Mythomanie

Mythomanie

La mythomanie, également désignée par le terme de pseudologia fantastica, est un terme désignant chez les psychiatres une propension au mensonge compulsif[1],[2]. Le terme a été inventé en 1905 par l'aliéniste Ernest Dupré pour entre autres décrire un des traits de l'hystérie. Il désignait ainsi une tendance constitutionnelle présentée par certains sujets à altérer la vérité, à mentir, à créer des fables imaginaires (fabulations), enfin à imiter des états organiques anormaux qu'il voyait comme des simulations, d'où le lien à l'hystérie.

On peut distinguer la mythomanie chez l'enfant, que Dupré avait décrit de manière détaillée et qui était censée évoluer plus ou moins naturellement vers une meilleure appréhension de la réalité, et la mythomanie de l'adulte qui peut s'associer à l'hystérie, à d'autres névroses, aux perversions ou même aux psychoses.

En psychiatrie, et à part pour Dupré, la mythomanie est rarement considérée comme un symptôme isolé ce qui fait que le concept est la plupart du temps traité en association avec les autres troubles auxquels elle est associée.

Sommaire

Quelques cas de mythomanie célèbres

  • George Psalmanazar, dit L'Homme de Formose (1679 - 1763)
  • Mary Baker, dite Princesse Caraboo (1791 - 1864)
  • Sir Edmund Backhouse, baronettus, dit L'Ami des plus Grands (1873 - 1944)
  • Jean-Claude Romand, un homme pris dans l'engrenage du mensonge, qui a abattu sa famille en 1993. Son histoire est racontée par Emmanuel Carrère dans L'Adversaire (2000), puis par un film de Nicole Garcia avec Daniel Auteuil dans le rôle principal
  • Marginalement : le 9 juillet 2004, une jeune femme défraie la chronique en France en déclarant s'être fait agresser avec son bébé dans le RER D francilien. L'affaire fit la une des journaux et plusieurs personnalités politiques s'exprimèrent sur le sujet. La police découvrit dès la semaine suivante qu'il s'agissait d'une invention accompagnée d'auto-mutilations.

La mythomanie est par ailleurs un thème fréquemment utilisé dans la littérature. On peut notamment citer:

Références

  1. Dike CC, Baranoski M et Griffith EE, « Pathological lying revisited », dans The Journal of the American Academy of Psychiatry and the Law, vol. 33, no 3, 2005, p. 342–9 [texte intégral, lien PMID] 
  2. Dike CC, « Pathological Lying: Symptom or Disease? », dans Psychiatric Times, vol. 25, no 7, 1er juin 2008 [texte intégral] 

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes

  • Pseudologia fantastica sur Pubmed

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Mythomanie de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • mythomanie — [ mitɔmani ] n. f. • 1905; de mytho et manie ♦ Forme de déséquilibre psychique, caractérisée par une tendance à la fabulation, au mensonge, à la simulation. « Sa mythomanie est un moyen de nier la vie, [...] de nier, et non pas d oublier »… …   Encyclopédie Universelle

  • MYTHOMANIE — n. f. Tendance pathologique au mensonge …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Mythomanie — Pseudologie (v. griech.: ψεῦδος pseudos „falsch“; λόγος logos „Rede“) ist das krankhafte Verlangen eines Menschen, zu lügen. Motivation ist meist Geltungssucht oder Hysterie. Pseudologia phantastica bezeichnet in der Psychiatrie seit Anton… …   Deutsch Wikipedia

  • Mythomanie — My|tho|ma|nie, die; , n ↑ [Manie] (Med.): krankhafte Lügensucht. * * * My|tho|ma|nie, die; , n [↑Manie] (Med.): krankhafte Lügensucht …   Universal-Lexikon

  • Mythomanie — My|tho|mani̲e̲ [gr. μυ̃ϑος = Wort; Rede; Erzählung, Fabel u. ↑Manie] w; , ...i̱en: krankhafte Lügensucht (bei Psychopathen, Aufschneidern und Gewohnheitslügnern) …   Das Wörterbuch medizinischer Fachausdrücke

  • Mythomanie — My|tho|ma|nie die; , ...ien <zu ↑Mythos u. ↑...manie> krankhafte Lügensucht (z. B. bei Psychopathen; Med.) …   Das große Fremdwörterbuch

  • mythomanie — nf. mitomani (Albanais) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Mythomane — Mythomanie En psychologie, la mythomanie est une tendance au mensonge pouvant aller jusqu à altérer durablement la vie sociale. Il a été observé que le mythomane ment souvent parce qu il craint la réaction (de dévalorisation, par exemple) qu… …   Wikipédia en Français

  • mythomaniaque — ● mythomaniaque adjectif Relatif à la mythomanie. ⇒MYTHOMANIAQUE, adj. A. [En parlant de qqn] Qui est atteint de mythomanie. Synon. mythomane. Dupré a surtout décrit, dans les états mythomaniaques, la tendance au mensonge et à la fabulation où s… …   Encyclopédie Universelle

  • mythomane — [ mitɔman ] adj. et n. • 1905; de mytho et 2. mane ♦ Qui est atteint de mythomanie. N. ⇒ fabulateur, menteur. Abrév. fam. (1976) MYTHO . Elle est un peu mytho. Des mythos. ● mythomane nom Sujet qui présente des conduites mythomaniaques. ● …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”