Tang Yi

Tang Yi
Dans ce nom chinois, le nom de famille, Tang, précède le prénom.
Tang Yi Portail natation
Informations
Nage(s) Nage libre

Tang Yi (née le 8 janvier 1993 à Shanghai) est une nageuse chinoise en activité, spécialiste des épreuves de sprint en nage libre (du 50 au 200 m). Révélée précocement parmi les « bébé nageuses » chinoises s'illustrant très tôt sur la scène internationale[1], elle est des meilleurs éléments de l'équipe nationale, participant à plusieurs succès en relais, et d'autres, moins nombreux, individuellement.

Elle est notamment double médaillée mondiale en grand bassin et double championne du monde en petit bassin. Lors des Jeux olympiques de la jeunesse d'été de 2010, elle a établit le premier record de la compétition en termes de titres, avec six médailles d'or remportées.

Sommaire

Biographie

Lors des Jeux asiatiques de 2006, elle est alignée au sein du relais 4 × 200 m nage libre alors qu'elle n'a pas encore 14 ans. Elle remporte ainsi son premier titre international en terminant l'épreuve en min 1 s 89. Plus tôt dans l'année, elle avait décroché la médaille d'argent du 200 m nage libre lors de la première édition des Championnats du monde juniors. À Rio de Janeiro, après deux places d'honneur sur 50 m (5e) et sur 100 m nage libre (4e), elle termine deuxième sur la distance supérieure, seulement devancée par la Française Ophélie-Cyrielle Étienne[2].

Quelques mois plus tard, début 2007, alors que la Chine aborde la dernière ligne droite de sa préparation en vue des Jeux olympiques qu'elle doit organiser à Pékin à l'été 2008, Tang Yi n'est pas du voyage à Melbourne en Australie pour participer aux Championnats du monde[1]. En septembre, elle nage néanmoins aux Championnats de Chine en grand bassin à Chongqing, prenant la seconde place du 200 m nage libre derrière Pang Jiaying en min 0 s 48[3]. Quelques semaines plus tard, sur la distance inférieure, dont elle avait pris la deuxième place derrière Pang aux championnats nationaux, elle enlève la victoire en 55 s 41 lors des Jeux des villes chinoises[4].

N'ayant pas réalisé un minima qualificatif en individuel, elle ne participe aux Jeux olympiques que parmi les membres du relais chinois 4 × 100 m nage libre qui prend la quatrième place finale lors du rendez-vous pékinois. Malgré un record d'Asie en min 35 s 64, elle et ses coéquipières Zhu Yingwen, Xu Yanwei et Pang Jiaying cèdent 59 centièmes de seconde sur le quatuor australien qui complète le podium. Dès les séries, cette même équipe avait battu le record continental établi quatorze ans plus tôt lors des Championnats du monde 1994, quand les nageuses chinoises, alors surnommées « Les fleures dorées », avaient dominé les débats, records du monde à la pelle, avant d'être rattrapées pour dopage[5]. Lors des Championnats du monde 2009, à Rome, sa contribution se limite au relais 4 × 100 m nage libre, éloigné un peu plus du podium que lors des JO, puisque sixième en finale, à plus de deux secondes et demi de la médaille de bronze. Individuellement, elle se signale davantage en toute fin d'année par plusieurs podiums aux Jeux nationaux, aux Championnats d'Asie puis aux Jeux d'Asie du Sud-Est.

L'année 2010 commence sous les meilleures auspices puisqu'elle établit un nouveau record national du 200 m nage libre en petit bassin lors du meeting annuel de l'Open du Japon, en min 54 s 76[6]. Plus tard, profitant de l'absence de la favorite Pang Jiaying, elle s'empare de la couronne nationale du 100 m à Shaoxing, et réalise le doublé sur 200 m, en min 57 s 86[7],[8]. Un nouveau record personnel en min 57 s 64 lors de l'étape barcelonaise du Mare Nostrum la propulse encore davantage parmi le top 5 mondial[9], à l'aube de nouvelles échéances internationales.

