Arsinoe II

Arsinoe II

Arsinoé II

Octadrachme à l'effigie de Ptolémée II et Arsinoé II

Arsinoé II Philadelphe est la fille de Ptolémée Ier Sôter et de Bérénice Ire. Sa date de naissance se situe au plus tard en -316. Elle est successivement l'épouse de Lysimaque, de Ptolémée Kéraunos (son demi-frère) et de Ptolémée II (son frère). Elle meurt en -270.

Sommaire

Généalogie

Voir l’article annexe : Arbre généalogique des Lagides.
Arsinoé II Philadelphe
Naissance vers -316 Décès -270
Père Ptolémée Ier Sôter Grands-parents paternels
Lagos
Grand-mère paternelle inconnue
Mère Bérénice Ire Grands-parents maternels
Grand-père maternel inconnu
Grand-mère maternelle inconnue
Fratrie Ptolémée II
Ptolémée Kéraunos
1re épouse inconnue Enfant(s) pas d'enfant connu
2e épouse inconnue Enfant(s) pas d'enfant connu
3e épouse inconnue Enfant(s) pas d'enfant connu
4e épouse inconnue Enfant(s) pas d'enfant connu
5e épouse inconnue Enfant(s) pas d'enfant connu
6e épouse inconnue Enfant(s) pas d'enfant connu
7e épouse inconnue Enfant(s) pas d'enfant connu
8e épouse inconnue Enfant(s) pas d'enfant connu
Mari Lysimaque Enfant(s) Ptolémée III de Telmessos
Lysimaque
Philippe
2e mari Ptolémée Kéraunos Enfant(s)
3e mari Ptolémée II Enfant(s)
4e mari inconnu Enfant(s) pas d'enfant connu

Biographie

Statue colossale d'Arsinoé II provenant d'Héliopolis

En -299, elle épouse Lysimaque, général d'Alexandre le Grand, roi de Thrace depuis -304. Arsinoé est belle et le vieux roi (beaucoup plus âgé qu'elle), semble-t-il fou amoureux, ne lui refuse rien. Il lui offre plusieurs villes et même Éphèse qui est rebaptisée Arsinoé. De cette union naissent trois fils, Ptolémée, Lysimaque et Philippe. Mais Lysimaque a déjà un héritier présomptif, Agathoclès, né d'un premier mariage. Pour assurer la succession au trône à l'aîné de ses fils, Arsinoé prétend qu'Agathocle a comploté contre son père, lequel n'hésite pas à le faire exécuter en -282. Craignant les intrigues de sa demi-sœur Arsinoé, Ptolémée Kéraunos, qui s'est auparavant réfugié auprès d'Agathoclès (lui même époux de sa sœur Lysandra), est contraint de fuir auprès de Séleucos Ier.

Ce crime dynastique provoqua la chute de Lysimaque. Séleucos, roi de Syrie, envahit l'Asie Mineure et décime en -281 à Couroupédion l'armée de Lysimaque qui trouve la mort. Arsinoé s'enfuit et se réfugie à Cassandréia en Macédoine ; elle doit accepter d'épouser Ptolémée Kéraunos qui, en contrepartie, s'engage à adopter ses neveux. Mais à peine entré dans Cassandreia, il fait tuer deux des fils qu'Arsinoé avait eus du roi Lysimaque, le jeune Lysimaque, âgé de seize ans[1] et Philippe, treize ans ; seul l'aîné, Ptolémée III, échappe au massacre. Arsinoé s'enfuit de nouveau et se retire à Samothrace avant de rejoindre à Alexandrie, en -279, son frère Ptolémée II et Arsinoé Ire son épouse, fille du défunt Lysimaque.

Calomniant sa belle-sœur, elle obtient son bannissement à Coptos en -278, et épouse son frère en -277 (ou -274), devenant ainsi reine d'Égypte. C'est ce mariage qui vaut à Ptolémée II l'épithète de Philadelphe, « celui qui aime sa sœur ». Son influence contribue à l'éclat de la vie de cour et à la grande expansion de la puissance ptolémaïque en dehors d'Égypte, et elle est déifiée de son vivant comme son époux. Elle meurt lors de la quinzième année du règne de celui-ci, en -270[2].

