Network Time Protocol Daemon

Network Time Protocol Daemon

ntpd

ntpd, acronyme de Network Time Protocol Daemon, est un daemon qui définit et maintient l'heure sur un système d'exploitation par synchronisation avec les serveurs dédiés à donner cette information.

Sommaire

Description

Ce programme est un démon qui gère l'heure système en synchronisation avec des serveurs de temps internet. Il implémente de manière exhaustive la version 4 du protocole NTP, mais reste aussi compatible avec la version 3, définie par le RFC 1305, et les versions 1 et 2, définies par les RFC 1059 et RFC 1119. Ntpd effectue la plupart de ses calculs en arithmétique virgule flottante 64 bits et ne fait des opérations sur les entiers 64bits seulement pour garder une précision ultime, environ 232 picosecondes. Bien que cette précision ne soit pas atteinte avec les stations de travail et les réseaux d'aujourd'hui, elle pourra devenir nécessaire avec les processus tournant à plusieurs GHz et les réseaux de plusieurs GBps. La version Solaris de ntpd s'appelle xntpd.

Ntpd n'utilise qu'un seul fichier de configuration en mode démon et en mode client. Celui-ci s'appelle en principe ntpd.conf et se trouve dans le répertoire /etc. Un autre fichier important s'appelle driftfile (fichier de dérive), et sert à corriger les dérives de l'horloge en l'absence de connexion réseau à un serveur plus précis.

Debugging

Si ntpd ne se lance pas, en supposant une implémentation du programme qui respecte les RFC, votre horloge peut être afféctée d'un décalage horaire trop important. En regardant le fichier des logs, on voit alors une ligne du genre :

18 Aug 21:04:40 ntpd[7220]: time correction of 1738 seconds exceeds sanity limit (1000); set clock manually to the correct UTC time. 

Ce contrôle peut être annulé en passant le paramètre "-g" à ntpd au démarrage :

ntpd -g

Pour forcer la synchronisation des horloges, utiliser:

 ntpd -q

ou sur des systèmes plus vieux:

 ntpdate serveur

Il faut noter que de larges décalages horaires provoqués par cette actions peuvent entrainer des effets de bord dans des processus qui tournent depuis longtemps ou complexes, et ce n'est pas conseillé pour des serveurs. En particulier, des programmes qui sont dépendants de l'horloge comme cron ou make peuvent se lancer deux fois de suite ou pas du tout.

La commande ntpq permet de se connecter au démon et de lui demander des informations sur les serveurs auxquels il est connecté. Par exemple, avec la commande

 ntpq -p localhost

on peut ainsi connaitre pour chaque serveur :

  • son nom
  • son adresse ip
  • son stratum
  • son intervalle de polling
  • s'il peut être atteint
  • son round trip time
  • son décalage (offset) par rapport à l'horloge interne du client
  • l'écart-type du décalage

Implémentations

Manuels de ntpd

Bibliographie

  • Portail de l’informatique Portail de l’informatique
Ce document provient de « Ntpd ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Network Time Protocol Daemon de Wikipédia en français (auteurs)

Нужен реферат?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Network Time Protocol — The Network Time Protocol (NTP) is a protocol and software implementation for synchronizing the clocks of computer systems over packet switched, variable latency data networks. Originally designed by David L. Mills of the University of Delaware… …   Wikipedia

  • Network Time Protocol — NTP (Network Time Protocol) Familie: Internetprotokollfamilie Einsatzgebiet: Synchronisierung von Uhren in Computersystemen Ports: 123/UDP NTP im TCP/IP‑Protokollstapel: Anwendung NTP Transport …   Deutsch Wikipedia

  • TIME protocol — The TIME service is an Internet protocol defined in RFC 868. Its purpose is to provide a site independent, machine readable date and time.TIME can operate over either TCP or UDP. When operating over TCP, a host connects to a server that supports… …   Wikipedia

  • Precision Time Protocol — PTP (Precision Time Protocol) Familie: Internetprotokollfamilie Einsatzgebiet: Synchronisierung von Uhren in Computersystemen Ports: PTP im TCP/IP‑Protokollstapel: Anwendung PTP Transport …   Deutsch Wikipedia

  • Simple Network Management Protocol — (SNMP) forms part of the internet protocol suite as defined by the Internet Engineering Task Force (IETF). SNMP is used in network management systems to monitor network attached devices for conditions that warrant administrative attention. It… …   Wikipedia

  • Daemon (computing) — For other uses, see Daemon (disambiguation). In Unix and other multitasking computer operating systems, a daemon (  /ˈdeɪ …   Wikipedia

  • Network address translation — NAT redirects here. For other uses, see Nat (disambiguation). In computer networking, network address translation (NAT) is the process of modifying IP address information in IP packet headers while in transit across a traffic routing device. The… …   Wikipedia

  • Network File System (protocol) — Internet protocol suite Application layer BGP DHCP DNS FTP HTTP …   Wikipedia

  • Network Information Service — The Network Information Service, or NIS (originally called Yellow Pages or YP) is a client–server directory service protocol for distributing system configuration data such as user and host names between computers on a computer network. Sun… …   Wikipedia

  • Daytime Protocol — Internet protocol suite Application layer BGP DHCP DNS FTP HTTP …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”