Xenique de Stephen

Xenique de Stephen

Xénique de Stephens

Comment lire une taxobox
Xénique de Stephens
 Xenicus lyalli
Xenicus lyalli
Classification classique
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Aves
Ordre Passeriformes
Famille Acanthisittidae
Genre Xenicus
Nom binominal
Xenicus lyalli
(Rothschild, 1894)
Statut de conservation IUCN :

EX : Éteint
vers 1895
Schéma montrant le risque d'extinction sur le classement de l'IUCN.

Parcourez la biologie sur Wikipédia :
AlphaHelixSection (blue).svg
Symbole-faune.png
Salmobandeau.jpg
PCN-icone.png
Icone botanique01.png
P agriculture.png
Patates.jpg
Extracted pink rose.png

Bien que d’une taille minuscule, le Xénique de Stephens ou Xénique de Lyall (Xenicus lyalli) était une créature tout à fait remarquable. Il avait semble-t-il l’aire de répartition naturelle la plus réduite de tous les oiseaux connus. Il était peut-être le seul passereau incapable de voler. Il fut probablement la seule créature découverte et ensuite exterminée par un unique animal, Tibbles, le chat d'un certain David Lyall (dont dérive le nom scientifique de l'animal).

Au cours de l’année 1894, ce prédateur rapporta à son maître une série de minuscules cadavres. Cela se produisait sur l’îlot de Stephens, situé dans le détroit de Cook, qui sépare les îles nord et sud de la Nouvelle-Zélande, île pourvue d'un phare dont David Lyall était le gardien. Par chance, Lyall était un peu ornithologue amateur, conserva les spécimens et, réalisant que ces oiseaux semblaient assez inhabituels, il les céda à un marchand. Peu après, la majorité d’entre eux furent transportés en Europe où la plupart furent achetés par le célèbre collectionneur Walter Rothschild. C’est ainsi que Traversia lyalli fut connu de la science. Le temps que son existence soit diffusée à travers le monde par le journal ornithologique The Ibis, l’espèce était déjà éteinte. Le chat avait cessé d’apporter des spécimens morts et les oiseaux ne furent plus jamais revus. Il paraît vraisemblable que le déboisement pour la construction du phare, en 1894, ait aussi contribué significativement à l’extinction de l’oiseau.

La seule observation par l’homme du Xénique de Stephens fut réalisée par David Lyall lui-même. Il vit les oiseaux deux fois, chaque fois dans la soirée. Délogés de leurs trous dans les rochers, ils s’encouraient rapidement dans l’obscurité, comme des souris. Jamais ils ne tentèrent de s’envoler et cette éventuelle incapacité de voler est confirmée par le faible développement des ailes, qui leur permettaient au mieux de voleter faiblement, et par la facilité avec laquelle un seul chat a pu exterminer l'espèce entière.

Des restes de squelettes de ce qui semble avoir été un xénique inapte au vol ont été trouvés sur les grandes îles néo-zélandaises. Quelques auteurs pensent que cela prouve que le Xénique de Stephens était jadis répandu en Nouvelle-Zélande, et que les oiseaux découverts en 1894 étaient simplement une population relique, mais il semble bien plus probable que les restes de squelettes proviennent d’une espèce similaire mais distincte.

Voir aussi

Liens internes

Liens externes

(en) David Lyall

  • Portail de l’ornithologie Portail de l’ornithologie
Ce document provient de « X%C3%A9nique de Stephens ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Xenique de Stephen de Wikipédia en français (auteurs)

Поможем написать реферат

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Xénique de Stephen — Xénique de Stephens Xénique de Stephens …   Wikipédia en Français

  • Xénique de stephen — Xénique de Stephens Xénique de Stephens …   Wikipédia en Français

  • Stephen — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Stephen (pour les anglophones prononcé Steven et souvent abrégé en Steve) est une variante anglo saxonne du prénom Étienne aussi utilisée comme toponyme… …   Wikipédia en Français

  • Aves — Oiseau Pour les articles homonymes, voir oiseau (homonymie) …   Wikipédia en Français

  • Aviaire — Oiseau Pour les articles homonymes, voir oiseau (homonymie) …   Wikipédia en Français

  • Avien — Oiseau Pour les articles homonymes, voir oiseau (homonymie) …   Wikipédia en Français

  • Oiseau — Pour les articles homonymes, voir oiseau (homonymie). Oiseaux …   Wikipédia en Français

  • Oiseaux — Oiseau Pour les articles homonymes, voir oiseau (homonymie) …   Wikipédia en Français

  • Oisel — Oiseau Pour les articles homonymes, voir oiseau (homonymie) …   Wikipédia en Français

  • Oiselle — Oiseau Pour les articles homonymes, voir oiseau (homonymie) …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”