Le culte d'Arsinoé, associé à celui d'Aphrodite, déesse de la Beauté, atteste de la grâce de la reine. Plus prosaïquement, en imposant le culte d'Arsinoé dans les temples égyptiens, Ptolémée II parvient ainsi à prélever de nouveaux subsides directement versés dans le trésor royal, ceci sans révoltes de la part du clergé.

Callimaque de Cyrène pleura sa mort dans une de ses élégies.

Notes

  1. Le sort tragique du jeune Lysimaque a inspiré les artistes : une gravure du XIXe siècle le montre dans une arène, luttant avec un lion affamé.
  2. Une stèle égyptienne a livré la date de sa mort, survenue au mois de pachons de la quinzième année du règne de Ptolémée II qui règne depuis -285.

Liens externes


nothumb  Histoire • Géographie • Mythologie • Dieux • Art / Pyramides • Sciences • Vie quotidienne / Organisation politique / Pharaons  Égyptologie • BibliographieLexique • Index
Egyptopedia Un article égyptologique au hasard :

Khnoumhotep II

Modifications du jour
  • Portail de l’Égypte antique Portail de l’Égypte antique
  • Portail de la Grèce antique Portail de la Grèce antique
Ce document provient de « Arsino%C3%A9 II ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Arsinoe II de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Arsinoë — Arsinoë/Arsinoe (griechisch Ἀρσινόη) heißen folgende Personen: Arsinoë von Makedonien, Mutter des Generals Alexanders des Großen und späteren ägyptischen Königs Ptolemaios I. Ägyptische Königinnen und Regentinnen aus der Dynastie der… …   Deutsch Wikipedia

  • Arsinoe — (Greek: polytonic|Ἀρσινόη), sometimes spelled Arsinoë, may refer to different things:Arsinoe (Ἀρσινόης) may mean new fire from Indo European as , to burn, glow and newo new, young, fresh . Thus Arsinoe seems more like arson than arsenic . But… …   Wikipedia

  • Arsinoe IV. — Arsinoë IV. (* etwa zwischen 68 v. Chr. und 65 v. Chr.; † 41 v. Chr. in Ephesos ) war eine ägyptische Königin aus der Dynastie der Ptolemäer. Inhaltsverzeichnis 1 Abstammung 2 Rolle im Alexandrinischen Krieg 3 Exil und Tod 4 …   Deutsch Wikipedia

  • Arsinoë IV. — Arsinoë IV. (* etwa zwischen 68 und 65 v. Chr.; † 41 v. Chr. in Ephesos) war eine ägyptische Königin aus der Dynastie der Ptolemäer. Inhaltsverzeichnis 1 Abstammung 2 Rolle im Alexandrinischen Krieg 3 Exil und Tod …   Deutsch Wikipedia

  • Arsínoe II — Saltar a navegación, búsqueda Arsínoe II como Isis Selene. Arsínoe II Filadelfo (316 a. C. 270 a. C.) fue reina de Tracia, primero, y corregente de Egipto, de …   Wikipedia Español

  • Arsínoe IV — Saltar a navegación, búsqueda Arsínoe IV (68 a. C. o 67 a. C. 41 a. C.) fue una de las últimas reinas de Egipto, perteneciente a la dinastía ptolemaica. Era la cuarta hija de Ptolomeo XII Auletes, hermana por tanto… …   Wikipedia Español

  • Arsinoe — Arsinoé Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sommaire 1 Personnages mythologiques 2 Personnages historiques …   Wikipédia en Français

  • Arsínoe — Saltar a navegación, búsqueda Arsínoe es el nombre de varios personajes de la mitología griega. Arsínoe era una ciudad del antiguo Egipto. Arsínoe se llamaron varias reinas del Egipto tolomeico que participaron activamente en política: Arsínoe de …   Wikipedia Español

  • Arsínoe — ● Arsínoe es el nombre de varios personajes de la mitología griega. ● Arsínoe era una ciudad mítica del antiguo Egipto. ● Arsínoe se llamaron varias reinas del Egipto tolomeico que participaron activamente en política: 1. Arsínoe de Macedonia 2.… …   Enciclopedia Universal

  • Arsinoe IV — Arsinoé IV Arsinoé IV, plus jeune fille de Ptolémée XII Néos Dionysos, est la sœur de Bérénice IV, Cléopâtre VII, Ptolémée XIII et Ptolémée …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”