Corral De Comedias

Corral De Comedias

Corral de comedias

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Corrales.
Le corral de comedias d'Almagro en Espagne date de 1629.
Théâtre

Par catégories
Série théâtre

Personnalités

Acteur - Actrice
Metteur en scène
Décorateur
Dramaturge

Voir aussi

Pièce - Salle
Histoire - Genres
Festivals - Récompenses
Techniques

Le portail du théâtre

En Espagne, un « corral de comedias » est un théâtre permanent aménagé dans la cour intérieure d'un pâté de maisons. Ces lieux de scène ont vu le jour à la fin du XVIe siècle. Ils ont accompagné l'essor prodigieux du théâtre au Siècle d'or espagnol.

Sommaire

Les « corrales de comedias », premiers théâtres espagnols

Durant le Siècle d'or, le théâtre prend une importance extraordinaire en Espagne, avec des auteurs majeurs tels que Lope de Vega, Cervantes et Pedro Calderón de la Barca. De nouveaux modes de représentation apparaissent. Toutes les pièces de théâtre profanes sont appelées « comedias », bien qu’elles couvrent trois genres : la tragédie, le drame, et la comédie proprement dite.

Avant la fin du XVIe siècle, il n’y avait pas de bâtiments spécifiquement dédiés au théâtre en Espagne. Les premières représentations de comédie se jouaient dans les patios, la cour centrale des maisons ou des auberges. Une scène de fortune était dressée au fond de cette cour rectangulaire. Les trois côtés restants servaient de galeries pour le public le plus nanti, les autres spectateurs se tenant debout dans la cour à ciel ouvert.

Cette structure est conservée dans les théâtres construits à partir de la fin du XVIe siècle, les corrales de comedias. Le corral est aménagé dans l’espace clos, rectangulaire et découvert de la cour centrale d’un pâté de maisons. La scène est installée à une extrémité du patio, contre le mur de la maison du fond. Sur les trois autres côtés, les balcons et les fenêtres des maisons attenantes forment des loges sur plusieurs étages, surmontées de galeries. La scène et les galeries sont protégées par une petite toiture en surplomb. Le patio sert de parterre à ciel ouvert. Une bâche en toile est généralement tendue au-dessus du patio pour fournir un peu d'ombre aux spectateurs.
Cette disposition ressemble à celle du théâtre élisabéthain en Angleterre.

En 1579, le Corral de la Cruz fut le premier théâtre permanent bâti sur ce modèle à Madrid pour les confréries (cofradías). Ces institutions d'assistance publique liées à l'Église organisaient les représentations théâtrales et en tiraient des fonds pour les hôpitaux et les hospices dont elles s'occupaient.

Un placement du public compartimenté

Dans le corral de comedias, les spectateurs étaient placés selon leur sexe et leur condition sociale :

  • Les hommes du peuple se tenaient debout, dans le patio. Ces places, les moins chères, n’étaient pas accessibles aux femmes. C'était l'espace réservé aux « mosqueteros » (mousquetaires), qui manifestaient à grand bruit leur enthousiasme ou leur dépit vis-à-vis du spectacle.
  • Devant, près de la scène, quelques bancs, les « taburetes » offraient des places assises, moyennant un supplément.
  • À l’autre extrémité du patio, face à la scène, se tenait une sorte de buvette, la « alojería » (on y vendait une boisson à base de miel et d'épices, la « aloja »).
  • Les femmes devaient s’asseoir dans la « cazuela », une sorte de loge située dans une tribune au dessus de cette buvette. Elles s’y rendaient par une entrée séparée.
  • Au dessus de la « cazuela », des loges étaient réservées aux dignitaires locaux.
  • Quelques rangées de gradins, ou «gradas », étaient disposés le long des murs des maisons attenantes.
  • Sur les côtés, les balcons et les fenêtres munies de grilles des maisons entourant le patio offraient les places les plus chères, les loges ou « palcos ». Ces loges étaient occupées par les familles nobles ou de la grande bourgeoisie, y compris les femmes. Les grandes loges au dessus des « gradas » étaient appelées « aposentos » (chambres) ; les petites loges aménagées dans la galerie supérieure portaient le nom de « desvanes » (greniers). Certaines loges pouvaient se louer pour toute la saison théâtrale.
  • Les membres du clergé s’installaient dans la « tertulia », sorte de galerie qui courait au-dessus des loges.