Durant l'été, lors de la première édition des Jeux olympiques de la jeunesse organisés à Singapour, elle s'illustre en remportant six médailles d'or, établissant le premier record de titres individuels d'une compétition se voulant l'équivalent des Jeux olympiques pour les sportifs âgés de moins de 18 ans. Vainqueur des 50, 100 et 200 m nage libre, elle complète sa moisson en remportant les trois relais. Avec six médailles dont quatre titres, elle brille également lors des Jeux asiatiques se tenant à Canton. Elle achève l'année avec succès sur la scène planétaire lors des Mondiaux en petit bassin de Dubaï. Elle y remporte trois médailles en relais, dont l'or sur 4 × 100 m quatre nages et 4 × 200 m nage libre. Sur cette dernière épreuve, le quatuor chinois, composé par ailleurs de Chen Qian, Liu Jing et Zhu Qianwei, établit le tout premier record du monde de « l'ère post-combinaisons », ces tenues en polyuréthane à l'origine de nombreux records en 2008 et 2009[10]. Sur le relais medley, elle prend le dessus sur l'Américaine Jessica Hardy dans l'ultime parcours de nage libre afin d'offrir l'or à son pays[11].

En 2011, elle remporte ses premières breloques lors de championnats du monde en grand bassin. A Shanghai, elle monte en effet par deux fois sur le podium en relais.

Palmarès

Jeux olympiques

Épreuve Édition
Pékin 2008
4 × 200 m nage libre 4e
min 35 s 64

Championnats du monde

Grand bassin
Épreuve Édition
Rome 2009 Shanghai 2011
100 m nage libre 6e temps des séries
54 s 37
200 m nage libre 11e temps des demi-finales
min 57 s 91
4 × 100 m nage libre 6e
min 35 s 63
4e
min 36 s 36
4 × 200 m nage libre Bronze
min 47 s 66
4 × 100 m quatre nages Argent
min 55 s 61
Petit bassin
Épreuve Édition
Dubaï 2010
50 m nage libre 20e temps des séries
24 s 95
200 m nage libre 4e
min 54 s 07
4 × 100 m nage libre Bronze
min 29 s 81
4 × 200 m nage libre Or
min 35 s 94
4 × 100 m quatre nages Or
min 48 s 29

Jeux asiatiques

Épreuve Édition
Doha 2006 Canton 2010
50 m nage libre Argent
25 s 22
100 m nage libre Or
54 s 12
200 m nage libre Argent
min 57 s 08
4 × 100 m nage libre Or
min 36 s 88
4 × 200 m nage libre Or
min 1 s 89
Or
min 51 s 81
4 × 100 m quatre nages Or
min 57 s 80

Records

Records du monde

Tang Yi détient le record du monde du 4 × 200 m nage libre en petit bassin, établi avec ses coéquipières chinoises Chen Qian, Liu Jing et Zhu Qianwei à Dubaï lors Championnats du monde en petit bassin 2010, un des trois records du monde établis lors de cette compétition, et le premier établi en textile après la suppression des tenues en polyuréthane utilisées les deux années précédentes.

Épreuve Temps Compétition Lieu Date
4 × 200 m nage libre 7 min 35 s 94 Championnats du monde en petit bassin Dubaï, Qatar 15 décembre 2010

Records personnels

Notes et références

  1. a et b Ugo Vianney, « La Chine en eau trouble », dans L'Équipe, 10 avril 2007, p. 13.
  2. (en) « Clary Posts Strong Finish to World Youth Champs », sur swimmingworldmagazine.com, 28 août 2006. Consulté le 7 août 2011.
  3. Craig Lord, « Pang First Past A-Grade Post At China Nationals », sur swimnews.com, 27 septembre 2007. Consulté le 7 août 2011.
  4. « Chine : la classe biberon », dans L'Équipe, 30 octobre 2007, p. 8.
  5. (en) Craig Lord, « Great Start For Superfish: OR 400IM - 4:07.25 », sur swimnews.com, 9 août 2008. Consulté le 7 août 2011.
  6. (en) Craig Lord, « Japan Records For Sano And Tateishi », sur swimnews.com, 28 février 2010. Consulté le 7 août 2011.
  7. (en) « Chinese Long Course Nationals, Day 2: Li Xuanxu Still On Fire », sur swimmingworldmagazine.com, 23 avril 2010. Consulté le 7 août 2011.
  8. (en) Craig Lord, « Ji & Sun: A Brace Of 2:24s In 200 Breast », sur swimnews.com, 26 avril 2010. Consulté le 7 août 2011.
  9. (en) « Mare Nostrum, Barcelona: Rebecca Soni, Rebecca Adlington Shine In First Day », sur swimmingworldmagazine.com, 9 juin 2010. Consulté le 7 août 2011.
  10. (en) Craig Lord, « 2010 Chinese Women Set 1st WR Of 2010 (S/C) », sur swimnews.com, 15 décembre 2010. Consulté le 7 août 2011.
  11. (en) Craig Lord, « Tang In The Tail Gives China Victory », sur swimnews.com, 17 décembre 2010. Consulté le 7 août 2011.

