Théorbe

Théorbe
Schéma d'un théorbe tiré des Syntagma musicum

Le théorbe, est un instrument à cordes pincées — une sorte de grand luth — créé en Italie à la fin du XVIe siècle.

Au XVIIe siècle, l'évolution du théorbe a suivi deux voies :

  • le théorbe romain, encore appelé chitarrone ;
  • le théorbe de Padoue.

Les joueurs de théorbe se nomment théorbistes.

Le théorbe était utilisé à la fois pour la basse continue et comme instrument soliste. Il servait aussi pour l'accompagnement du chant. Au XVIIIe siècle, en France, on utilisait surtout le théorbe d'accompagnement, instrument très imposant. Les théorbes ont disparu au cours du XVIIIe siècle, avant de réapparaître au XXe siècle avec le renouveau de l'interprétation de la musique ancienne sur instruments d'époque.

Sommaire

Description

Le théorbe comporte deux types de cordes.

Petit jeu

Le petit jeu est le registre habituel du luth. Il se compose généralement de six cordes doubles (chœurs) ou simples, longues et fines, en boyau, qui s'attachent sur le premier chevillier et qui passent au-dessus de la touche, permettant de modifier la hauteur des sons avec les doigts de la main gauche. Une particularité de ce jeu est l'accord rentrant, c’est-à-dire que les cordes 1 et 2 sont plus graves que la corde 3 - voir ci-dessous l'accord usuel.

Théorbe (instrument moderne)

Grand jeu

Le grand jeu est le registre le plus grave, il a généralement huit cordes simples en boyau. Elles sont placées sur le second chevillier, ne passent pas au-dessus de la touche et sont donc jouées à vide. Le timbre en est plus riche et leur vibration se prolonge longuement, ce qui permet de soutenir l'harmonie. Elles sont accordées diatoniquement et leur accord peut être modifié selon la tonalité employée.

Accord usuel de base du théorbe :Accord theorbe.png

Théorbistes et compositeurs pour le théorbe

  • Angelo Michele Bartolotti (1615-1682) ;
  • François Campion, surtout connu pour ses compositions pour guitare, guitariste mais également théorbiste ;
  • Bellerofonte Castaldi ;
  • Lelio Colista, (1629-1680) luthiste, théorbiste et compositeur italien dans l'entourage de Corelli à Rome ;
  • Denis Delair, auteur de Traité d'acompagnement pour le Theorbe et le Clavessin ; [1]
  • Nicolas Fleury, auteur de la Méthode pour apprendre facilement à toucher le théorbe sur la basse-continue (Paris, 1660) ; [1]
  • Nicolas Hotman (Hautman), (1610-1663) théorbiste français né à Bruxelles, réputé à la Cour de France ;
  • Johannes Hieronymus Kapsberger, luthiste et théorbiste italien, compositeur pour ces deux instruments ;
  • Pietro Paolo Melii ;
  • Giovanni Pittoni ;
  • Alessandro Piccinini, luthiste, théorbiste et compositeur italien ;
  • Robert de Visée, guitariste et théorbiste, compositeur pour ces deux instruments.

Techniques de jeu

  • Comme sur la guitare baroque, l'accord rentrant permet de jouer des notes conjointes sur plusieurs cordes (effet de campanella). Voir ci-dessous un exemple extrait du Canario du Libro quarto d'intavolatura di chitarone de Kapsberger
Kapsberger campanella.png

Bibliographie

  • Diego Cantalupi, La tiorba ed il suo uso in Italia come strumento per il basso continuo, thèse de musicologie présentée en 1996 à la Scuola di Paleografia e Filologia musicale di Cremona - Università di Pavia. Consultable gratuitement sur la page personnelle de Diego Cantalupi.
  • Hélène Charnassé et France Vernillat, Les instruments à cordes pincées, Paris, P.U.F., coll. « Que sais-je ? » (no 1396), 1970, 1re éd., 128 p. 

Voir aussi

Notes et références

  1. a et b Réédité aux éditions Minkoff ISBN 2-8266-0324-8

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Théorbe de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Theorbe — Théorbe Schéma d un théorbe tiré des Syntagma musicum Le théorbe, est un instrument à cordes pincées une sorte de grand luth créé en Italie à la fin du XVIe siècle. Au XVII …   Wikipédia en Français

  • THÉORBE — Instrument à cordes pincées, basse de la famille du luth (cf. archiluth). Le théorbe a une coquille très bombée et à côtes; il possède un double manche, mais relativement plus court que l’unique manche du luth. Le chitarrone (théorbe de Rome, par …   Encyclopédie Universelle

  • Theorbe — Die Theorbe (ital. Tiorba, franz. Théorbe, engl. Theorbo) ist ein Musikinstrument und gehört zur Familie der Lauteninstrumente. Sie ist ein Bassinstrument. Ihr bautechnisches Kennzeichen ist der zweite Wirbelkasten an einem verlängerten Hals.… …   Deutsch Wikipedia

  • theorbe — THEORBE. s. m. On prononce communément, Tuorbe, Espece de lut à long manche, dont on se sert d ordinaire pour accompagner la voix. Joüer du theorbe. le theorbe aide fort à soustenir la voix …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Theorbe — нем. [тэо/рбэ] théorbe фр. [тэо/рб] theorbo англ. [ти/обоу] теорба (басовый струнный инструм. из семейства лютен) …   Словарь иностранных музыкальных терминов

  • théorbe — Theorbe нем. [тэо/рбэ] théorbe фр. [тэо/рб] theorbo англ. [ти/обоу] теорба (басовый струнный инструм. из семейства лютен) …   Словарь иностранных музыкальных терминов

  • Theorbe — (ital. Tiorba), die tiefste Gattung der Laute mit 14–16 Saiten, von denen die 8 tiefsten außerhalb des Griffbretes liegen; sie wurde sonst zum Accompagnement bei Kirchen u. Opernmusik gebraucht. Jetzt außer Gebrauch. Eine Art der T. ist die… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Theorbe — (ital. Tiorba, Tuorba), ein veraltetes, im 16.–18. Jahrh. sehr angesehenes, zur Familie der Laute gehöriges Saiteninstrument (s. Tafel »Musikinstrumente II«, Fig. 6). Vgl. Laute …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Theorbe — (ital. Tiorba), uraltes Saiteninstrument des 17. und 18. Jahrh. mit 14 16 Saiten, eine Art Laute [Abb. 1861] …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Theorbe — Theorbe, ital. tiorba, 1650 von Bardella erfundenes lautenähnliches Instrument mit 14–16 Saiten, von denen die 8 großen im Basse 2mal so lang u. dick als bei der Laute waren, ist nicht mehr im Gebrauche …   Herders Conversations-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”