Paging

Paging

Radiomessagerie

Pager Motorola Firestorm 3.
Un pager du réseau allemand Skyper.

La radiomessagerie (ou paging en Anglais) est un service d'envoi de messages par radio à des utilisateurs. Les messages peuvent être numériques (codes chiffrés) ou alphanumériques (courts textes). Ces systèmes ont été introduits dans les années 1960 aux États-Unis. Ils ont connu leur apogée dans les années 1980 et 1990. La radiomessagerie est toujours populaire aux États-Unis, mais elle est jugée obsolète en Europe de l'ouest et en Asie. En effet, le SMS des GSM offre les mêmes services que la radiomessagerie, en version bidirectionnelle.

Sommaire

Fonctionnement

Pour contacter un correspondant, on téléphonait à son opérateur, et on transmettait le message (en France, l'opération était réalisable par Minitel, puis Internet). Le message était alors envoyé par radio jusqu'au terminal du destinataire, parfois appelé téléavertisseur, pager ou bip. Le pager avertissait alors son utilisateur (sonnerie, bip, vibration, clignotement), et affichait le numéro de l'appelant, ainsi qu'un message numérique ou textuel. La communication était unidirectionnelle : un pager ne pouvait que recevoir des messages. Pour répondre à son correspondant, il fallait utiliser un téléphone.

Caractéristiques techniques

La radiomessagerie utilise des fréquences plus basses que les téléphones mobiles : en conséquence, un émetteur donné couvre une zone bien plus grande qu'une cellule d'un réseau de téléphonie mobile. Pour cette raison, la radiomessagerie garde son intérêt, notamment pour contacter du personnel de secours (pompiers, personnel hospitalier, etc.).

Cette très bonne couverture fait qu'un message sera pratiquement toujours reçu par le destinataire. Pourtant dans de rares cas, le message peut ne pas arriver à destination, par exemple dans des stations de métro profondes ou si le récepteur est hors service (batterie). Dans ce cas rien ne l'indique car le récepteur ne peut émettre d'accusé de réception vers le réseau et le message est perdu. Sur ce point, malgré une moins bonne couverture, les téléphones mobiles offrent l'avantage de donner un accusé de réception lors de l'envoi d'un SMS, et si le destinataire est hors réseau, il recevra son message, texte ou vocal, lorsqu'il sera de nouveau dans une zone couverte.

La radiomessagerie a utilisé différents protocoles, par exemple :

  • ERMES (European Radio Messaging System) ;
  • POCSAG, développé entre 1975 et 1978 par la poste britannique. Son nom dérive d'ailleurs du Post Office Code Standardisation Advisory Group ;
  • FLEX, développé par Motorola. Il a évolué en ReFLEX (communication bidirectionnelle), puis inFLEXion (transmission de messages vocaux) ;
  • TAP.

Radiomessagerie en France

Alphapage est apparu en 1987. Il était commercialisé par France Télécom Mobiles Radiomessagerie (FTMR).

Le système Operator, lancé par TDF à la fin des années 1980, véhiculait les messages grâce aux signaux RDS des émetteurs de Radio France. Le service Operator a été pris en 1995 au sein France Télécom Mobiles Radiomessagerie, où il a été intégré dans la gamme de produits sous différents noms tels que Expresso RDS ou Textplus.

Des pagers pour le grand public ont été lancés en France au milieu des années 1990. Ils ont fait fureur pendant quelques mois, notamment auprès des collégiens et des lycéens, mais ont très vite disparu au profit des GSM. Les réseaux étaient alors les suivants :

  • Tatoo et Alphapage de France Télécom Mobile Radiomessagerie, racheté par la société allemande E-Message courant 2000, utilisant le protocole POCSAG.
  • Tam-Tam de Cegetel, utilisant le protocole ERMES. Les derniers récepteurs ont été vendus fin 1998. Le service a été arrêté fin 1999. L'opérateur a favorisé la migration de ses clients vers le réseau GSM SFR ;
  • Kobby de Bouygues Telecom, utilisant le protocole ERMES puis FLEX. Kobby a été arrêté mi 2005.

La radiomessagerie en France aujourd'hui

En 2000, FTMR a été rachetée par le groupe allemand e*Message, qui l'a alors renommée e*Message WIS (Wireless Information Services) France.

e*Message France exploite et développe depuis 2000 son réseau qui sert principalement aux professionnels de l'astreinte (pompiers, techniciens, médecins etc).

Radioamateurisme

Au cours des années passées, certains radioamateurs ont déployé leurs propres réseaux de radiomessagerie sur leur bande des 70 cm. Ils utilisent des terminaux commerciaux modifiés pour fonctionner sur leurs propres fréquences.

Liens externes

Ce document provient de « Radiomessagerie ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Paging de Wikipédia en français (auteurs)

Игры ⚽ Поможем написать реферат

Regardez d'autres dictionnaires:

  • paging — PÁGING PÉIGING/ s. n. sistem de comunicare la distanţă folosind pagerul. (< engl. paging) Trimis de raduborza, 15.09.2007. Sursa: MDN …   Dicționar Român

  • Paging — Pa ging, n. The marking or numbering of the pages of a book. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • paging — [paʒiŋ] n. m. ÉTYM. 1987; d après l angl. radiopaging, de to page « faire appeler qqn ». → Pageur. ❖ ♦ Anglic. Télécomm. Système électronique de communication à une voie permettant de recevoir, à l aide d un appareil portable (pageur), des… …   Encyclopédie Universelle

  • Paging — This article is about computer virtual memory. For the wireless communication devices, see Pager . Bank switching is also called paging. Page flipping is also called paging. For calling people in a public place see Public address. In computer… …   Wikipedia

  • Paging — Als Paging (vgl. engl. page Speicherseite) oder deutsch Kachelverwaltung[1] bezeichnet man die Methode der Arbeitsspeicher Verwaltung per Seitenadressierung durch Betriebssysteme. Gelegentlich wird der Begriff Paging synonym mit der gesamten… …   Deutsch Wikipedia

  • Paging — I Paging   [ peɪɪȖ, zu englisch to page »jemanden ausrufen lassen«], Funkruf, Personenruf, moderne Sammelbezeichnung für Funkrufdienste zur einseitigen funktechnischen Übertragung codierter Signale beziehungsweise kurzer Nachrichten (Töne,… …   Universal-Lexikon

  • paging — page page 2 verb [transitive] 1. OBED has the phrasal verb: page through something, but this does not seem especially businessy so has not been added. to contact someone, using a pager: • The customer is paged automatically every time a new fax… …   Financial and business terms

  • Paging — Page Page, v. t. [imp. & p. p. {Paged} (p[=a]jd); p. pr. & vb. n. {Paging} (p[=a] j[i^]ng).] To mark or number the pages of, as a book or manuscript; to furnish with folios. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • paging —    Direct attendant access and station user dial access to loudspeaker equipment. Special sets with internal speakers provide paging access to speakers, eliminating the need for separate speaker systems …   IT glossary of terms, acronyms and abbreviations

  • paging — noun 1. calling out the name of a person (especially by a loudspeaker system) (Freq. 1) the public address system in the hospital was used for paging • Derivationally related forms: ↑page • Hypernyms: ↑utterance, ↑vocalization 2. the system …   Useful english dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”