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Tang Yi de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Tang Da Wu — (唐大雾) Born 1943 (age 67–68) Singapore Nationality Singaporean Field Drawing, painting, sculpture …   Wikipedia

  • Táng — Tang bezeichnet größere Algenarten, siehe Seetang eine chinesische Kaiserdynastie von 618 bis 907, siehe Tang Dynastie den Kreis Tang (唐县 Táng Xiàn) der bezirksfreien Stadt Baoding in der chinesischen Provinz Hebei, siehe Tang (Baoding) Petuh… …   Deutsch Wikipedia

  • Tang — bezeichnet größere Algenarten, siehe Seetang eine chinesische Kaiserdynastie von 618 bis 907, siehe Tang Dynastie den Kreis Tang (唐县 Táng Xiàn) der bezirksfreien Stadt Baoding in der chinesischen Provinz Hebei, siehe Tang (Baoding) die… …   Deutsch Wikipedia

  • Tang — or TANG may refer to:Chinese name* Tang Dynasty (唐朝) of China which reigned from 618 – 907 AD. * Tang of Shang (湯), the Shang dynasty ruler, who lived around 1660 BCE * The term ( Tángrén 唐人) that many southern Chinese use to refer to the Han… …   Wikipedia

  • Tang — [taŋ], der; [e]s, e: große, in der Nähe der Küste ins Meer wachsende, meist auf Felsen festsitzende Alge: Tange und sonstige Algen. Zus.: Seetang. * * * tang 〈Abk. für〉 Tangens * * * tang = Tangens. * * * I Tang   [dänisch, norwegisch], Seetang …   Universal-Lexikon

  • Tang — puede referirse a varios términos: Tang: La dinastía Tang (唐朝, pinyin: táng cháo) (618 907) fue la sucesora de la dinastía Sui y predecesora del período de las Cinco Dinastías y los Diez Reinos en China. La dinastía fue interrumpida por la… …   Wikipedia Español

  • Tang — Tang, n. [Probably fr. OD. tanger sharp, tart, literally, pinching; akin to E. tongs. [root]59. See {Tong}.] 1. A strong or offensive taste; especially, a taste of something extraneous to the thing itself; as, wine or cider has a tang of the cask …   The Collaborative International Dictionary of English

  • tang — [tæŋ] n [singular] [Date: 1400 1500; Origin: tang sharp point (14 20 centuries), from a Scandinavian language] a taste or smell that is pleasantly strong or sharp ▪ The beer had a sharp, bitter tang. tang of ▪ the salty tang of the sea ▪ the tang …   Dictionary of contemporary English

  • Tang Di — (T ang Ti, style name Tzu hua; late sobriquet Tun chai); ca. 1287 1355 cite web|url=http://www.npm.gov.tw/en/collection/selections 02.htm?docno=100 catno=15 pageno=3|title=Tang Di work at National Palace Museum, Taipei|accessdate=2008 07 06] was… …   Wikipedia

  • Tang — Sm erw. fach. (18. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus den nordischen Sprachen (ndn. tang, nschw. tång), in denen es mit ostnordischem Übergang von þ zu t aus anord. þang n. entstanden ist. Dieses vermutlich zu der gleichen Grundlage g. * þenh wie… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • tang|y — «TANG ee», adjective, tang|i|er, tang|i|est. 1. having a tang; piquant: »Scandal is always a tangy bit of news. 2. having a disagreeable tas …   Useful english dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”