La représentation : un spectacle total

Dans l'Espagne du Siècle d'or, le théâtre n'était pas un spectacle de cour. C'était, au contraire, un divertissement très populaire, apprécié par un vaste public de toute origine sociale. Tout le monde allait au théâtre, et des représentations se tenaient tous les jours, d’où une production énorme pour répondre à l’attente de ce public varié, insatiable et exigeant.

Les représentations données dans les corrales de comedias étaient des spectacles complets, comportant des parties chantées et dansées.
La séance avait lieu l’après-midi et durait deux à trois heures. Il n’y avait pas d’entracte à proprement parler : les pauses étaient minimes, le spectacle continu et la scène ne devait jamais rester vide.

  • Pour commencer, un musicien de la troupe jouait quelques airs populaires à la vihuela – un instrument à cordes proche de la guitare.
  • Ensuite, le directeur de la troupe récitait la « loa », une « louange » en vers pour présenter la troupe et le sujet de la pièce.
  • Venait enfin la comedia elle-même (qui pouvait être un drame ou une tragédie, toute pièce profane étant appelée « comedia »). Elle comportait en général trois actes, ou « journées », agrémentés d’intermèdes musicaux, de chants et de danses, entre les actes et à la fin de la pièce : « entremés » (petite pièce courte humoristique), « baile » (danse), « jácara » (pièce courte, souvent chantée et dansée, racontant en argot la vie de voyous), et enfin « mojiganga » (farce en vers, avec des personnages extravagants).

Le corral n’étant pas couvert par un toit en dur, la représentation était annulée en cas de pluie.

Où voir des « corrales de comedias » aujourd’hui ?

Certains corrales de comedias existent toujours en Espagne, et continuent à accueillir des représentations théâtrales ou musicales :

Autres liens externes


  • Portail du théâtre Portail du théâtre
  • Portail de l’Espagne Portail de l’Espagne
  • Portail de la Renaissance Portail de la Renaissance
Ce document provient de « Corral de comedias ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Corral De Comedias de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Corral de comedias — Saltar a navegación, búsqueda Corral de comedias de Almagro, el único que se conserva en España tal como era en el siglo XVII. En Marruecos, un corral de comedias es un teatro permanente puesto en el patio interno de unas casas. Estos lugares de… …   Wikipedia Español

  • Corral de comedias — Pour les articles homonymes, voir Corrales. Le corral de comedias d Almagro en Espagne date de 1629. En Espagne, un «  …   Wikipédia en Français

  • Corral de comedias — En España, un corral de comedias es un teatro permanente instalado en el patio interior de una manzana de casas. Estos lugares de escena aparecieron a finales del siglo XVI y acompañaron el vuelo prodigioso del teatro del Siglo de Oro. Durante… …   Enciclopedia Universal

  • Corral de Comedias de Alcalá — Saltar a navegación, búsqueda El Corral de Comedias de Alcalá es el corral de comedias más antiguo que se conserva en Europa. Se encuentra en la localidad de Alcalá de Henares (España). Desde el año 1526 ha recuperado su programación teatral, y… …   Wikipedia Español

  • Corral de comedias de Almagro — Saltar a navegación, búsqueda Vista de la escena del Corral de Comedias de Almagro El Corral de Comedias de Almagro se sitúa en la Plaza Mayor de esta población manchega. Declarado Monumento Nacional el 4 de marzo de 1955, mantiene la e …   Wikipedia Español

  • Corral del Coliseo — Saltar a navegación, búsqueda Corral del Coliseo en la actualidad El Corral del Coliseo es un antiguo corral de comedias del siglo XVI. Situado en la C/Alcázares de Sevilla, cerca de la Plaza de la Encarnación. Se conservan algunos documentos que …   Wikipedia Español

  • Corral (desambiguación) — Saltar a navegación, búsqueda Corral puede referirse a: Contenido 1 Recinto 2 Geografía 2.1 En Argentina 2.2 En Chile …   Wikipedia Español

  • Corral del Carbón — Saltar a navegación, búsqueda Interior del Corral del Carbón (Granada) El Corral del Carbón es un monumento del siglo XIV situado en la ciudad española de Granada. Es la única alhóndiga andalusí conservada en su integridad en la Península Ibérica …   Wikipedia Español

  • Corral (Homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Un corral est un enclos à animaux. Corral del Carbón est un caravansérail d’Espagne. En Espagne, un corral de comedias est une cour au centre d’un paté de …   Wikipédia en Français

  • corral — sustantivo masculino 1. Lugar cerrado y descubierto donde se guardan gallinas y otros animales: Me he dejado el corral abierto y se han escapado las gallinas. Una comadreja ha entrado en el corral y ha hecho un destrozo. 2. Patio descubierto… …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”