Shanghai y-10

Shanghai y-10

Shanghai Y-10

Maquette d'un Shanghai Y-10

Le Shanghai Y-10 est un avion de ligne quadriréacteur développé pendant les années 1970 par le constructeur aéronautique chinois Shanghai en copiant la flotte de Boeing 707-120 que la CAAC avait acheté aux États-Unis suite au rapprochement chinois avec l'Occident.

La Chine voulait développer son propre avion sans devoir dépendre de l'étranger, mis à part les réacteurs. En effet, le Y-10 était doté des turbofan Pratt & Whitney JT3D-7 vendus avec les Boeing 707 à la CAAC.
La désignation Y-10 fait référence à « Yunshuji » (qui signifie « transport » en chinois), modèle numéro 10. Le Shanghai Y-10 pouvait transporter entre 124 et 178 passagers.

Le développement du Y-10, fierté de l'état chinois, a commencé en août 1970 avec pour but de permettre à son industrie a concevoir ses propres avions commerciaux. Le programme aura coûté en tout 537,7 millions de yuan sur dix ans, mais seuls deux exemplaires ont été construits, le premier prototype servant aux essais au sol et le deuxième prenant son envol pour la première fois le 26 septembre 1980. Ce prototype a effectué 130 vols avant sa mise en retraite en 1984, visitant notamment Beijing, Harbin, Urumqi, Zhengzhou, Hefei, Guangzhou, Kunming, Chengdou, et Lhasa.

Mais les plans de l'avion que le Shanghai Y-10 avait pris pour modèle dataient des années 1960, et la CAAC refusait d'en acheter. La Chine, qui ouvrait de plus en plus son commerce vers l'Occident, a abandonné le programme en 1983. Elle s'est lancé dans la construction sous licence du McDonnell Douglas MD-80 deux ans plus tard.

Image du deuxième prototype Shanghai Y-10: Airliners.net

Ce document provient de « Shanghai Y-10 ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Shanghai y-10 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Shanghaï — Shanghai Pour les articles homonymes, voir Shanghai (homonymie). Shànghǎi · 上海 …   Wikipédia en Français

  • SHANGHAI — tient une place tout à fait originale dans l’évolution sociale de la Chine aux XIXe et XXe siècles. Ce qui est de nos jours la plus grande ville de Chine (plus de 10 millions d’habitants) n’était jusqu’aux guerres de l’opium qu’un centre… …   Encyclopédie Universelle

  • Shanghai GM — Shanghai General Motors Company Limited (Shanghai GM) is a joint venture between General Motors and Shanghai Automotive Industry Corporation (SAIC). Shanghai GM manufactures and sells automobiles in mainland China. The company manufactures and… …   Wikipedia

  • SHANGHAI — SHANGHAI, port in Kiangsu province, E. China. It was opened to foreign trade in 1843. A flourishing foreign community developed there, including Jews of various nationalities. They were mostly Sephardim from Baghdad, Bombay, and Cairo, including… …   Encyclopedia of Judaism

  • Shanghai Y-10 — Shanghai Y 10 …   Deutsch Wikipedia

  • Shanghai Y-10 — Модель Y 10 Тип …   Википедия

  • Shanghai — (chino: 上海, pinyin: Shànghăi) es la ciudad más grande de la República Popular China. Está situada al sur del delta del Yangzi. En chino, las abreviaturas de Shanghai son Hù (tradicional: 滬 , simplificado: 沪) y Shēn (申 ). Administrativamente,… …   Enciclopedia Universal

  • shanghai — (v.) 1854, American English, to drug a man unconscious and ship him as a sailor, from the practice of kidnapping to fill the crews of ships making extended voyages, such as to the Chinese seaport of SHANGHAI (Cf. Shanghai) …   Etymology dictionary

  • Shanghai — a ↑municipality in East China. Shanghai is China s largest city, its most important port and a major business centre …   Dictionary of contemporary English

  • Shanghái — Ciudad del este de China. Esta grafía resulta de transcribir el original chino al alfabeto latino y, por tratarse de una transcripción, debe someterse a las reglas de acentuación gráfica del español (→ tilde2, 6.2), que obligan a tildar las voces …   Diccionario panhispánico de dudas

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”