il baptisa Billard Nicolas comprenant un café, une salle de danse et quelques logements ; le bâtiment porte en façade une mosaïque représentant un billard Nicolas au dessus d'une horloge en partie cachée par une terrasse construite après coup. Ainsi naquit l'établissement tenu jusqu'à sa mort en 1919, par son créateur Nicolas Redler et dont le nom s'est étendu au quartier qui s'est ensuite édifié tout autour. Mais, depuis 1956, on ne danse plus au « Billard Nicolas », transformé en station service pour automobiles. Depuis la station service fut remplacée par un garage avant d'être finalement remplacée par un magasin de vente de pièces détachées pour automobiles. »[3]

La Villa Nicolas, bâtie vers 1899 par Nicolas Redler, l'inventeur du Billard Nicolas, qui tenait lieu de résidence et de café où on y jouait pour la première fois au billard Nicolas.

Matériel

Le billard Nicolas se présente sous la forme d'une piste circulaire, bordée d'une bande munie de quatre supports en forme de lyres, destinées à y placer le bec de quatre poires soufflantes en caoutchouc – soufflets – pouvant y pivoter librement.

Un trou circulaire est pratiqué dans la piste, contre la bande, en regard de chaque lyre.

Aujourd'hui, à côté du billard Nicolas traditionnel, d'autres sont proposés qui disposent de trois et même de six trous, pour autant de joueurs. Les accessoires – billes, lyres, becs et soufflets – se trouvent aussi facilement sur le marché, et peuvent être notamment utilisés pour restaurer des billards Nicolas anciens.

Règle

Le jeu est pratiqué par quatre joueurs, qui après avoir installé leur soufflet dans un des supports, tentent de diriger – en projetant des jets d'air – une petite bille en liège vers un des trous adverses, et d'éviter qu'elle ne tombe dans le leur.

Chaque bille logée coûte un point au joueur qui l'a reçue. Celui-ci lance alors la bille sur la piste et la partie continue.

Les joueurs comptabilisent leurs points perdus à l'aide d'un boulier disposé sur le rebord du billard à proximité de chaque lyre. Le gagnant est celui qui aura marqué le moins de points.

Annexes

Bibliographie

L'auteur mentionne ici la présence d'un article sur le billard Nicolas dans le journal La Nature du 11 mai 1895.
En page 587 de ce tome d'une série d'ouvrages qui regroupent les « lois et décrets d'intérêt public et général », se trouve l'enregistrement du brevet déposé par Redler pour un « nouveau jeu, dit du billard Nicolas » en date du 30 juillet 1894. Le prénom du déposant n'est pas mentionné. La page 587 est accessible sur le site de Gallica.
  • Gaston Tissandier, La Nature, Revue des sciences et de leurs applications aux arts et à l'industrie, G. Masson, Paris, 1895 premier semestre.
Dans le supplément du numéro du 11 mai 1895 cité par Jean-Marie Lhôte, une description illustrée du jeu y est faite avec la mention de l'identité de son inventeur, M. Nicolas Redler. Dans le livre de J.-M. Lhôte l'information est tronquée ne reproduisant que « M. Nicolas », qui n'est en fait que le prénom de l'inventeur. L'article de la revue La Nature est accessible sur le site de la bibliothèque numérique du Conservatoire national des arts et métiers
  • André Clipet (1904-1999), Épinay-sur-Seine, son histoire, impr. Boudin, Paris, 1970.
Dans cette histoire d'Épinay-sur-Seine, André Clipet cite Nicolas Redler, et donne l'origine de l'appellation « Billard Nicolas » d'un quartier de cette ville.
  • Henri Alexandre, L'Ingénieur civil, Paris, no 71 du 15 mars 1895.
Revue bimensuelle publiant les résumés complets des brevets d'invention français.

Notes et références

  1. La proclamation du brevet enregistré en 1894, a été faite par le décret n° 30778 du 29 mars 1895 qui se trouve consigné dans le bulletin n° 1764 du Bulletin des lois de la République Française, t. 52, 1896.
  2. Revue La Nature du 11 mai 1895.
  3. Épinay-sur-Seine, son histoire, impr. Boudin, Paris, 1970.



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Billard Nicolas de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • billard — [ bijar ] n. m. • 1399 « bâton, crosse pour pousser les boules »; de 2. bille « madrier » 1 ♦ (XVIe; d apr. 1. bille) Jeu pratiqué sur une table spéciale où les joueurs font rouler des billes, en poussant l une avec une queue. Table, queue de… …   Encyclopédie Universelle

  • Billard — Pour les articles homonymes, voir Billard (homonymie). Table de billard …   Wikipédia en Français

  • Nicolas Thomas Baudin — Nicolas Baudin Pour les articles homonymes, voir Baudin et Nicolas. Nicolas Baudin Nicolas Thomas Baudin (17  …   Wikipédia en Français

  • Nicolas About — Mayor of Montigny le Bretonneux In office 1977–2004 Succeeded by Michel Laugier Constituency Montigny le Bretonneux …   Wikipedia

  • Nicolas-martin petit — Né en juin 1777 et mort en 1804, Nicolas Martin Petit est un artiste français qui participa en tant qu assistant de Charles Alexandre Lesueur au voyage vers les mers du Sud que conduisit Nicolas Baudin entre 1800 et 1803. Pendant cette expédition …   Wikipédia en Français

  • Nicolas Gessner — (* 17. August 1931 in Budapest) ist ein Schweizer Theaterregisseur, Filmregisseur und Drehbuchautor. Der Sohn eines Schweizers und einer Ungarin studierte Romanistik in Zürich. Anschließend arbeitete er als Regieassistent von Oskar Wäterlin,… …   Deutsch Wikipedia

  • Nicolas Alfonsi — Mandats Sénateur de Corse du Sud Actuellement en fonction …   Wikipédia en Français

  • Nicolas Alfonsi — (born 13 April 1936 in Cargèse, Corse du Sud) is a member of the Senate of France, representing the department of Corse du Sud. He is a member of the Radical Party of the Left, and is by profession a lawyer. References Page on the Senate website …   Wikipedia

  • Nicolas Lebrun — (* 9. April 1973 in Nizza) ist ein französischer Duathlet und Triathlet. Inhaltsverzeichnis 1 Werdegang 2 Sportliche Erfolge 3 Einzelnachweise …   Deutsch Wikipedia

  • Nicolas Baudin — Pour les articles homonymes, voir Baudin et Nicolas. Nicolas Baudin Nicolas Thomas Baudin (17 février 1754 à …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”