Opération Dragon rouge

Opération Dragon rouge
Soldat belge couché devant des otages massacrés

Dragon rouge est le nom de code de l'opération du 24 novembre 1964, dans l'ex-Congo belge, durant laquelle le Régiment Para-Commando belge ont délivré des centaines d'otages belges et étrangers retenus à Stanleyville par des rebelles congolais menés par Pierre Mulélé au cours de la rébellion Simba.

Le jeune Patrick Nothomb, plus tard père d'Amélie, est le représentant sur place du Gouvernement belge parmi les otages. Pour appuyer l'attaque, une colonne mobile de mercenaires encadrés par des officiers belges est arrivée du sud par la brousse ; son nom de code est l'Ommegang (du nom d'un cortège folklorique bruxellois). Les quelque 500 paras, largués depuis des Lockheed C-130 venus de Kamina, et la colonne attaquent en parfait synchronisme, prenant la ville en tenaille. Il y a tout de même 24 morts parmi les otages, 2 morts ainsi que 12 blessés parmi les paras. D'autres victimes seront découvertes en rivé gauche dans les jours suivants. Avant de déclencher cette opération, le gouvernement belge avait fait exfiltrer (par le service africain de la Sûreté de l'État belge) un représentant de la rébellion pour lui proposer un accord qui évite une effusion de sang. Reçu par le ministre des affaires étrangères Paul Henri Spaak, le représentant des rebelles refuse un accommodement (pour lequel il n'a vraisemblablement pas reçu de mandat de ses chefs). Dès lors, Spaak convainc ses collègues du gouvernement belge de la nécessité d'une action armée rapide.

Les soldats reprendront en premier Stanleyville, arrivant malgré tout "un chouïa trop tard" pour empêcher le massacre. Ils libèreront ensuite Paulis (Opération Dragon Noir)[1] mais, bien que de jeunes officiers étaient motivés pour continuer à sauver des citoyens, leur commandant du stopper leur ardeur étant donné que la mission ne portant qu'à libérer Stanleyville. Les para-commandos rentrèrent donc au bout de 6 jours en Belgique où ils furent félicités en grande pompe, participant notamment à un défilé remontant la rue Royale jusqu'au Palais de Justice de Bruxelles.

De nombreuses personnes isolées ne pourront être secourues, dont notamment les religieux massacrés à Watsa.

Le 11 décembre, P-H Spaak ira aux Nations-Unies pour répondre aux accusations de colonialisme et d'impérialisme et justifier l'intervention des troupes belges.

Notes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Opération Dragon rouge de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Dragon - получить на Академике активный купон Just.ru или выгодно dragon купить по низкой цене на распродаже в Just.ru

  • Operation Dragon Rouge & Dragon Noir — Die Operation Dragon Rouge und Dragon Noir war ein erfolgreicher Militärschlag belgischer und amerikanischer Truppen mit Unterstützung von Söldnern im Kongo. Inhaltsverzeichnis 1 Die Lage 2 Die Krise 3 Die Reaktion 4 Operative Phasen 4.1 Phase 1 …   Deutsch Wikipedia

  • Operation Dragon Rouge und Dragon Noir — Karte der Demokratischen Republik Kongo Die Operation Dragon Rouge und Dragon Noir war ein erfolgreicher Militärschlag belgischer und amerikanischer Truppen mit Unterstützung von Söldnern im Kongo. Inhaltsverzeichnis 1 …   Deutsch Wikipedia

  • Dragon rouge — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Dragon rouge, un roman de Thomas Harris, paru en 1981. Dragon rouge, l adaptation cinématographique de ce roman. Dragon rouge, un ordre magique fondé et… …   Wikipédia en Français

  • Operation Entebbe — Das Terminal des Flughafens Entebbe mit einer Gedenktafel Im Rahmen der Operation Entebbe, einer militärischen Befreiungsaktion in der Nacht vom 3. Juli bis zum frühen Morgen des 4. Juli 1976 auf dem Flughafen von Entebbe in Uganda, wurde die… …   Deutsch Wikipedia

  • Operation Red Dragon (civil defense exercise) — For the Belgian American operation in the Congo, Dragon Rouge see Congo Crisis Operation Red Dragon was a civil defense readiness exercise conducted in Wisconsin in June, 2009. Army Reserve and National Guard units based at Fort McCoy [1] along… …   Wikipedia

  • Operation Freedom Deal — Part of Vietnam War Date 19 May 1970 – 15 August 1973 Location Cambodia Result …   Wikipedia

  • Operation Market Sweep — Part of the Iraq War Part of the weapons cache captured in Market Sweep …   Wikipedia

  • Operation Patio — Part of Vietnam War B 52 over Cambodia …   Wikipedia

  • Operation Chenla I — Part of Vietnam War Date August 1970 February 1971 Location Cambodia Result …   Wikipedia

  • Operation Phantom Linebacker — Part of War on Terrorism, Operation Iraqi Freedom Date Early August, 2004 Location Baghdad, Iraq …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”